Pic du Néouvielle : Depuis le lac d'Aubert
{{ '2016-05-23' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Pic du Néouvielle : Depuis le lac d'Aubert
{{ '2016-05-23' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

quality: medium

Download track as

Rating

2.3
PD

heights

elevation min/max : 2150 m / 3038 m

elevation_access: 2150 m

height_diff: +1030 m / -1030 m

length_total: 8.107 km

Access

access_condition: cleared

snow

elevation_up_snow: 2150 m

elevation_down_snow: 2150 m

participants

janic, Josiane

route_description

Du parking terminus au Lac d'Aubert, on passe côté réserve d'eau du barrage d'Aubert, puis le ressaut pour atteindre le replat 2272m, en suivant les croupes pour rejoindre la brèche de Barris, puis les combes direction W jusqu'a la côte 2868m, delà S la combe de l'ancien glacier de Néouvielle qui bute sous l'arête NW, les vires et cheminées de l'arête qui débouchent au Pic de néouvielle 3091m.
Descente peu ou prou l'itinéraire de montée.

weather and conditions


Pas tout de suite un beau ciel bleu, le vent de SW régnant, le temps de montée et tout fut dégagé.


L'enneigement rejoindrait-il celui de 2013, 0° on chausse pratiquement au bord de la chaussée, et il s'en faut de peu pour arriver au sommet à ski, la chute ventée d'hier a ramené un coup de blanc généralisé avec une disparité propre aux conditions, les croupes gelées, les combes avec accumulation d'une poudreuse tassée voire très tassée.
Le passage de la brèche de Barris comme indiqué dans les précédents post, une continuité étonnamment agréable pour la saison, la suite est du même tonneau.
Descente fort confortable malgré les quelques passages de neige compacte, à partir de la brèche de Barris retour à la bonne vieille neige qui fait les délices d'un printemps finissant, 3° au parking.

timing

Départ à 9h37/ Retour à 12h16
T. montée : 1h56
T. parcours : 2h39

personal comments

Le Néouvielle n’avait pas fait encore l’objet d’une visite, il était encore temps vu l’enneigement.
Dans tous les cas, il est Nèu Vielha (neige vieille), né au fond d’un océan de magma, la Pangée dans son apogée céda sous trop de pression, d’où émergèrent cinq radeaux, érigés en continents par des incontinents sans suppléants (les géophysiciens sont anciens), après quelques chaos un peu costaux, les arêtes si bien dessiner, longues lignes effilées qui descendent au fond des vallées, pins accrochés, bassin lacustre, houille blanche aux horizons de béton, énergie sans cesse renouvelée, glacier en voie de désertification, nous gratifient de tant de beauté, plus que cinquante millions d’années, et l’Amasie nous aura réunis.
La vieille neige ne refait pas partout son apparition, dans nos contrées si vite réchauffées, il est bon de profiter de ces instants qui font penser que l’hiver n’est pas fini.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • en