Pic des Bareytes : Couloir W

{{ '2017-05-27' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

General

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: poor

quality: great

participants

participants

participant_count: 1

IvresseAsc, en solo

heights

heights

elevation min/max : 1654 m / 2860 m

height_diff: +1200 m / -1200 m

snow

snow

elevation_up_snow: 2300 m

elevation_down_snow: 2300 m

snow_quantity: poor

snow_quality: awful

avalanche_signs: danger_sign

Licence

Licence

route_description

Au départ des orris du carla, remontée du vallon du soulcem jusqu'au pied du couloir W.
Ce dernier n'étant plus en condition (sec sur plusieurs tronçons), j'ai pris celui juste à côté (départ cote 2520m) qui mène en crête (couloir W bis?) sous le sommet mineur des Bareytes. Cotation similaire au W classique.
Ensuite, remontée raide jusqu'au sommet mineur, traversée d'arête jusqu'au sommet majeur et descente de l'arête Est sur un fil très pédagogique pour rallier le port d'arinsal. Retour dans le vallon des Langounelles jusqu'à la cabane pour récupérer le sentier du port du rat ramenant au parking.

weather and conditions


Beau et très chaud (22°C à 8h30), puis quelques nuages apparaissent vers 14h. Se couvre ensuite très rapidement, quelques gouttes précèdent un orage carabiné avec grêle et pluie torrentielle vers 16h. Ca tapait dur en foudre et que ça résonne sur Soulcem!
Le retour jusqu'à Auzat en voiture s'est déroulé sous les murs d'eau en version canoé sur une route ressemblant plus à un torrent.
Mais grand soleil à Tarascon pour le café… lol!


Neige discontinue vers 2200m. Plusieurs zones de blocs sont à dépasser pour accéder au pied des couloirs. Les cônes de déjection sont en neige semi portante et humide, comme le fond de vallon des bareytes, ça traverse fort (gare au tibias).
Couloir W : enneigé au départ, plusieurs tronçons complètement secs laissant apercevoir ressauts, éboulis croulants et fil d'eau cascade. Ca passe plus.
Couloir W bis emprunté à droite du précédent (forme de S): enneigement très humide mais continu sur le côté droit du cône. Au dessus, énorme brassage dans une neige archi humide, seuls 2 courts tronçons portaient un peu plus (tout est relatif). Après la courbe à droite on passe sur une dalle ruisselante d'eau, avant de retrouver un filon de neige pourrie et finir dans le gras détrempé de l'éboulis. Et enfin arrive la corniche, bien aplanie, certainement dans la meilleure neige du jour (humide normal type printemps usuel).
Crête menant au sommet secondaire sèche. Arête entre les 2 sommets semi enneigée. Arête Est sèche.
Vallon des Langounelles au retour : portant au départ sur 100m puis énorme brassage jusqu'en bas avec des zones de blocs instables qui se succèdent. Ça traverse fortement, neige sans aucune tenue vers le bas.

Attention :
- les traversées de ruisseaux sont compliquées dans le vallon du rat, très fort débit.
- gros parpinage des vallons avec des blocs plus ou moins importants.
- ruissellement important sur les roches de part et d'autres des couloirs et "ruisseau" dans leur sillon.

avalanches

Des traces de coulées de neiges humides anciennes visibles dans les pentes raides.
Trace d'une belle avalanche d'hiver dans le couloir W.

timing

6h30

access_comment

Route ouverte et refaite à neuf jusqu'aux orris du carla.

personal comments

Et en images : A VENIR

Le changement de saison est plus qu'amorcé depuis un certain temps, mais comme il faut se faire à l'idée… pourquoi ne pas clore bellement cette saison d'alpi avec un dernier petit couloir en mode "solo aventurière"?
Où?? C'est la question… Avec une glaciaire andorrane trépassée (Grau Roig / Font nègre secos), il restait à aller voir de près l'ariégeoise (Soulcem nord Médecourbe) toujours plus tardive en fonte. Toutefois cette année, la voilà bien entamée tant par la chaleur que par les orages successifs qu'elle supporte depuis 2/3 semaines.
Pour résumer la course –> une approche interminable dans les blocs qui travaillent l'équilibre (si si on y croit), en mauvaises conditions c'est sûr avec un 1250D+ bien physique de part un brassage-coulage important (pioches ancrées dans la neige jusqu'aux épaules avec bain de fémurs), un ensemble très humide avec le bonux d'une douche "Sanex sans gluten ni parabens" mais sans le parfum qui va avec.
L'avantage, outre que mes sportivas soient redevenues super blanches et que je n'ai pas à laver mon sac à dos à la main, c'est super beau dans une ambiance magique et typiquement ariégeoise!!
Bref, une super journée sous décors de haute montagne avec des conditions orageuses que je n'avais pas vu depuis l'été dernier… la montagne sous ses colères d'été, j'avais oublié à quel point c'était plaisant!

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • ca
  • it
  • en
  • eu
  • de
  • es