Grand Armet : Traversée N >> S des arêtes jusqu'au Grand Vent
16 - {{ '2016-12-17' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Grand Armet : Traversée N >> S des arêtes jusqu'au Grand Vent
16 - {{ '2016-12-17' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

partial_trip: yes

quality: fine

Download track as

Rating

AD     III 

heights

elevation min/max : 1070 m / 2792 m

height_diff: +2300 m / -2350 m

snow

avalanche_signs: no

participants

participant_count: 2

Bruno Besson, Thomas M

route_description

Traversée des arêtes jusqu'au Grand Vent puis descente par l'arête W et la combe des Choumeaux

weather and conditions


Beau, ciel clair. Chaud en journée.
-20°C au plus froid, dans la nuit au bivouac, -15°C le reste de la nuit


  • on a tiré tout droit à droite de Plancol pour rejoindre de départ de l'arête : neige croûtée
  • arête du grand Armet rocheuse dans sa première partie et à peu près sèche. Ensuite c'est du mixte en crampons. Neige froide en N et W, sucre un peu fuyant avec parfois une croûte superficielle
  • en mixte le reste du temps jusqu'au Grand Vent, avec certaines parties plus déneigées selon les orientations
  • Arête du Rocher Rond avec unpeu de neige, le plus souvent controunable en versant S
  • combe des Choumeaux en neige sur le haut : quelques cm mous sur fond très dur

timing

Jour 1 : 9h00 > 17h30 jusqu'au sommet 2773 après le Grand Armet
Jour 2 : 9h > 17h15 jusqu'à Lavaldens

En détail : 2h30 d'approche du Pont des Mortes au début de l'arête / 5h30 jusqu'au Grand Armet / 30mn pour la pointe 2773 / 2h30 jusqu'au Petit Armet / 1h30 jusqu'au Grand Vent / 3h de descente

access_comment

Officiellement, la route s'arrête après la colonie de vacance (période hivernale), mais est certainement praticable en ce moment.

hut_comment

Bivouac sur le petit plateau en contrebas du sommet 2773m au S du Grand Armet. Tout confort pour un bivouac hivernal.

personal comments

Bruno

Ce week-end était une bonne occasion pour aller se balader là bas en attendant qu'il y ait un peu plus de neige (la Lautaret, ça suffit). Une jolie ballade, jamais bien difficile, mais que c'est long ! On a pourtant pas vraiment eu l'impression de traîner, mais avec ces journées bien courtes et les conditions actuelles, enchaîner en deux jours doit être vraiment bien sport. En 3 jours, je pense qu'on aurait pu aller jusqu'au Coiro.

On est parti un peu en retard sur le planning initialement prévu samedi (1h30 de retard, notamment pour cause d'oubli de polaire...) du coup on attaque l'arête aux alentours de 11h. Le début est sec, ce n'est jamais dur mais ça grimpe quand même. Il faut ensuite chausser les crampons et continuer en mixte. J'ai pas trop aimé les traversée en versant N ou W avec une neige fuyante qui ne m'inspirait pas vraiment confiance. Au grand désespoir de Thomas qui était plus à l'aise. Mais c'est pas lui qui re-cassait toutes les marches ! J'ai trouvé bien long le chemin jusqu'au Grand Armet : ce n'est pas que ce soit désagréable, mais j'ai passé mon temps à voir des sommets, à me dire, tiens dans 30min on arrive puis à me rendre compte que c'était un peu plus loin...
On a finalement poussé encore un peu après le Grand Armet pour arriver juste avant la nuit pour un bivouac tout confort à la pointe suivante. Bon tout confort mais on s'est bien caillé quand même (-20° au cours de la nuit). Je savais que j'étais un poil juste en matos, mais bon ça l'a fait. On a pu observer les dameuses de l'Alpe d'huez travailler les petites bandes de neige artificielle qui vont servir de piste pour Noël.

Le lendemain levé pas trop pressé pour un départ à 9h. La partie la plus grimpante, sans jamais être difficile est pour remonter à la pointe de l'Armet puis au Petit Armet. Ensuite, ça devient beaucoup plus tranquille. Au Grand Vent, on décide de rentrer par l'arête W plutôt que de pousser jusqu'au col de la Baisse pour limiter la distance à parcourir en vallée pour rejoindre la voiture. Un peu de glissade raide au piolet sur le haut de la combe des Choumeaux, puis pas mal de crapahutage au milieu des rhododenrdons et genévriers avant de rejoindre un chemin. Encore un peu de hors sentier dans les tapis de feuilles dans la forêt de hêtre puis on arrive à Lavaldens pour 17h15. Un sympatique habitant des lieux nous ramènera à la voiture et nous épargnera de finir à la frontale.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • en