Breithorn W : Da Breuil Cervinia
{{ '2016-05-22' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Breithorn W : Da Breuil Cervinia
{{ '2016-05-22' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

quality: medium

Rating

2.1
PD-

heights

elevation_max: 4164 m

elevation_access: 2006 m

height_diff: +2150 m / -2150 m

snow

elevation_up_snow: 2006 m

elevation_down_snow: 2006 m

avalanche_signs: natural_avalanche, recent_avalanche, accidental_avalanche, danger_sign

route_description

Montée en telecabine depuis Breuil-cervinia jusque plan-Maison
puis montée au refuge Theodulo en skis par la piste de plan Maison et en suivant les pistes des 2 autres télésièges qui suivent.
montée vers Plateau rosa puis Klein matterhorn, plateau du Breithorn et la pente de neige terminale.

L'itineraire est assez évident en montée, sauf au plateau du Breithorn ou l'orientation est difficile si la visibilité n'est pas au Rendez vous

La descente s'effectue sans problèmes jusqu'au plateau Rosa mais c'est ensuite que ça se corse. le manque de neige fait que la descente se revele compliquée en termes d'orientation

weather and conditions


tres bonne le premier jour (heureusement pour les photos) mais hivernale le dimanche


condition estivales au départ du parking de Breuil cervinia, c'est assez contre nature de mettre les couches chaudes alors que nombre de touristes sont en short.. la montée s'effectue tranquillement juste avec les couches 1 et 2 . pas de vent, soleil voilé..
vers 3000 on rajoute une couche pour la forme.

le lendemain c'est pas la même... brouillard, vent froid hivernal.
la traversée du plateau et la montée sur le Breithorn se font dans des conditions dantesques avec un vent à faire voler les lévriers!!, tres froid et vsibilité a 30m
l'arrivée au sommet est frustrante, nous sommes obligés de nous abriter sous la crete pour de pas risquer la chute sur l'arete..

neige dure soufflée au sommet puis HYPER transformée sur le bas..

avalanches

dans la montée, bcp d'avalanches de fonte dues à la chaleurs sur la barre rocheuse entre les pistes et le cervin. le bruit est impressionnant
Aucun danger cependant sur l'itinéraire.

timing

depart breuil-cervinia 15h30
refuge 18h30
depart refuge 7h30
sommet 11h30
plateau rosa 12h30
breuil 18h... eh oui!

access_comment

acces en 2h depuis cordon. nickel

hut_comment

le gardien est hypersympa, le refuge accessible et la nourriture excellente.
a noter les bissssscottes au petit dej!

personal comments

nooooooon pas la breche puiseux!! ni la tour ronde...
et pas non plus du paddle sur le lac d'annecy..
Bon apres quelques discussions animées on trouve un joli compromis, le Breithorn, un joli 4000, apparemment tres facile et surtout en face du cervin. Le sommet est à la carte et on peut allonger la course par une traversée d'arete, voire le pollux ou le castor.
Nous prenons la voiture pour le tunnel du Mont blanc (a 14€ la traversée avec le forfait Mont blanc unlimited) et arrivons rapidement dans le valtournenche.. jolie montée à faire un jour à vélo.

apres un essai en voiture qui se termine à un cul de sac sur une residence hoteliere, on se pose sur le parking directement à coté des caisses des remontées et décidons de monter à l'intermediaire en benne. c'est pas cher et ça nous évite de porter 2 heures sur la route. Caissiere super sympa qui nous di qu'il faut 1h30 pour monter au refuge.. mmm pour 1300 de deniv, j'suis pas suuuuur...
apres un peu d'attente et la benne rien que pour nous, on engage la remontee sur des pistes bien dammées et une neige un peu collante... nous progressons à un bon rythme, c'est cool. nous enchainons en peau les remontees des 3 telesieges en 2h10 environ.
sur la Gauche, le cervin joue avec les nuages, c'est magique. nous cherchons à percevoir les aretes de montée mais ce n'est pas evident.
sur la fin de la montée, le froid et le brouillard commencent à poindre
l'accueil au refuge a été juste parfait. le Gardien hyper sympa, la polenta saucisses delicieuse et le vin bon et pas trop cher.
la vue du restaurant sur le cervin est a couper le souffle!
une soiree autour d'un livre sur les differentes voies d'ascension du cervin ainsi qu'une nuit sans ronfleurs viennent completer le beau tableau

Le lendemain, autre jour, autre météo, on n'y voit pas à 10m... on ne se presse pas trop et nous partons dans la puree de pois apres avoir entré le chemin dans le GPS du telephone. apres 200m dans le vent, ca se decouvre et nous pouvons apprecier les jolis paysages.
remontée des pistes sans soucis, meme si ma lévri-lily est ballotée par le vent.

Pause a l'entree du plateau, mais nous pouvons le traverser en suivant un petit groupe sans trop de difficultés. arrivés sur la pente sommitale, ça se raidit! Lily flippe mais s'accroche.. nous mettons les couteaux et prenons notre temps (bon c'est un euphémisme). La neige est tres dure, les gens montent a pied, mais nous gardons les skis.. ca passe. nous passons sur l'arete par un bon devers.. faut pas se la coller avec cette neige glacée.
le vent froid souffle enormément, dur pour le moral.. on regarde nos pieds et respirons dans la goretex.. arrivés sur l'arete, nous rattrapons le groupe avec le guide qui ne font pas le sommet.. nous on continue et y arrivons quelques minutes apres.. Bon sang qu'est ce que ça souffle!
le depeautage se fait sans trainer et la descente dans la puree de pois.. nous avons un peu peut de nous perdre mais on skie d'eclaircies en eclircies. finalement on se demerde pas trop mal par rapport au style des autres.. les ZAG font des merveilles!!

a la descente, la neige est beton. nous faisons une pause au refuge plateau rosa pour une bonne platrée de spaghettis bolognese. delicieux.

puis, nous decidons de tenter la descente jusqu'en bas en suivant la piste de droite.(la 7 vers cime blanche).
arrivés pres de la : dead end.. fin de la piste.. zut , faut aller par où? on commence par faire les sangliers autour de cime blanche et decidons finalement de descendre hors-pistes dans les vallons. c'est de la soupe hyper transformée, lourde et collante..
bon, pas top, on glisse à peine mais on progresse de combes en vallons. c'est tres joli mais pas l'ombre d'un marquage.. on arrive finalement pas loin du barrage et nous continuons sur un neve bien raide qui se finit dans un goulet au dessus d'une cascade.. oups.. grand paradis II : le retour..
je remonte en peaux : le chaussage et les conversions au dessus de la barre rocheuse sont perilleuses. ça nous prend bien 1h incluant une remontée skis sur le sac d'un petit chemin. finalement en rechaussant on arrive a rejoindre plan maison.
la fin de la descente, sur le retour station est sympa meme si la neige est hyper freinante et liquide
on finit a pied pour rejoindre la voiture!

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • en