Traversées des Alpes : refuge de la Blanche>Sospel par la trans'alpes
{{ '2016-07-09' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Traversées des Alpes : refuge de la Blanche>Sospel par la trans'alpes
{{ '2016-07-09' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

partial_trip: yes

quality: medium

Rating

T4 

heights

elevation_max: 3208 m

Access

public_transport: yes

hut_status: open_guarded

participants

soliou

route_description

J1 : chapelle de Clausis (terminus navette) > bivouac peu avant le ravin de Salcette
J2 : Salcette > cabane Barenghi
J3 : Barenghi > Larche
J4 : Larche > bivouac lac de Morgon
J5: lac de Morgon > refuge de Rabuons
J6: Rabuons > bivouac sous les lacs de Colle Longue
J7: Colle Longue > St Anna di Vinadio
-Colle Longue>San Bernolfo en rando
-San Bernolfo>St Anna en trois coups de stop
J8: St Anna > refuge Questa
J9: Questa>refuge Remondino
J10: Remondino > refuge Soria Ellena
J11: Ellena > refuge Pagari par "en bas"
J12: Pagari > bivouac sous la pointe des 3 communes
J13: Pointe des trois Communes>Sospel

weather and conditions


Globalement très beau temps…sauf :
J2 couvert et brouillard vers le col de Ciaslaras, ce qui nous a dissuadé de faire l'AR bonus au mont Ciaslaras, dommage.
J4 deux orages lors de la montée au pas de la cavale, puis du brouillard mais pas de pluie au col, puis le temps s'est finalement dégagé dans l'après-midi pour revenir au grand beau.
J6 grand beau jusqu'à 16h puis brusque dégradation avec grêle puis neige [picto picto_snow /] toute la nuit qui a tenu. Grand beau le lendemain!


Globalement peu de névés.
J'ai évité le pas de Corborant et l'arête des Glaciers car il y avait des passages gelés complètement déconseillés sans équipement (je n'avais ni crampon ni piolet).
Autrement des névés au col de Ciaslaras et dell Infernetto ainsi qu'au pas de Vens mais sans difficulté car ce n'était pas gelé.
L'étape Alexandris Foches>St Anna a été contournée en faisant du stop vu l'épaisse couche de neige fraîche tombée pendant la nuit du 13/14 juillet.
Très peu de monde sur toute la traversée.

access_comment

Aller :
-[picto pt_1 /] TGV Vannes 15h53>>Paris Montparnasse 19h18
-[picto pt_2 /] bus 91 Montparnasse>>Austerlitz
-[picto pt_1 /] Intercité de nuit Paris Austerlitz 21h22>>Montdauphin Guillestre 7h50

782303

-[picto pt_2 /] bus ligne s25/s27 Mont-Dauphin 8h30>>Saint Véran 9h30 (changement à Ville-Vieille)

782304

-[picto pt_2 /] navette Saint Véran>>chapelle de Clausis (4€ l'aller simple)

782305
782306
782307

Retour :
-[picto pt_1 /] TER Sospel 6h35>>Nice 7h24 (ligne Nice>Tende)
-[picto pt_1 /] TGV Nice 8h04>>Paris gare de Lyon 13h41
-[picto pt_1 /] métro gare de Lyon>gare Montparnasse
-[picto pt_1 /] TGV Paris Montparnasse 19h37>>Vannes 22h49

hut_comment

Alternance bivouac/camping/refuge/cabane. Un bon accueil partout où je me suis arrêtée.

Bivouac Barenghi : cabane non gardée très cosy mais la fontaine ne marchait pas (mais neige ou eau du lac non loin).
Camping de Larche : très accueillant. Ravitaillement sympa, pas énormément de choix mais très bonne charcuterie et fromage [picto picto_products /]. Mention spéciale pour l'atelier improvisé "réparation de réchaud" ils nous ont prêté leurs garage et ses outils!
Refuge de Rabuons : douche extérieure froide en plein vent ce jour là, pas le rêve…
Refuge Dahu à San Bernolfo : un détour pour ceux qui suivent la trans'alpes mais il faut absolument s'y arrêter pour une pause gastronomique. Miam les pâtes fraiches italiennes![picto picto_products /]
Sant'Anna : hébergement pour tous les budgets chambres ou dortoirs GTA. A goûter absolument au bar : leur chocolat chaud! (vous serez surpris il est très épais). Le bar accepte de vendre du pain, des sandwichs, chips… ça dépanne car à part détour par Isola aucun ravitaillement ensuite!
Refuge Questa : accueil sympa
Refuge Remondino : moderne, peut-être un peu usine mais cadre exceptionnel.
Refuge Soria Elena : le seul refuge que je connaisse où on a 2 choix possibles pour chaque plat…c'est à la carte, la classe![picto picto_products /]
Refuge de Pagari : bonne bière, le meilleur repas en refuge, que des bons produits cuisinés par le sympathique gardien Aladar[picto picto_products /][picto picto_products /].
Refuge des merveilles : acceuil sympa mais tous ces groupes ça m'a fait fuir!
Camping de Sospel : bon accueil, sympa, grand choix de restaurants.[picto picto_products /]

