Tupungato : Arête N depuis le Chili (voie normale)
18 - {{ '2017-01-23' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Tupungato : Arête N depuis le Chili (voie normale)
18 - {{ '2017-01-23' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

quality: great

Download track as

Rating

PD     IV 

Access

public_transport: yes

participants

Olive 65., Kati, proti le chileno

weather and conditions


Beau temps en general sur approche et retour.
Cumulus le jour du sommet genant la visibilite. Vent faible durant la montee devenant fort au sommet vers 14h + nuees reduisant la vue a quelques metres.


Bonnes conditions, annee assez enneigee : les champs de penitents recouvrent le chemin par endroit.

timing

aller retour sur 6 jours depuis la depose a Chacayar. Sans mules et avec environ 8 jours d'autonomie sur le dos.
Sommet le 4eme jour (samedi 21 janvier 2017).

Jour 1 : Chacayar (2100m) - Aguas Blancas (2630m) en 7h.
Jour 2 : Aguas Blancas - plaine alluvionnaire apres la moraine du glacier du Sierra Bella (3500m) en 7h.
Jour 3 : Plaine alluvionnaire - Camp en face du Hito fronterizo (4700m) en 5h.
Jour4 : Camp a 4700m - sommet Tupungato en 8h . Descente en 3h45.
Jour 5 : Camp 4700m - Aguas Blancas en 8h30.
Jour 6 : Aguas Blancas - Chacayar en 4h. Puis descente en stop a San Jose de Maipo.

access_comment

Acces en stop depuis San Jose de Maipo jusqu'a Maitenes. Puis on a cherche un local pour se faire emmener sur le final (15000 pesos, env 20 euro). Assez facile comme acces. Il y a meme un bus le soir pour Alfalfal.
Les ponts etaient en place, le chemin est bien marque, sauf sur la fin vers le sommet.
Il y a cependant des passages "tendus" notamment le "mal paso" qui porte bien son nom (traversee de riviere + moraine raide a franchir).

hut_comment

Les camps sont assez propres sauf le premier (Aguas Blancas) qui est frequente sur les we comme viree a cheval pour y faire bombance...

personal comments

Magnifique expedition engagee (3 jours de marche d'environ 7h pour arriver au pied du volcan).
Un vieux reve qui se realise car je l'avais dans l'oeil depuis un bail : il se voit de loin le bougre !

SOMMET :
On a un peu force le sommet en sautant les camps superieurs : sommet depuis un bivouac a 4700m.
C'est loooong !
Caracatere bien alpin sur le crux (pente a 40, petit passage de grimpe).
Une fois au sommet nord on a tres envie de stopper la...mais il faut ensuite descendre puis remonter au vrai sommet visible en face : le sommet sud . Encore 30 min d'effort, volonte mise a l'epreuve !
Il y a une petite boite alu au sommet nord avec carnet.
On l'a su apres coup mais normalement il y a une boite alu "banco de chile" au sommet sud. On ne l'a pas vue mais elle devait etre cachee au centre du cercle de pierre au sol. Ca soufflait fort et avec le brouillard on s'est pas attardes plus de quelques secondes !
L'altitude du sommet est donne entre 6500 et 6800 sur certaines cartes. La verite doit etre autour de 6600m mais on n'avait pas d'altimetre.
Le coin est tres sauvage et isole. Un GPS et un tel satellite doivent bien rassurer. Il ne faut pas se faire mal ici...

SOLITUDE :
Pas vu un seul etre humain sur toute la semaine : on pensait croiser plus de monde mais non. Le sommet est bien plus exigeant que le Mercedario ou l'Aconcagua (permis, longueur de l'approche, difficulte technique et psychologique), ca explique peut etre la solitude du coin .

METEO :
On n'avait pas de previsions fiables donc on est parti pour tenter sans trop y croire mais ca a fait !
Et en plus on a "choisi" le moins bon jour pour le sommet (lenticulaire puis cumulus sur le sommet).
Un peu inquietant nous obligeant a gratter le sol pour faire des reperes pour le retour.

BORACHO !
On a pu feter royalement le sommet le jour de notre retour au premier camp (aguas blancas) car des fetards montes pour le we on laisse a l'air libre des tomates, carottes, pain, oignons, saucisses grillees et du VINO TINTO CHILENO au frais dans l'eau claire.
On les a pas vu car ils ont du lever le camp (a cheval, pas de traces de pas) vers midi et nous sommes arrives vers 17h.

Merci les gars, on a siffle les 2 litres de concha y toro et la saucisse a pas dure longtemps !!!!

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de