Montagne de l'Epine : Tour par le col Saint-Michel et le col de l'Epine en mobilité douce

{{ '2016-03-30' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

General

General

activities

quality: medium

participants

participants

robindelabastille, Coline

heights

heights

height_diff: +1053 m / -1062 m

Access

Access

public_transport: yes

Licence

Licence

route_description

Départ depuis Aiguebelette, montée au col de St Michel en passant par le Noyau et par le sentier de Beauregard, puis accès au col de Crucifix et au col de l'Epine par l'itinéraire balisé. Petit hors piste pour finalement rejoindre le sentier des Balcons du Lac et boucler la boucle.

weather and conditions


Plutôt couvert mais avec de belles éclaircies


Itinéraire déneigé
Sentier plutôt bien balisé ; seule la jonction entre le col de l'Epine et le sentier du Balcon du Lac peut poser problème, le plus simple est de suivre la route car la zone en forêt n'est plus fréquentée (zone non entretenue pour favoriser la biodiversité) ; attention, ne pas prendre l'itinéraire balisé VTT direction SE partant du point côté 908m, la piste ne mène à rien ou presque… le départ pour le sentier du balcon étant situé un peu plus bas sur la route.

timing

Départ vers 9h30 d'Aiguebelette
Pause repas juste avant le col de l'Epine
Retour vers 16h

access_comment

L'accès à Lépin le Lac est facile depuis Lyon (ou Chambéry)
Ça se complique un peu pour accéder à Aiguebelette suivant les horaires : il faut partir tôt et rentrer en fin de journée. En belle saison, ça sera l'occasion de profiter du lac avant d'avoir son train, ou de de prendre le temps d'une petite session grimpe au col de l'Epine.

personal comments

Une randonnée pour découvrir le coin et ses possibilités de randonnée avec accès en transport en commun.
RDV est pris pour se retrouver avec Coline en gare Part Dieu pour prendre le train de 7h50 direction Chambéry. Ce train nous emmène jusqu'à la gare de Lépin le Lac (pour aller à la gare d'Aiguebelette, il fallait se lever encore plus tôt…)
Du coup, après être passé à la boulangerie, on stoppe pour rejoindre Aiguebelette (possibilité de prendre son vélo sinon, si on se l'ait pas fait volé), un gars du coin sympa nous y dépose. (la route n'est pas très fréquentée à cette saison, il faut attendre l'arrivée des touristes d'ici 1 mois)
Départ depuis l'église du village, l'itinéraire est alors bien indiqué avec pancartes et balisage jaune.
On trouve une pauvre salamandre écrasée sur la route, nous rappelant que le lac d'Aiguebelette fait partie d'une réserve naturelle créée récemment (mars 2015) abritant des espèces remarquables.
En passant, on tombe sur l'ail des ours et la ciboulette, de quoi assaisonner votre salade.
Arrivé au parking du Noyau, on choisit le sentier de Beauregard, qui grimpe assez rapidement, au milieu des rochers de calcaires recouverts de mousse, avec un passage un peu plus exposé, ça ressemblerait presque à un itinéraire de Chartreuse !
On parvient donc au col de St Michel où l'on découvre les ruines romaines avec un reste d'un ancien tombeau. On se trouve aussi non loin d'une grotte où serait passé François 1er.
Beau point de vue sur le lac.
Au col de Crucifix, on en apprend plus sur l'histoire des voies romaines qui passent sur la montagne de l'Epine et du travail titanesque de l'époque : il y en a une qui a nécessité plus de 70 ans de travail !
En attendant, c'est pour l'instant les passages du train sous la montagne qui rythment cette randonnée changer d'approche.
Le sentier devient une piste plus tranquille, au milieu des épicéas qui prennent la place des sapins. Au détour de la piste un chevreuil (ou autre) détale dans la forêt.
La faim se fait sentir alors qu'on approche du col de l'Epine et que l'on dépasse le petit site d'escalade. (il y aurait peut-être d'autres rochers à équiper un peu avant)
On prend donc une pause pique-nique au milieu de cette forêt toujours parsemée de ces jolis rochers verts de mousse.
Après un bon thé pour se réchauffer, c'est reparti.
Une fois au col de l'Epine, le balisage nous envoie en forêt où l'on rencontre des agents de l'ONF en train de réaliser des mesures concernant les chauves-souris (assez complexe… ce ce que j'ai compris, ils utilisent des micros pour émettre des sons enregistrés afin de vérifier leurs hypothèses quand à la présence des chauves-souris suivant l'entretien de la forêt…) ;
il faut dire que cette forêt est gérée en mode bio et durable, en favorisant l'installation de la biodiversité, en laissant les arbres morts.
Pour la suite de notre parcours, on perd un peu la trace du chemin envisagé sur la carte, le balisage ne semble plus exister… Plutôt que de descendre dans la forêt comme on a fait, on conseille donc plutôt de suivre la route, pour récupérer l'itinéraire des Balcons du Lac au bon endroit.
(Comme on était un peu hors piste, on a testé l'itinéraire fléché VTT mais ce n'était pas une bonne idée car il amène juste sur un layon forestier qui se perd ensuite…)
On a fini malgré tout par rejoindre le sentier du Balcon du lac en contrebas et son balisage jaune. Petit point négatif, de ce côté du lac, on entend un peu l'autoroute… ce qui contraste avec le chant des oiseaux qui nous accompagne durant toute la journée.
On rejoint alors les hameaux pour boucler la boucle.
Reste plus qu'à rentrer, l'une sur Grenoble, l'autre sur Lyon, en prenant le train à Chambéry ou Lépin le Lac car il est encore trop tôt pour avoir le droit au train depuis Aiguebelette.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • es
  • ca
  • en
  • eu
  • it
  • de