Entre Meije et Écrins J3 - Du Chatelleret au Promontoire par les cols de la Grande Ruine et du Pavé
{{ '2017-04-17' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Entre Meije et Écrins J3 - Du Chatelleret au Promontoire par les cols de la Grande Ruine et du Pavé
{{ '2017-04-17' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

quality: great

Download track as

Rating

3.3
AD+

heights

elevation min/max : 2200 m / 3554 m

height_diff: +1985 m / -1125 m

Access

public_transport: yes

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 2232 m

snow_quantity: average

snow_quality: good

glacier_rating: easy

avalanche_signs: no

participants

participant_count: 7

Loïc Perrin, Pierre P, Bruno Besson, Sandrine P, LaurentB2, Marcos O, surand jeanne

route_description

Refuge du Chatelleret > col de la Grande Ruine > refuge du Pavé > col du Pavé > refuge du Promontoire

weather and conditions


Grand Beau, pas froid.


Montée au col de la Grande Ruine en neige dure, montée en couteaux ou crampons dans la première partie du ravin de Charreirou plus raide. Les crampons sont ensuite nécessaires pour passer la barre rocheuse par sa gauche : fine bande neigeuse avec un peu de glace exposée.
Descente en versant NE en vieille poudre croûtée/cartonnée, ski 1.5/5. On rejoint ensuite le refuge du Pavé par gravité dans de la bonne transfo.

Bonnes conditions à la montée au col du Pavé en versant E, mais ça chauffe vite sur la pente finale qui se redresse et la glace n'est pas loin sur le haut de la pente. Descente en versant W en neige dure ou croûtée jusqu'au passage de la rimaye (passage un peu délicat, on peut contourner un sérac par la gauche - c'est la meilleure solution mais on ne la devine pas du haut), puis en excellente transfo pour la suite (ski 4 à 5 / 5).

timing

Départ : 5h30
Col de la grande Ruine : 9h50
Refuge du Pavé : 10h30
Col du Pavé: 13h30-14h
Refuge du Promontoire: 16h20

hut_comment

Promontoire : Excellent comme d'hab
Super cadre, cosy malgré sa position, bon accueil, excellent repas (original et copieux, surtout pour un refuge à cette altitude ! apéro offert, bon choix de bières ;-) ), bons conseils sur les conditions, 1er prix du meilleur point météo, 1er prix pour l'adaptation du réveil à la météo.
Bref, pas grand chose à redire !

personal comments

Étape 3 de la traversée entre Meije et Ecrins (Étape 2 - Étape 4)

Bruno

Une assez grosse journée avec pas mal de dénivelé pour de gros sacs, mais peut-être pour moi la meilleure qu'on ait eu du point de vue conditions : un parcours esthétique et de bonnes conditions de neige sauf à la descente du col de la Grande Ruine. On avait prévu de passer par là pour un tour de la Meije en 3 jours qui n'a pas pu se faire, et ben c'était une bonne idée ! Confirmée a priori par Jérôme, Nat et Flo ce week-end ?

Petite boulette pour ma part dans la descente du col du Pavé : des traces semblaient partir à l'horizontale du col, que j'ai suivi, mais en fait il est préférable de monter au sommet du petit dôme de neige avant de traverser. On s'est donc retrouvé au niveau de pentes bien expo. Pierre et Loïc sont remonté quelques mètres plus haut, mais par flemme j'ai tracé tout droit en serrant les fesses pour que la croûte ne casse pas au mauvais moment. C'est après avoir traversé que je me suis rendu compte qu'en plus j'avais du me balader le long de crevasses bien dans le bon sens...

Une partie du groupe a fait la montée directe au Promontoire puis le col du Pavé en A/R

Pierre

Superbe itinéraire mais les conditions sur la descente du Col de la Grande Ruine ne sont pas aussi bonnes qu'espéré. Dommage car la pente est belle. Quand je pense que le gardien du Chatelleret nous pressait pour partir tôt (on a "limité" le réveil à 4h30) sous prétexte d'une descente décaillée dès 8h30 ... Bon, ben pas ce jour-ci.
Le réveil tôt s'est finalement justifié pour la montée au Col du Pavé.
La descente du Col du Pavé annoncée tendue a tenu ses promesses: j'ai suivi Bruno dans la "mauvaise" traversée au départ pour marquer une pause "analyse de la situation" lorsque j'ai vu que ses skis ne marquaient à peine la neige dans une pente raide: zyeutage vers le haut: c'est bon; zyeutage vers le bas: oulaaa c'est raide, encore plus raide je veux dire, et ça finit par de gros séracs, jolis mais pas très accueillant. Hummm, réflexion faite, je vais faire demi-tour; pas facile dans une poudre dont on ne sait pas trop comment elle tient; nouvelle réflexion faite: j'assure en cramponnant (pour la 3ieme fois ce jour après la monté aux 2 cols) et remontant de 40m; cramponner là sans rien perdre demande pas mal de dextérité, de méthodologie et zénitude, mais ça marche.

4ième cramponnage ensuite pour la traversée d'une rimaye sous une pente un peu raide sur neige trop dure pour moi. Les manip. agacent un peu les copains plus à l'aise car ça prend du temps mais bon, avec un gros sac, je préfère assurer (curieusement, en pente raide, je suis plus à l'aise en manip. de changement skis/crampons que pure descente).
Bref, on finit par de l'excellente transfo en bas de la descente (la meilleure de ce raid je pense).
La soirée et l'accueil de Fredi au refuge finit de parfaire cette journée.

Loïc

Après les avertissements du gardien du Chatelleret (étape longue et engagée), je redoutais un peu cette journée surtout la fin (descente du col du Pavé). Une bien belle étape en effet, qui a tenu toutes ses promesses (fatigue, frissons,....).
La montée au col de la Grande Ruine est déjà bien alpine. Heureusement qu'on descend sur le versant E qui est plus accueillant (malgré la qualité de la neige). J'ai eu un petit coup de mou dans le début de la remontée au col du Pavé, mais ça allait mieux après le pique-nique au pied de la pente et après m'être débarrassé de la corde-enclume de 50m (merci Bruno pour le portage et la trace !).
Rencontre sympa au col du Pavé avec Benoit Paris et petite discussion sur la V6 avant d'aborder le crux (descente du col).
Comme Pierre, je préfère remonter plutôt que de suivre Bruno dans sa traversée expo++ (pas besoin des crampons, car il y a déjà de bonnes marches, d'autres se sont déjà fait avoir). Le début de la descente se fait en dérapage (pas suffisamment confiant pour poser un virage sur cette neige béton sur une pente aussi expo). Alors que je m’apprête aussi à déchausser pour passer le passage raide de la rimaye, Bruno et Benoit nous indiquent le contournement par la gauche du sérac. Effectivement, ça passe nettement plus facilement (merci pour l'info), il y a juste une courte traversée raide et expo. Après ça déroule et c'est même du très bon ski sur les pentes en moquette entre le sérac et le refuge, la meilleure neige du raid (ça aurait mérité un peu de rab, mais on avait assez donné avec les gros sacs) !
Soirée très sympa au Promontoire. Merci Frédi et Nathalie !

NB : je ne me souvenais pas que le versant W du col du Pavé était aussi raide lors de mon précédent passage (montée à pied).

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de