Pointe de la Grande Glière : Arête S (voie normale) [changer d'approche - J1/J2]

{{ '2016-08-23' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

General

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

quality: medium

participants

participants

tuyen vu, Fabienne

heights

heights

elevation_max: 3392 m

elevation_access: 2511 m

height_diff_up: 1000 m

Access

Access

public_transport: yes

hut_status: open_guarded

snow

snow

glacier_rating: easy

Licence

Licence

route_description

Depuis le refuge du col de la Vanoise : monté décrite dans le topo puis descente par le glacier jusqu'au lac des Vaches. Retour au refuge.

weather and conditions


Grand beau et peu de vent : au top !


La moraine d'accès au col des schistes est un peu olé olé. Pour le reste de l'itinéraire, pas de problème, le rocher est plutôt bon dans l'ensemble et le glacier de la Glière présente quelques zones en glaces aisément évitables. Les crevasses sont encore bouchées.

timing

Départ du refuge à 4h30
1h45 pour l'approche au col des Schistes
Au sommet à 10h
Refuge à 13h45

access_comment

Dans l'idée de laisser la voiture en ville, nous réfléchissons à une belle course en montagne accessible facilement en TC depuis Chambéry. Bon, pas besoin de se creuser la tête très longtemps : direction Pralognan !
Nous prenons le train de 11h30 pour arriver à Moûtiers vers 13h. La navette pour Pralo part ensuite à 13h30 et enfin nous arrivons à 14h45 au centre du village. Ce plan permet de facilement arriver au refuge pour l'heure du dîner, c'est presque trop facile :)
Le retour le sera un peu moins … sortie du lendemain : https://www.camptocamp.org/outings/793855/fr/aiguille-de-la-vanoise-traversee-des-aretes-e-w-changer-d-approche-j3

hut_comment

mmm, accueil très convivial et chaleureux. Le refuge est tout confort. Nous n'avons pas voulu prendre de douche là-haut car une sortie montagne avec l'odeur du gel douche le soir est encore pour nous une marche trop haute à franchir, on préfère les effluves épicées. Beaucoup de monde : des randonneurs, des grimpeurs, des alpinistes, bambins ou cheveux blancs partagent la grande salle commune pour raconter leur journée, autour des généreuses plâtrées de pâtes.

personal comments

Fabienne qui revient de trois trois semaine en montagne dont une en wwoofing dans le val d'Aoste me laisse un message dimanche pour dire qu'elle est motivée pour une sortie changer d'approche compte tenu de la météo splendide prévue pour ce début de semaine. Je lui avait déjà décrit le plan possible quelques semaines auparavant. -T'en as pas marre d'aller en montagne ? -Bah non ! me répond-elle. Ok ok, on prépare le sac, coup de fil au refuge, réservation de la navette (https://www.altibus.com/reservation/garesDepart.aspx?gd=MOUTIERS) et feu ! On part en vadrouille pendant trois jours.
Frigo vide, tant pis on fera des courses à Pralognan pour les victuailles nécessaires, on aura bien le temps … Les télésièges montent jusqu'aux Barmettes mais pas sûr qu'on puissent considérer ça comme un TC :D donc on part à pied. Idée fabuleuse puisque cela permet de faire un hold-up sur les framboises qui jalonnent le chemin pour arriver aux Fontanettes. On prend notre temps :) Pour arriver pile à 19h au refuge, les couverts sont sur les tables, c'est l'heure de la soupe. Nous mangeons … beaucoup et c'est avec la peau du ventre quelque peu distendue que se fera la petite marche digestive au lac Rond sous les Grands couloirs flamboyants à la lumière rosée du jour tombant.
4h, l'heure du réveil. C'est dur, très dur… les yeux sont ouverts mais l'esprit est encore somnolant. On se rassure en se disant que ça ira mieux après. 30 min pour engloutir quelques tartines et c'est parti pour atteindre en premier lieu le col des Schistes où nous serons, non sans mal, au lever du jour. Une petite glissade sur la moraine vaudra à Fabienne un beau bleu bien placé. Nous attaquons alors l'éperon permettant de rejoindre le col de la Glière, c'est beau, pas dur et le cheminement n'est pas si compliqué si on garde en tête qu'il faut rester proche du fil de l'arête en cherchant l'escalade la plus simple. Arrivés sur le glacier, on vise droit vers la Grande Glière qui reste bien imposante, même quand on est au pied. Une bonne heure heure de grimpette et nous voilà au sommet, magnifique panorama sur les Alpes du nord dont nous ne nous lasserons jamais. L'escalade n'est jamais ardue (3 max) et les nombreux cairns présents dans la voie permettent de vite savoir par où il vaut mieux passer.
La désescalade est aussi peu compliquée et nous remettons les crampons pour redescendre par le glacier et trouver les chaines ramenant au sentier du lac des Vaches. Allez, va pour une petite bière bien méritée au refuge, une sieste et un bouquin pour passer l'après midi sous un soleil éclatant afin de clore cette belle journée.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • es
  • ca
  • en
  • eu
  • it
  • de