Dolomites: Alta Via 2 entre Bressanone et Feltre

{{ '2015-08-05' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

General

General

activities

frequentation: crowded

condition_rating: good

quality: medium

participants

participants

Antoine Marnat, Lucile B

heights

heights

elevation_max: 3192 m

elevation_access: 256 m

height_diff: +14000 m / -14000 m

length_total: 160.0 km

Access

Access

public_transport: yes

access_condition: cleared

lift_status: open

Licence

Licence

route_description

J1: Coucher de soleil sur Puez depuis le forcella Putia
J1: Coucher de soleil sur Puez depuis le forcella Putia
Nous avons parcouru l'Alta Via avec des variantes et bonus, sur un format de 10jours. Nous étions en autonomie, ce qui permet de se libérer des contraintes de refuges. Voici notre itinéraire.

Jour 1: Bressanone -> Forcella Putia

On a fait la première étape en prenant les cabines à San Andrea pour éviter un gros déniv' dans la foret d'une station de ski de piste avec nos sacs pleins … on a du coup enchainé avec une bonne partie de la deuxième étape jusqu'au Forcella Putia.

J2: Passage câblé et signalisation dans la montée au Furc. Nives
J2: Passage câblé et signalisation dans la montée au Furc. Nives

Jour 2: Forcella Putia -> Lech de Crespëina

Reveil matinal pour faire le Sass Putia en AR au lever du soleil: Mauvais timing, on est bien plus à l'E qu'en france! Le soleil se lève tôt… Belle vue et belles couleurs, visiblement un classique (10 personnes au sommet).
Ensuite on finit la la deuxième étape pour enchainer sur la troisième étape jusqu'au passo de la Roa. De la, on a pris la variante qui plutôt que redescendre le vallon, monte par des câbles au furc. nives. Sans les sacs, Piz du Leda en AR avant de rejoindre l'itinéraire classique. On prolonge avec le début de la quatrième étape jusqu'au lac Crespëina.

J3: Passage câblé bonus, au fond le Piz Boé.
J3: Passage câblé bonus, au fond le Piz Boé.

Jour 3: Lech de Crespëina -> Passo Pordoi

On finit la quatrième étape, dans la foule issue du passo Gardena et les multiples héliportages de refuge. On attaque alors la cinquième étape, avec en bonus pour la pause midi la Cima Pisciadù en AR. Du refuge Boé atteind par une VF variante à flanc, on fait le détour par le Piz Boé pour redescendre sur le Passo Pordoi pour une nuit en tente sous l'orage.

J4: Vue sur la Marmolada depuis la tente, on voit lklzzwxh:0035arête en herbe, chemin du jour.
J4: Vue sur la Marmolada depuis la tente, on voit l'arête en herbe, chemin du jour.

Jour 4: Passo Pordoi -> Malga Capiela

On reprend la cinquième étape jusqu'au refuge Fedarola. Là, au lieu de prendre à flanc et descendre sur le lac et traverser la Marmolada, par le glacier dans le mauvais temps, on prend le petit chemin qui monte l'arête herbeuse avec vue imprenable à 350° jusqu'au Rifugio L. Gorza où on prend le sentier Geologico Arabba qui rejoind par les flancs le rif Padon (possibilité de rester sur l'arête qui devient une VF delle trincee). Avec la pluie, le vent, et le tonner pas si lointain on prend le télésiège qui nous descend près de Malga Capiela: course, camping, lessive chocolat chaud et pizzas!

J5: Face Sud de la Marmolada.
J5: Face Sud de la Marmolada.

Jour 5: Malga Capiela -> Forcella di Pradazzo

On commence par la montée à l'Ombretta Orientale. Ensuite on redescend au sud par un ébouli blanc avec de rares caillasses noires pour arriver sur la Ferrata Ombretta, Via plutôt verticale à descendre (matos fortement conseillé). On rejoint alors le chemin 607 de la sixième étape avant le passo da le Cirèle. Au Passo San Pellegrino, on remonte un bout de la septième étape pour planter la tente au Forcella di Pradazzo. Grosse journée.

