Paret Bucòlica : Terra de dinosaures
{{ '2016-10-24' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Paret Bucòlica : Terra de dinosaures
{{ '2016-10-24' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: excellent

quality: medium

Rating

D+  
6a
    P1 

participants

Frédéric Bunoz, Moon

weather and conditions


Couvert, gris et venté en altitude le matin, se dégageant à partir de midi, avec un peu de soleil puis devenant menaçant pour finir en orage (une averse dans la dernière longueur, accalmie, puis pluie orageuse avec tonnerre et tout le bazar pour la descente). Bonnes conditions pour faire la voie sans avoir chaud.


Approche rapide, mais trouver la voie peut prendre un peu de temps. Superbe calcaire gris, agréable, prisu et adhérent. Aucune usure, ni patine à déplorer. Bien équipée, sans être trop rapproché. Toutes les longueurs sont belles et proposent une escalade intéressante. Le ravin de descente n'est pas le meilleur moment de la marche d'éloignement (surtout sous la pluie).

timing

Voie : 13h35 > 16h05

access_comment

Le topo indiquait :
[i]Quand on sort du 2ème tunnel après Coll de Nargo en direction d’Oliana, au kilomètre 150 et au niveau du lac il faut prendre l’ancienne route (panneaux d’interdiction de circuler mais OK) et se garer au petit parking évident au pied de la falaise (ou bien en bord de route près du transfo).
Revenir un peu en arrière à pied et prendre un sentier (marques rouges et cairns) qui monte dans un ravin assez raide par endroit.[/i]
Il se révèle que le stationnement est interdit devant les bâtiments d'entretien et que la route interdite à emprunter pour accéder à la Bucolica est fermée par des plots.
Il faut donc emprunter une autre route interdite qui contourne le 3ème tunnel, et se garer sur un petit parking 50m après la bifurcation. Puis revenir à pied (derrière la glissière de sécurité) pour passer devant les bâtiments d'entretien, puis accéder à la route interdite qui contourne le 2ème tunnel, et la suivre sur 200m jusqu'à un ravin (550m de long depuis le parking).

personal comments

Moon

Après une visite non prévue d'une autre paroi des environs proches, bien que fort bucolique elle aussi, mais pas la bonne (avec des voies toutefois, comme quoi on s'est gouré qu'à moitié), ainsi que d'un autre ravin, mais pas le bon, mais un vrai ravin hein, pas un truc qui se randonne 10 minutes (on fait du tourisme d'un genre particulier), nous voilà avec quelques heures de retard, à la Paret Bucolica. On finit par trouver cette voie et Balsam. La paroi pourra décevoir de face, et quand on se retourne au relais: c'est plein de terrasses gravillonneuses et d'arbustes et pourtant l'escalade y est vraiment belle, et intéressante, le calcaire excellent, et on en oublie(rait) presque la route en contrebas, qui prive cette Paret du label complètement bucolique.

Bubu

La journée avait commencé très tôt, à 5h dans mon duvet sur une aire de semi-autoroute bucolique, recommandée par un contributeur célèbre dont le pseudo commence par o et finit par 5.
Je rêvais que je m'étais réveillé dans les environs de Font Romheu, et je voyais des skieurs descendre sur une top moquette. N'ayant pas prévu de skier, je trouvai 2 rondins coupés en 2 sur la longueur, ainsi qu'une hache providentielle, que me permettais de gommer les défauts de planéité des rondins. Je me suis réveillé avant de finir les skis.
La veille, nous avions trouvé cette aire d'autoroute de nuit assez facilement, sur l'ancienne route après le km 150 (dont le panneau se trouve à la bifurcation entre la nouvelle et ancienne route), après le 2ème tunnel (et avant un 3ème, mais ça le topo ne le dit pas). Toutefois, nous trouvions bizarre que le petit parking indiqué dans le topo permettait de garer une dizaine de car de hollandais, mais bon, le contributeur qui a mis cette info a peut être des goûts de luxe.

5h plus tard, nous voilà remontant dans un raide ravin, après être revenus sur nos pas comme précisé dans le topo. Nous trouvons des cairns, ainsi que des marques rouges, mais qui sont en fait des tâches de lichen (restons indulgent sur les approximations botaniques du contributeur).
Au bout de 30 minutes de bartassage dans la pampa en tenue de rambo (ça chauffe), nous trouvons que les contributeurs sont bien rapides en indiquant 10 minutes d'approche dans leurs sorties, mais peut-être que c'est ironique et qu'ils ont mis 45 minutes en fait.
Au bout d'1 heure, nous trouvons que l'ironie commence à durer, et que nous nous sommes peut-être trompé quelque part...
Au pied de la paroi, nous trouvons 2 voies sur goujons et une voie non équipée, les 3 avec une inscription au pied, mais ne correspondant pas à notre voie. Il se révèlera (de retour en France) que ce sont des voies de la Paret d'Esplovins.
Le topo indique en effet de traverser 300m à droite. Le long de la falaise ça devient rapidement touffu, mais nous trouvons une sente plus bas qui s'enfonce dans jungle locale. 50m plus loin, un cairn dans une petite clairière d'éboulis, en contrebas de la sente, mais rien qui continue plus à droite. Un bout de sente monte vers la paroi, j'hésite car il faut traverser des piquants, je me sacrifie finalement, mais 5m plus loin c'est pire. Nous déclarons le but à 10m [s]du bol de sangria[/s] de la paroi.
Nous redescendons, sans nous perdre malgré des variantes, et c'est plus rapide que prévu.
Nous décidons de revenir entre les 2 tunnels, là où nous avons bifurqué vers l'ancienne route (qui contourne le 3ème tunnel). Nous trouvons un petit parking 50m avant la bifurcation (ou après si on vient du 2ème tunnel). Nous continuons à pied vers le 2ème tunnel : il y a aussi une ancienne route qui le contourne, mais elle est barrée par des plots en plastique. Nous prenons l'ancienne route, et 300m plus loin il y a un petit parking. 100m avant (donc 200m à partir du début de l'ancienne route), il y a un ravin, avec une sente et un cairn... Ca doit être là. Et il se révèlera que c'est le bon ravin.

Donc pour atteindre le bon petit parking en provenant de Coll del Nargo, il aurait fallu que juste à la sortie du 2ème tunnel, en roulant à 90km/h avec un camion au cul, nous ayons fait un demi tour au frein à main pour traverser la nationale, puis fait un strike dans les plots pour accéder à l'ancienne route, le tout entre 2 camions venant à contresens. Ah ben désolé, je n'ai pas pris l'option "gogo-gadjet à la voiture de rallye" sur ma bagnole...
Déjà que la veille au soir, quasi de nuit, j'avais traversé la nationale à 80km/h pour accéder à l'ancienne route qui contourne le 3ème tunnel, avec un camion au cul et entre 2 camions venant à contresens, mais sans faire demi tour, et c'était quand même chaud (mais il y avait un peu de marge entre les camions). Alors faire demi tour pour accéder à l'ancienne route du 2ème tunnel, oulala. Bon, maintenant qu'elle est barrée le problème est règlé.

Sinon, la voie était assez cool, et a permis de se reposer entre la double approche et la descente sous l'orage :-)

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • ca
  • it
  • es
  • en
  • eu