Rochers de Leschaux, un avant taf en partie foiré...
{{ '2016-03-09' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Rochers de Leschaux, un avant taf en partie foiré...
{{ '2016-03-09' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: excellent

partial_trip: yes

quality: medium

Rating

2.1
PD

heights

elevation_max: 1936 m

elevation_access: 1480 m

height_diff: +456 m / -456 m

Access

access_condition: cleared

snow

elevation_up_snow: 1480 m

elevation_down_snow: 1480 m

avalanche_signs: no

participants

Grégoire Huguin

route_description

L'itinéraire classique du topo

weather and conditions


Grand beau temps,bien froid (-12°C), pas de vent.


Beaucoup de neige au plateau de Solaison, un bon mètre, certainement plus. La couche de neige fraîche est importante mais déjà un peu tassée. Excellente poudreuse légère (15-20cm) un peu partout. Pas de trace de transport dû au vent. Neige super sympa à skier, dommage que je n'aie pas fait beaucoup de virages!
Manteau neigeux paraissant stable mais il est vrai que cet itinéraire est réputé sûr.

timing

Départ vers 6h30, retour à la voiture à +/- 8h.

personal comments

L'idée était de se faire une petite parenthèse, une évasion avant le boulot en cette année de disette pour le ski de rando. J'ai choisi les rochers de Leschaux pour garantir la solitude et un paysage toujours magnifique entre sapins et lapiaz.

J'arrive à me lever très tôt, facile quand ça doit arriver je dors mal et vois souvent les dernières heures défiler sur le réveil. Un petit thé, un casse-croûte rapide et me voilà en route. Petit arrêt à la boulangerie du Mont-Sax pour prendre un croissant chaud et je monte tranquille au plateau de Solaison. A mesure que je monte le thermomètre passe doucement vers les -10C, ça va piquer... La neige scintille devant les phares de la voiture, il n'y a pas âme qui vive, je fourmille d'impatience.

Les conditions de neige sont très bonnes et le temps au beau. Arrivé au parking, il fait - 12°C, brrr, je me hâte, mets les peaux qui ont un peu de mal à coller et pars avec une petite onglée vite partie une fois les gants remis. Malgré le froid, je savoure ces instants avec le bruit des ski sur la neige fraîche et le jour qui se lève.

Ça ne va pas durer longtemps, première conversion et première galère, une peau se décolle entièrement, je la remets ça tient moyen mais ça va. Un peu plus loin rebelote mais l'autre ski, je remets la peau et repars. Pour à peine 5 min... Je fouille dans mon sac pour trouver de quoi les coller, pas de scotch américain et pas de bande élasto dans ma petite trousse de secours. Je mets les peaux dans ma doudoune et attends quelques minutes. Une fois réchauffées, elle ont l'air de vouloir coller mais les skis sont très très froids mais ça tient quand même. Je repars confiant mais un coup d’œil sur la montre m’avertit que j'ai grillé mon crédit temps en perdant au bas mot une demi-heure. Je presse le pas, arrive au pied du petit couloir, je le remonte skis sur le sac et rechausse. Je n'ai même pas fait 100m de déniv' qu'à nouveau une peau se décolle entièrement. C'est le coup de grâce, je jette l'éponge, déçu...
Moralité, j'aurai bien fait de mettre les peaux sur les skis à la maison quand tout était encore chaud mais trop pressé de partir je ne l'ai pas fait...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • de
  • en
  • it
  • eu