J6: Passo delle Farangole, et coquelicots jaunes.
J6: Passo delle Farangole, et coquelicots jaunes.

Jour 6: Forcella di Pradazzo -> Bivouacco Brunner

On commence par finir la septième étape, et rentrer dans le Pale de San Martino. Pas d'eau potable au rifugio Mulaz: achat d'eau en bouteille ou pastilles! On attaque alors la huitième étape. Avant de commencer les balcons du Val delle Comelle, on arrive à l'entrée du Val Strutt que nous remontons plein W jusqu'au Bivouacco Brunner. De la Cima della Vezzana en AR en bonus pour finir la journée.

Jour 7: Bivouacco Brunner -> Bivouacco Minazio

J7: Via delle Farangole.
J7: Via delle Farangole.

On commence la journée par redescendre le Val Strutt pour rejoindre le rifugio Rosetta, par la fin de la huitième étape classique. Il semble possible -et technique/intéressant- de rejoindre la Rosetta directement depuis la Cima della Vezzana en descendant plein S par le Valle dei cantoni.
À Rosetta AR ravito en cabine, et on enchaine sur la neuvième étape jusqu'au bivouacco Minazio.

J8: Descente sur le Passo Cereda.
J8: Descente sur le Passo Cereda.

Jour 8: Bivouacco Minazio -> Passo del Comedon

On finit la neuvième étape pour arriver au rifugio treviso. Apartir de la l'environnement devient plus vert. De là on attaque la traversée à flanc de la dixième étape pour se retrouver au pied du passo d'oltro. La on a choisi la variante du sentiero del passo Regade qui reste sur ce flanc, avec des passages herbeux digne d'un KV et une superbe vue. Passé le passo Regade, on retrouve l'itinéraire classique pour arriver au Passo Cereda. On commence alors la montée du Passo del Comedon et donc la onzième étape. Après avoir ramassé des framboises, et mangé sur un beau bloc, on est contraint de planter la tente en forêt sur l'emplacement le moins plat du monde.

J9: Chemin à flanc dans la montagne avant de devenir vertigineux.
J9: Chemin à flanc dans la montagne avant de devenir vertigineux.

Jour 9: Passo del Comedon -> Scarnia

On commence par finir la montée du Passo del Comedon, et on atteint le rifugio Boz par la onzième étape classique. On enchaine alors sur le début de la douzième étape, jusque vers le forcella Scarnia.

J10: Piazza del Diabolo.
J10: Piazza del Diabolo.

Jour 10: Scarnia -> Feltre

On termine tranquillement l'Alta Via par la fin de la douzième étape avec les chamois puis la treizième étape avec les trailers.

weather and conditions


Sur 10j, globalement très beau avec nuages orageux en fin de journée. Gros orage la fin du 3è jour , et pluie et vent le jour suivant. Sinon crème solaire !


Pas de névés résiduels gênants. Nombreux torrents et lacs à sec.

timing

Environ 8h de marche par jour en moyenne.

access_comment

Départ

On révise le topo et les cartes dans le train
On révise le topo et les cartes dans le train

Accès à Bressanone-Brixen en train depuis Grenoble. Il faut compter la journée: TER jusqu'à Chambé pour prendre le TGV Paris-Milan, de la correspondance pour Bologne où on prend l'équivalent du TER des Dolomites qui prend l'axe Trento -> Bolzano -> Bressanone avec de nombreux arrêts. Il est possible de rejoindre l'Alta Via 2 à des cols en bus (Passo Gardena et Passo Pordoi par exemple). Voir le réseau de bus SAD

Départ vers 8h06, arrivée vers 20h03.

Remarques:
Le site Capitaine Train s'avère bien plus efficace que celui de la SNCF ou de Trenitalia pour gérer un trajet à l'international, avec des prix moindres (de 40% !).
Un seul camping (****) à Bressanone-Brixen, à 4km de la gare.

