Peña de Arties (Peña de Sin) : Itinérance
{{ '2016-06-01' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Peña de Arties (Peña de Sin) : Itinérance
{{ '2016-06-01' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: excellent

quality: medium

Rating

ED  
7b
    P2+ 

heights

elevation_max: 1500 m

elevation_access: 1200 m

height_diff_up: 300 m

participants

Francois D., FMJ, Jean Noyès

weather and conditions


Grand beau, ni trop chaud, ni trop frais. Bref, la journée quasi parfaite !
Ca change de la grisaille de l'autre côté de la frontière ....

personal comments

François n'ayant pas encore traîné ses chaussons à la pena de Sin, c'était l'occaz rêvée d'aller découvrir ensemble la super méga hyper classique du coin. Et pour faire les choses bien, on a pris dans l'équipe l'un des ouvreurs.
Après un bivouac de rêve, approche par le village de Serveto. C'est vraiment beaucoup plus confort que par le bas. J'aime ce défilé baigné de soleil dès 7h du mat. Par contre les mollets apprécient toujours aussi moyennement les derniers taillis pour arriver au pied de la voie.

Que dire sur cette dernière ? Elle propose pas mal de passages 5, elle est très bien équipée dans les pas durs, ça se protège bien ailleurs, très peu de rocher délité, pas d'engagement puisqu'on peut rappeler les 5ere longueurs : c'est vraiment une voie très agréable qui déroule bien et où l'on peut se faire vraiment plaisir (avec un peu de marge). Un seul bémol pour la toute fin où le tirage est monstrueux.
Notre ressenti sur les longueurs et les cotes :
L1 : Départ un peu fin, plus 6c que 6b. L'artif se passe bien moyennant un court pas de bloc autour de 7a. La fin déroule. Très belle.
L2 : Plus 6b que 6c. La plus fastoche de la voie. Pas vilaine non plus.
L3. Début du 5
. La première fissure est hyper agréable à grimper, petit pas de bloc pour se rétablir après la boucle à gauche et la fissure de fin passe tranquille. Ca ne doit guère dépasser le 7a. La banane commence à s'esquisser.
L4 : Longueur de transition : un départ bloc où il faut faire gaffe puis dans la fissure qui suit on passe sans transition d'un rocher râpe à fromage à du cailloux made in la Matûre. Un petit pas au milieu. Le 6b ne doit pas être volé.
L5. The longueur de la voie. Partir plutôt tout droit sur du cailloux ultra rasoir (pour éviter le pourri à droite). La première fissure est elle aussi hyper agréable, avec plein de bonnes prises (qu'il faut parfois bien chercher). Doit guère dépasser le 7a. Une fois rétabli bien monter à droite pour clipper (si on monte bien haut, il n'y a aucun problème de clippage). Sacrée trouvaille que cette traversée jusqu'à la cheminée : il y a toutes les prises qu'il faut pour que ça ne soit pas extrême et c'est équipé pour passer sereinement. 7a+/7b. Et puis voici la cheminée déversante : on croit qu'on va se faire démâter alors que c'est du velours. Des prises partout, un gaz de folie : the passage de la voie !
L6. Un beau départ dans une fissure fine à équiper, puis une traversée assez anachronique vue la physionomie de la voie (mais il semble que le cailloux soit pourri tout droit). A 3, il a fallu clipper les 2 brins d'où un tirage monstrueux qui m'a fait méchamment juronner. Vaut bien ses 6c.
A titre perso, je pense que l'oblig est un peu bas. Mais ça se discute.
François a tout enquillé en courant, les deux suivants aussi, sans courir et sans l'artif de L1. Allez JP, je te l'accorde, cette petite ligne n'est pas loin de mériter son qualificatif de "classique" !

Une sortie au top. On devrait s'arrêter de grimper sur ce genre de journée tiens !

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca