Punta di u Corbu : Le dos de l'éléphant
{{ '2016-05-20' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Punta di u Corbu : Le dos de l'éléphant
{{ '2016-05-20' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

quality: medium

Rating

TD+  
6b+
    P1 

heights

elevation_max: 1025 m

elevation_access: 489 m

height_diff_up: 600 m

participants

greg13, Lulu002

weather and conditions


Beau et chaud dans la montée et la descente, frais, plutôt couvert et venté dans la voie, arg.

timing

12h30 - 14h15
15h au pied de la voie

personal comments

Après une courte nuit, juste le temps de changer de continent (sans heurter de icebergs...), et nous voilà au pays des dalles de granit et des taffonis !

Histoire de découvrir le caillou local, et de s'enlever le stress lié à l'idée qu'on a envie de la grimper mais qu'on n'sait pas trop comment on va réagir sur des dalles lisses à l'équipement aéré, on fonce direct au dos !
Et bien, très bonne surprise ! Parce que non seulement c'est carrément beau, mais en plus on sait un peu faire, l'équipement aéré ajoute juste le petit piment qui va bien pour rester concentré, et profiter de cette Grande Escalade !

Pour l'approche, on est plutôt pas peu fier d'avoir mis moins d'une heure : des tergiversations mais pas tant, des minis-impasses mais pas tant, du bartassage mais pas tant.
Ce n'est qu'à la descente qu'on fera moins les fiers, en découvrant un sentier bien mieux tracé, bien mieux cairné, nettoyé de toutes les ronces et autres branches qui auraient pu encombrer le chemin : bref, on n'était pas sur le bon !
Je modifierai le topo mais ça prête à confusion, au niveau de la rivière il ne faut pas monter de suite en face (enfin vous pouvez si vous voulez jouer aux sangliers comme nous), mais remonter un peu la rivière jusqu'à une belle vasque avec cascade, là remonter la rampe à droite : c'est cairné et ça passe tout seul, y a plus qu'à suivre les cairns et le sentier jusqu'au pied de la voie.
Pour notre défense, on nous avait dit que les approches corses étaient compliquées, alors on ne s'est pas facilité la tâche !

Il est temps de passer à la voie.

Déjà 3 cordées dedans, on n'avait qu'à pas faire la grasse mat' (réveil à 5h30 sur le bateau, y a mieux comme grasse mat' ceci dit...) : mais en fait bien réparties, personne ne se gênera.

L1, il paraît que ça sélectionne alors j'me mets bien la pression, mais pas pire en fait.
Déjà, l'équipement est parfait pour faire les pas aux points, ça aide pour le moral.
Après faut "juste" faire confiance en tout ce que tu as entendu comme quoi le granit c'est hyper adhérent, si possible choisir les options les plus faciles (ou prier fort, pour ma part) et remercier ton cordonnier pour son ressemelage parfait ! Jolie, fine.

L2 tout pareil en un peu moins dur, mais avec le joli taffoni pour de la grimpe différente ! Un poil courte.

L3 magnifique : la fissure de départ est pas mal prisue, mais oblige à des placements de part et d'autre pour des superbes mouvs.
Puis vient le petit bombé avec un joli rétablissement, les crougnes de sortie seraient presque des bacs pour le coin.
Enfin la trav finale, tout en confiance sur les pieds, géniale.
Le dernier point est là juste pour Azéroter ou pour faire joli, il se clippe en même temps que le relai, mais plus sympa pour le second.

Bon, maintenant qu'on a passé le crux, on s'détend... Hé ben fallait pas !
Parce que si c'est moins dur ensuite, c'est carrément plus psycho !!!

L4 jolie mais courte, ça passe encore.
L5, ça va bien parce c'est moins dur donc on rigole presque de grimper 6-8m entre les points.

Par contre, pour les deux suivantes, on fait un peu moins les malins !

L6 superbe, proche de cette arête pas du tout crochetante sinon ce serait trop facile, pas de pieds ni de mains, bref, de la grimpe à mollets, à paumes, et à mental !
L7 tout pareil, doit y avoir une seule vraie prise dans la longueur, le reste tu poses et tu verras bien... Tu regardes d'un air dépité ton binôme, tu regardes d'un air dépité le point précédent, puis tu t'efforces d'oublier et de ne pas regarder le suivant, parce que ça grimpe un moment sans rien !
Gros soulagement le clippage de l'avant-dernier quand même, puis du relai : c'était génial à vivre, mais je n'sais pas si j'aurais dit la même chose après un plomb !
Brûle des cartouches mentales, cette superbe escalade qui reste précaire !

L8 et L9, ça se calme : équipement toujours aussi loin mais mur plus prisu : enfin prisu, c'est un grand mot, mais ça dépasse un peu plus quoi, tu poses moins les pieds au pif mais choisis tes adhérences et bossettes...

Trop bon le relai de sortie, calé au sommet du dos ! (au pied du cou, donc ?)

Descente efficace en 6 rappels, retour plus efficace que l'aller mais je l'ai déjà raconté.

Bref, nous confirmons que cette voie est à vivre, une super introduction au caillou local et un bon test mental !

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • de
  • en