Pointe Marie : Versant NW (voie normale)
{{ '2016-05-05' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Pointe Marie : Versant NW (voie normale)
{{ '2016-05-05' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

quality: medium

Download track as

Rating

PD+

heights

elevation min/max : 2158 m / 3362 m

elevation_access: 2050 m

height_diff: +1400 m / -1170 m

length_total: 12.216 km

Access

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 2050 m

elevation_down_snow: 2229 m

glacier_rating: easy

participants

Sandrine P, yoyonel

weather and conditions


Beau et chaud jusqu'à 11h. Le vent s'est levé à ce moment là amenant des nuages d'italie.


De la neige dès 2050m (parking en dessous du refuge). Nous sommes montés en skis jusqu'au refuge. Du refuge, la petite descente permettant de rejoindre la combe d'Oney, se fait à pieds (15 mn).
Du bas de la combe à 2700m neige dure, puis transfo pour la descente.
De 2700 jusque 2900m neige croutée.
De 2900m au sommet neige poudreuse.

timing

Départ du parking : 8h15
2e départ du refuge : 9h15
Sommet de la pointe Marie : 13h
Retour refuge vers 15h.

hut_comment

Refuge d'Avérole sympa mais bondé, on se retrouve coincés à 9 sur une petite table en milieu de salle...... mais ca permet de ne rien perdre de la conversation de ses voisins de table et de se rendre compte qu'ils sont des amis de notre amie dont on entend souvent parler à la table d'à côté lorsqu'on mange en refuge ou au restau (elle se reconnaitra!)...

personal comments

1er jour du week-end de l'ascension à Avérole - Jour 2

Lionel

Le départ de Grenoble fut un peu matinal mais nous a permis de profiter de cette belle journée. Du refuge jusque vers 2700m nous avons eu un temps magnifique. A partir de 11h le vent s'est levé d'un coup entraînant des nuages venant d'Italie. Une partie de l'itinéraire s'est faite dans le brouillard gâchant un peu cette sortie. Heureusement le haut était encore au soleil et heureusement une bonne partie de la descente s'est faite dans de la poudreuse.

Sandrine

C'était en effet un bon plan d'avoir choisi cet itinéraire pour notre premier jour (jeudi) dans le secteur, en pariant que 4 jours après la grosse chute de fraîche du we précédant le versant NW serait encore en bonne poudre. Hypothèse confirmée par un gars rencontré au refuge le matin, qui y était allé la veille. Il fait grand beau, le vallon d'Oney semble magnifique depuis le refuge. Nous le remontons dans la bonne humeur en nous aprêtant à profiter un max de ce long we. Arrivés sur le replat après une longue traversée au dessus de la gorge, le petit-déj est déjà loin dans les talons et nous faisons une pause biscuits sous le soleil, il fait bon.... Mais on voit les nuages au Col d'Armet qui sont pour le moment coincés coté Italien mais menacent de déborder... Le temps d'avaler un paquet de biscuit, et le vent arrive, pas chaud du tout, et rapidement très fort. Les nuages commencent à dégueuler par-dessus bord.... On se dit qu'il faut y aller vite, que c'est peut-être parce que nous sommes dans l'alignement du col que ça se met à soufler autant et qu'au dessus sur le glacier ça ira mieux... On hésite cependant à changer de cap en prenant sur la droite une trace en direction de l'ouille d'Arberon, un peu plus éloigné des nuages menaçants.... Mais la neige de cinéma promise sur le glacier d'Arnès nous motive à persister, alors nous nous élançons contre le vent, pour nous retrouver très rapidement complètement enveloppés dans un épais brouillard. Les premiers randonneurs qui redescendent (ceux qui sont partis à un horaire "normal" du refuge) font des traversées dans la croute infâme, sans aucune visibilité... ça n'a pas l'air très rigolo... Mais nous gardons l'espoir de retrouver le soleil plus haut sur le glacier. En effet, nous sortons des nuages vers 3100 pour découvrir la grand champ de poudre promis. Mais le vent est toujours présent, et la menace de débordement de nuages par dessus la crête aussi... Nous profitons d'un peu de visibilité sur la première partie de la descente, mais c'est trop court, rapidement nous rentrons dans les nuages. Tout le haut du glacier est en poudre magnifique (skiabilité 5/5), dont on profite quand même malgré le peu de visibilité, avant d'atteindre la zone de croute infâme dans le brouillard épais, qui est bien descendu par rapport à "l'aller". On veille à ne pas perdre les traces pour se diriger, les virages dans la croute sont difficiles et parfois remplacés par des conversions (skiabilité 1/5 pour Lio, 2/5 pour moi qui ne m'en sors pas trop mal pour une fois). Le temps dans ce brouillard parait long, mais heureusement, on finit par retrouver de la visibilité après la grande traversée (vers 2600m) et de la bonne neige, bien transfo (4 à 5/5) jusqu'à ce qu'on déchausse: ouf, journée sauvée! En tout cas cet itinéraire longeant le vallon d'Oney dominé par les arêtes rousses est très joli.

2 points au kikonéki: sympa de retrouver des amis qu'on n'attendait pas là pour la petite bière de l'aprèm... (ils se reconnaitront)

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de