782344
782370

personal comments

J'ai effectué ce trek avec une amie la 1ère semaine puis j'ai continué seule la 2ème semaine.
Accès en mobilité douce, cela coule de source. Le départ et l'arrivée ont donc été choisis pour la facilité d'accès en transport en commun.

J1 (samedi 9 juillet) : chapelle de Clausis (terminus navette) > bivouac peu avant le ravin de Salcette
1h30 de retard pour le train de nuit, ce n'est pas chouette…mais il en faut plus pour nous décourager! Heureusement toutes les correspondances pour le Queyras sont assurées avec un léger retard. Départ de la rando au terminus de la navette de Clausis à 11h30 avec finalement seulement 1h de retard. Nous monterons quand même sous la grosse chaleur de midi avec nos sacs chargés de 3j d'autonomie en nourriture…pff..pfff…
…l'avantage de commencer à St-Véran c'est qu'on est de suite en altitude! Par contre celle-ci se fait ressentir au col de la Noire 2955M!
Nous bivouaquons juste avant le ravin de Salcette, nickel pour demain prendre la petite variante qui évite la redescente à Maljasset (il n'y a plus d'épicerie et je connais déjà le village).

782308
782309
782310

J2 (dimanche 10 juillet) : Salcette > cabane Barenghi
Jusqu'aux lac de Marinet la montée est verte et plutôt tranquille, mais ensuite le paysage est très minéral et il faut franchir 3 cols bien raides…pour enfin trouver la sympathique cabane qui nous évitera de monter la tente!

782311
782312
782313
782314
782315
782316
782317

J3 (lundi 11 juillet) : Barenghi > Larche
Nous profitons de notre bonne forme matinale pour gravir en AR la tête de la Fréma 3142m, vue splendide!
Ensuite nous filerons vers le pas de la Couletta en zappant donc le refuge de Chambeyron. Puis le tracé de la trans'alpes rejoint quelques minutes le GR5 pour très vite reprendre un peu d'altitude car un dernier col élevé (Portiolette) nous attends avant la longue descente vers Larche. L'idée d'un repos confortable au camping nous motive!

782318
782319
782320

J4 (mardi 12 juillet) : Larche > bivouac lac de Morgon
Nous prenons un gros orage sur la tête peu avant d'atteindre le lac du Lauzanier et il n'y a aucun endroit pour s'habriter! Nous croisons un groupe qui a fait demi-tour et nous dis qu'ils ont vu qu'un 2ème orage arrivait sur nous pour très bientôt! C'est tout bouché vers le pas de la Cavale, un peu refroidies nous faisons demi-tour car nous nous disons que la partie hors-sentier prévue pour la suite est compromise. Nous descendons une bonne 1/2h comme ça en discutant avec le groupe. Mais oh miracle ça semble se dégager alors…nous remontons! Finalement après le 2ème orage, le brouillard s'est accroché au pas de la cavale mais une fois de l'autre côté ça s'est dégagé pour revenir au grand beau…nickel pour faire un super bivouac au lac inférieur de Morgon avec baignade s'il vous plait!

782321
782322
782323
782324

J5 (mercredi 13 juillet) : lac de Morgon > refuge de Rabuons
Une vraie étape de montagne : beaucoup de neige pour l'accès au pas de Vens, de l'orientation pour toute la montée au Ténibre, des blocs…heureusement grand beau temps!

