Pointe de Méan Martin : Versant W - depuis le Refuge de la Femma
{{ '2006-04-30' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Pointe de Méan Martin : Versant W - depuis le Refuge de la Femma
{{ '2006-04-30' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

quality: medium

Location

Rating

2.2
PD

heights

height_diff_up: 1000 m

Access

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 2350 m

elevation_down_snow: 2350 m

glacier_rating: easy

participants

Rozenn, Pascal, Richard, Gaspard, Pascal et moi

weather and conditions


Ciel dégagé


Très bon regel. Neige dure recouverte d'une fine et douce couche de neige soufflée.

timing

4h30 aller-retour

personal comments

Une sortie vite fait - bien fait, avec une chouette descente qui nous a fait oublié [[90097|les efforts de la veille]]... Ainsi que le dîner de fin gourmets qui lui avait succédé : bouillie de concentré de tomates aux spaghettis (spécial troisième âge sans appareil dentaire), saucisses grassouillettes fraîchement sorties de leur boîte métallique baignant dans une huile à la couleur exotique, agrémentées d'une polenta à la consistance peu règlementaire, plateau de fromages ressemblant à un plateau de fromages (subissant par conséquent les assauts de nos appétits), crème brûlée non brûlée, non sucrée (un rapport causal étant à supposer). Il paraît que le refuge était à deux doigts de la pénurie de bouffe. Certes, certes... mais la pénurie n'a jamais empêché de rester près de la cuisinière et d'apporter un soupçon d'assaisonnment. Que voulez-vous, à force de mettre des douches dans les refuges et la demi-pension implicitement obligatoire, on en oublie d'être un(e) fruste montagnard(e) et on en veut pour son argent. il est cependant possible de ranger la brosse à dents aux oubliettes et y reléguer également toute contingence hygiènique à l'instar de chéri-chéri qui doit probablement penser que ça provoque des trucs hormonaux chez les femmes. On précisera qu'il n'a semble-t-il pas perçu l'agitation des diverses espèces animales aux alentours. Il faudra qu'il y songe lorsqu'il retournera dans ses Pyrénées natales - il semblerait qu'il reste quelques ours... uniquement des mâles.
Mais, comme d'hab, je m'égare dans mes phantasmes.
Un peu d'efficacité, que diable!
Bilan technique de la sortie. Des préparatifs un peu longuets (la post-digestion de la veille, associée à la taille du sac de Gaspard - qu'il faut bien remplir?). Une course qui se laisse dérouler tranquillement, sans trop de faux plats. Nous étions manifestement les seuls au départ du refuge de la Femma. Mais une ribambelle de skieurs montait depuis le vallon du fond des fours. Nous avons chaussé les crampons pour aller jusqu'au sommet, la pente sous l'arête étant un peu exposée (neige dure et pierres). La descente fut un régal et nous avons exploité de belles pentes au lieu du couloir trafolé de montée qui n'avait pas encore transformé. Bière, pique-nique (Gaspard ayant de quoi alimenter un régiment militaire pendant 1 semaine) et sieste (nous avons échappé à une relégation dans le refuge d'hiver).
Le repas du soir, attendu avec impatience, fut un nouvel objet de déception : finalement du même acabit que celui de la veille - la soupe de semoule de blé non salée clairsemée de petits pois aillant remplacé le coulis de polenta... C'est peut-être la raison pour laquelle la tablée derrière nous a descendu 6 bouteilles de vin. Pour 9 personnes. La patronne s'est empressée de leur offrir le digestif. On s'est demandé comment ils allaient se lever le lendemain. Ce que l'on a su quelques heures plus tard...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • en