Tête de Claudel : Par la Combe de la Saume et Serre du Bal
{{ '2015-09-05' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Tête de Claudel : Par la Combe de la Saume et Serre du Bal
{{ '2015-09-05' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: excellent

quality: medium

Download track as

Rating

T4 

heights

elevation_max: 2563 m

elevation_access: 1614 m

height_diff: +1022 m / -1022 m

length_total: 5.895 km

participants

janic, Josiane

route_description

Du stationnement sur la route du Col du Noyer 1614 m, rejoindre le torrent le Rif puis remonter la pente herbeuse direction N jusqu'à la crête Serre du Bal 2092 m, en suivant la crête rocheuses délitées pour sortir sur la crête marquée par un cairn 2200 m environ, puis N suivre la crête pour atteindre la Tête de Girbault 2370 m, continuer la crête N pour parvenir au pied du versant S de Tête de Claudel, une cheminée se négocie de gauche à droite (I) et donne accès à la pente mi-herbeuse mi-rocheuse qui débouche à la crête 2530 m, puis à toute crête jusqu'à la croix qui marque le sommet 2563 m.
Descente, reprendre le cheminement de la montée jusqu'au point de stationnement.

weather and conditions


Beau temps, la température 5° avec un vent NNE au départ ne poussée pas à la contemplation matinale.


Les matins du Dévoluy nécessitent une couche supplémentaire, puis versant S soutenue et soleil généreux redonne une ardeur vestimentaire de saison, l'abus ou plutôt l'absence de cairns sur le parcours demande une lecture directe du terrain (gare aux jours de brouillard), la cheminée d'une dizaine de mètres impose de poser quelque peu les mains, un parcours qui réserve des vues qualitatives.

timing

8h41/12h03
T. montée : 1h53
T. parcours : 3h22

personal comments

Un petit air de rien, qui nous va bien, pour un parcours matutinal que l'on a fait sien.
Nous avons jeté notre dévolu bien entendu, sur une sommité locale un peu oublié, plutôt déserte, en tout cas pas fréquenté, qui ne doit rien au poète, mais plutôt sa sœur sculpteur, certainement pour le travail sur le volume et la finesse du traité, la ciselure qui donne tout son sens à l'œuvre finalisée, un détail ou presque, la cheminée ouvragée juste comme il faut, pour monter comme à un escabeau.
Une sempiternelle sortie pour les dévots que nous sommes, toujours pour le chemin qui nous mène à la cime.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • en
  • it
  • ca
  • es
  • eu