Comme un chamois dans lklzzwxh:0016eau en sortant de la gare de Venise
Comme un chamois dans l'eau en sortant de la gare de Venise

Arrivée

Nous sommes arrivés à pied au Croce d'Aune, où le bus Dolomitibus linea 16-29 passe deux fois par jour (tôt le matin et dans l'aprem) pour nous amener à Feltre et sa gare. Voir les lignes des Dolomitibus

De Feltre, nous avons pris un train direction Venise pour quelques jours de repos bien mérités!

Ensuite il suffit de rejoindre Milan pour avoir le TGV journalier.

hut_comment

Nous n'avons pas vraiment utilisé les services de refuges (autonomie en tente).

Le bivouac Brunner est très propre, bien équipé, mais sans eau.
Le bivouac Minazio est moins propre, mais bien équipé et avec un tout petit peu d'eau.

personal comments

Notre première dans les Dolomites, et ce fut une réussite!

Paysages splendides: Sommets calcaires vertigineux posés sur des alpages verdoyants. À perte de vue. On est la-haut au plein cœur, et on y reste! C'est l'Alta Via delle Leggende, et on comprend vite pourquoi.

Nous avons fait le choix de la mobilité douce, qui prend tout son sens sur un long itinéraire de traversée. Nous avons aussi fait le choix de l'autonomie totale, en faisant attention de ne pas se surcharger. Tout cela fait partie de notre volonté de respecter et d'appréhender ces belles et nouvelles montagnes.

Ravitaillement
On avait dévalisé la biocoop de Gap en mélanges de fruits sec et autres poudres pour se faire des ptidèj'. Ensuite premier ravito au premier magasin trouvé, i.e. Malga Capiela. À savoir que si vous faites la même variante que nous, il y a une vente direct de fromages et autres charcutailles sur l'alpage en montant au refuge Falier. Pour le deuxième ravito, on est descendu à la station de San Martino par le télécabine de la Rosetta. On a notamment trouvé du très bon saucisson de chamois d'un charcutier local!
Il aurait bien sur été possible de manger en refuge, relativement nombreux (compter 10€ le bon plat de pâtes).

Eau
En terrain calcaire, l'eau ne traine pas en surface, ce qui ne facilite pas la tache. Toutefois chaque refuge à son point d'eau (pas potable à Mulaz ou Treviso: des pastilles sont un plus estimable), et il est toujours possible de leur acheter des bouteilles d'eau minérale (plate ou gazeuse). Il ne faut pas s'étonner des voir des lacs ou torrent figurant sur la carte mais pas en vrai. Nous avions 2+1 poche à eau de 2l, ce qui a suffit.

Équipement
À condition d'être à l'aise en terrain technique (alpi F/PD), le matos de VF n'est pas obligatoire sur l'AV2 standard. Par contre certaines VF bonus le méritent et valent le coup! En tout cas, il vaut mieux ne pas trop craindre le vide.
Crampon piolet léger, ou Yaktraks utiles seulement pour traverser la Marmolada, et les névés persistants en début de saison: à vous de faire le choix en fonction du poids!

Bivouac
On passe par des parcs naturels où le camping est interdit. Dans ces zones se trouvent les cabanes-bivouacs.

Fréquentation
Beaucoup de monde au Passo Gardena et dans la Sella, ainsi qu'à la Rosetta en sortie de télécabine. La limite du supportable. Ailleurs ou en dehors des heures classiques, on est vite tranquille !

Linguistique
Le départ se situe dans le Sud Tyrol, où tout les lieux ont un nom germanique et un nom italien. Le gens parlent allemand -pas le Hochdeutsch, un patois. Plus on descend vers le sud, plus les gens parlent italien. Attention le tyrolien peut être susceptible … et répondre en allemand quand on parle italien!
Perso, je parle deux mots d'italien et parfaitement allemand, donc tutti va bene!

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • es
  • ca
  • en
  • eu
  • it
  • de