782325
782326
782327
782328
782329
782330
782331

J6 (jeudi 14 juillet) : Rabuons > bivouac sous les lacs de Colle Longue
Nous savions que le pas de Corborant risquait de ne pas passer sans crampons, les gardiens nous le confirment. Un passage possible aurait été de franchir la frontière par le grand Cimon (hors sentier mais pas de gros névé) cependant le sentier balcon côté français qui traverse la frontière au pas de Colle Longue est plus logique pour ensuite continuer l'itinéraire de la trans'alpes. Le sentier (petit pointillé noir sur la carte française) est très bien tracé. Nous arrivons tôt, soleil, baignade dans le lac…vers 16h le temps se dégrade et nous migrons un peu plus bas pour planter le bivouac devant le baraquement militaire en ruine. Finalement grêle puis neige…et pas qu'un peu! Notre tente croule sous la neige et nous décidons de la rentrer dans une des "pièces" de notre "maison". Finalement nous avons pu dormir et le matin nous sommes émerveillées par les paysages. Qui l'eu cru en juillet?

782332
782333
782334
782335
782336
782337
782338

J7 (vendredi 15 juillet) : Colle Longue > St Anna di Vinadio
Bon c'est super beau la neige, mais là, il faut oublier l'étape prévue par le pas du boeuf! Nous descendrons tranquillement jusque San Bernolfo puis rejoindrons St Anna en trois coups de stop!

782339
782340
782341
782342
782343
782344
782345
782346

J8 (samedi 16 juillet) : St Anna > refuge Questa
Je quitte malheureusement ma coéquipière ce matin mais j'ai trouvé 5 sympathiques randonneurs du CAF de Grenoble qui voudront bien m'adopter pour les 2 prochains jours, super!
Belle étape, avec le saupoudrage de neige fraiche résiduel. Après le tas de cailloux de la cime de la Lombarde, nous irons à la recherche du (pas du) loup, puis la voie est royale jusqu'au refuge!

782347
782348
782349
782350
782351

J9 (dimanche 17 juillet) : Questa>refuge Remondino
Beau début d'étape jusqu'aux lacs puis longue descente suivie d'une longue remonté…c'est que le refuge de Remondino se mérite!

782352
782353
782354
782355
782356
782357

J10 (lundi 18 juillet) : Remondino > refuge Soria Ellena
Quatre sympathiques français m'ont accompagnée pendant une heure mais ils bifurquent ensuite vers le col du Mercantour. Heureusement l'étape annoncée difficile se fait finalement sans difficulté et les paysages sont grandioses.

782358
782359
782360
782361

J11 (mardi 19 juillet) : Ellena > refuge Pagari
Impossible sans équipement de passer l'arête des Glaciers, je descend donc 600m jusque S.Giacomo puis je remonte l'autre vallée. Vers 1530m je décide finalement de tenter de remonter vers les lacs Blu et Bianco par le "petit noir sur la carte". La gardienne m'a pourtant prévenue qu'il était très peu fréquenté. Il est en effet plutôt envahi par la végétation et les araignées…mais avec un vieux balisage ça passe! Belle variante donc très sauvage.
J’ai dormi au refuge Pagari en me disant que ce n’est pas en bivouaquant que j’allais trouver des équipiers…mais j’étais ce soir là toute seule avec le gardien…et 16 bouquetins sédentaires! Incroyable de voir si peu de monde! Super soirée cependant!

782362
782363
782364
782365

J12 (mercredi 20 juillet) : Pagari > bivouac sous la pointe des 3 communes
Réveil matinal par les voisins! Longue étape : après un beau début d'étape jusqu'au lac Noir, je n'ai pas trouvé que la vallée des Merveilles était merveilleuse alors j'ai tracé. Puis je suis remontée jusqu'au joli lac du Diable. Un bon bain m'a revigoré et donné l'envie de poursuivre en fin de journée. Connaissant le manque d'eau (pas une goutte d'eau entre lac du Diable et Sospel), j'ai en fait choisi de marcher le plus possible à la fraîche.

782366
782367
782368

J13 (jeudi 21 juillet) : Pointe des trois Communes>Sospel
Le lendemain il ne me restait donc "plus que" 5h que j'ai effectuées en partant tôt pour arriver avant midi et la chaleur…ouf!
La gestion de l'eau n'est pas à prendre à la légère sur cette partie.
Sospel mérite de s'y arrêter, flâner. J'ai effectué le retour le lendemain, le tout en train bien sûr, quel plaisir de ne pas avoir à se dire qu'il y a la voiture à récupérer à pétaouchnok!
Vive la mobilité douce!

782369
782371

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • de
  • ca
  • eu
  • en
  • it