Obiou : Obiou, Grand Ferrand, Vachères : traversée non stop par les crêtes
{{ '2016-06-29' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Obiou : Obiou, Grand Ferrand, Vachères : traversée non stop par les crêtes
{{ '2016-06-29' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

quality: medium

Rating

PD-  

heights

elevation_max: 2789 m

elevation_access: 1000 m

height_diff_up: 4350 m

participants

steph_38, stany98

route_description

Idem topo sauf que nous avons évité l'Aiguille, l'Obiou et le Nid.

weather and conditions


Beau temps les 2 jours. Quelques nuages mardi en fin d'après midi

timing

Mardi: 4h20(parking) - 17h30 (bivouac)
Mercredi: 6h( bivouac) - 13h( col du festre)

personal comments

D'abord un grand merci à Olivier Salésiani d'avoir partagé cet itinéraire sur C2C et de m'avoir donné de bons renseignements par MP!

Après le Vercors par les crêtes ( http://www.camptocamp.org/routes/688818/fr/le-grand-veymont-traversee-du-vercors-par-les-aretes ), dans le même esprit voici le Dévoluy. Même si c'est plus court et que les difficultés sont cotées de la même manière, la traversée du Dévoluy est bien plus exigeante. Dans de nombreux passages la chute est interdite, le rocher est bien pourri, demandant une vigilance permanente.
A réserver aux amateurs d'éboulis et de rochers instables (si si j'en connais...)

Départ donc de Cordéac mardi avant l'aube. Montée tranquille jusqu'au col de la Brèche où par souci d'économie de nos forces, nous évitons l'Aiguille en suivant le sentier balisé.
L'arête du Bonnet de l'Eveque est impressionnante vue de loin mais en fait elle passe bien (se forcer à rester majoritairement sur le fil). Ce sentiment de passages difficiles au premier abord mais finalemment "rando" va se retrouver tout au long de la traversée d'ailleurs.
On zappe l'AR à l'Obiou à la vue de ce qu'il nous reste.
Je craignais la descente de la Cavale mais en restant bien sur l'arête rive gauche du couloir S cela passe bien. Quand on la voit de loin, ça fait tout de même rétrospectivement un peu peur.
On évite aussi le Nid car des névés (la bonne excuse) barrent l'accès à l'arête.
Montée à la tête de l'Aupet sans histoire puis arrive le gros morceau de cette traversée selon moi: la montée au Petit Ferrand. la neige nous a un peu gênés au départ pour trouver l'itinéraire, nous nous sommes encordés sur 100m puis avons trouvé la pente suspendue, véritable éboulis horrible. Puis au col, l'arête se contourne souvent par la droite sauf à la toute fin. Vue sur le chourum olympique en contre plongée qui rappelle quelques souvenirs ( http://www.skitour.fr/sorties/grand-ferrand,55090.html ). Au sommet nous croisons nos premiers et derniers bipèdes de la traversée.
La suite jusqu'au col du Charnier est sans histoire. Pas loin, nous trouvons la fontaine des Vautes qui cou le très légèrement. Cela suffira pour poser le bivouac après 3200m de D+.
Le lendemain, départ à 6h, montée à la tête de Plate Longue dans des éboulis pénibles (bien aller prendre l'arête tout à gauche dès que l'on peut). Petite descente et montée bien plus facile qu'imaginée au Rocher Rond. Puis marche tranquille (ça faisait longtemps) jusqu'à la Rama. On se réencorde pour passer le pas de III descendant à la tête de Vachères puis sommet en AR depuis le col après ce pas. Par contre, on a bien galéré pour la descente. On est descendus depuis ce col mais pas sûr que ce soit celui décrit dans le topo: pentes d'herbes très raides se terminant sur des barres, nous nous sommes même réencordés et j'ai sorti le piolet. C'est passé mais bien stressant tout de même. Pied de la Tête des vachères à 12h. La traversée est terminée sauf que nous avions prévu d'enchaîner avec le roc de Garnesier ( http://www.camptocamp.org/routes/173925/fr/roc-de-garnesier-roc-et-tete-de-garnesier-en-traversee ) mais on n'a plus le temps ni l'envie.
Au col du Festre, après 30 min d'échecs en stop, nous sommes finalement pris par un gars super sympa qui a insisté pour nous ramener à Cordéac alors qu'il habite à Saint Disdier. Immense merci à lui!

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca