Traversée de Belledonne : S > N (hiver)
{{ '2015-04-06' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Traversée de Belledonne : S > N (hiver)
{{ '2015-04-06' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

quality: medium

Rating

3.3
AD+

heights

elevation_max: 2926 m

height_diff: +6810 m / -7334 m

participants

InfoMD, Verbrugge Anaïs & Gendron Amel

weather and conditions


Résumé sur [url=]http://gfhm.eklablog.fr/traversee-de-belledonne-a11774126[/url]0 :
Chamrousse > Croix de Chamrousse > les lacs Roberts > Jasse Bralard > Col de la Grande Vaudaine > Grande Lauzière > Refuge de la Pra
lacs de Doménon > Croix de Belledonne > Col de la Freydane > Pic la Martine > Rocher de l'homme > Refuge Jean Collet
Col de la Mine de fer > brèche de la roche fendue > traversée sous le fenouillet > Pas de la Coche > cabane d'Habert d'Aiguebelle
Col de l'Aigleton > la belle Etoile > Col du Mouchillon > Refuge Combe Madame
Col du Topey > Col d'Anguille > lac Blanc > Col de la Vallone > Refuge de l'Oule > le Gleyzin

Chamrousse, le recoin >>>> refuge de la Pra D+ 1540m/D- 1100m
Via la croix de Chamrousse, les lacs Robert, Jasse Bralard, col de la grande Vaudaine, la Grande Lauzière.
Départ avec Michael et Stéphane jusqu’à la croix…. Instants de doutes, la préparation des sacs c’est compliqué ! J’ai passé la soirée à raler sur mon sac ABS de 26 litres , Amel a un sac bien rempli… de nourriture !
On part un peu à la cool, heureuses du temps prévu, soucieuses du BRA à suivre. Il fait beau mais frais sous une mer de nuages. Passées au dessus, on découvre les classiques de Chamrousse, bien fréquentées aujourd’hui… (Grand et Petit Vans, Grand Sorbier)
On cherche notre itinéraire au loin, carte et boussole en main. On repère une jolie trace… en espérant que ce soit notre chemin…. La suite nous dira que non ! C’est le col de la Petite Vaudaine.
Ca souffle !
Après un dernier bisou, on descend vers l’aventure entre nanas ! On arrive dans le canyon. Tout à l’air plus impressionnant d’ici.
Bon, voilà on commence à monter et … à chercher l’itinéraire surtout. Finalement ce n’est pas tracé et on se retrouve vite dans un brouillard épais. On avance dans le doute, puis finalement on sort le GPS : c’est bon ! Encore quelques azimuts et on arrive au col caractéristique pour basculer en face nord.
S’en suit une traversée pas bien rassurante, chargée et qui a mauvaise réputation. Bref on traverse sur nos gardes, prudentes, alertes et de rocher en rocher. On prend la fuite vers le bas au plus vite pour limiter le temps d’exposition.
Je ne suis pas mécontente d’avoir mon ABS, on aurait pris la même décision sans, Amel n’en a pas d’ailleurs. Finalement, quand on sort à la journée, les changements d’itinéraires et le renoncement sont plus faciles que lors d’un raid. Enfin, la montagne nous offre souvent plusieurs options et itinéraires, il faut apprendre à les exploiter.
Les nuages remontent encore, mais on trouve l’itinéraire sans trainer via une jolie combe. Reste une traversée dans de la neige dure. Entre faut pas glisser et faut pas trop couper la face, à 500 mètres de distance l’une de l’autre, on atteint le sommet de la grande Vaudaine. Heu…. Ca souffle !!!
La descente est EXTRA !!! longue, sympa à skier, pentue ! De quoi oublier l’hostilité du sommet ! brrr….
Heureuses, on arrive au refuge de la Pra pour une jolie soirée. Les gardiens sont aux tops ! On discute refuge, pharefuge, aventure ! Pauline (du GFHM) a travaillé avec eux au gouter.
Les copains ont fait partir une plaque en sud aujourd’hui. Le BRA donne un risque à 3… il va falloir rester vigilantes !

MARDI 7 AVRIL 2015

Refuge de la Pra >>>> Refuge Jean Collet D+ 1370m/D- 1570m
Aujourd’hui direction les lacs du petit et du grand Doménon. On hésite entre pleins d’itinéraires… il faudra revenir….
- le pic Couttet avec une descente raide depuis le col dans l autre versant

  • la grande lance de Domène avec une descente superbe en Est.

  • Le pic du Grand Doménon via un couloir un peu raide puis une pente sommitale plus détendue.

Finalement direction la croix de Belledonne, parce que on ne connaît pas ce sommet mythique, parce que c’est le plus gros dénivelé aussi et qu’on peut alléger les sacs en bas ! Chouette…
Ca nous fait d’ailleurs un peu bizarre quand on reprend ces sacs pour la suite, direction le col de Freydane, itinéraire pas tracé ! Wouahou… le soleil me tape fort! Ca mérite une petite douche de neige à l’arrivée !
Heureusement la descente qui suit en vaut la peine !!! On a beaucoup de plaisir à réaliser ce raid à deux avec Amel, on aborde la sécurité, l’itinéraire très simplement avec la même philosophie, le même plaisir et le même engagement.
Au passage on observe des traces de descente depuis le col de roche noire (itinéraire en boucle possible)
On traverse sous le Pic la Martine puis on remonte au dessus du ravin de la Lauzière de roche noire. On arrive sous le rocher de l homme assez tard (15h). Vue la chaleur on a fait tout cet itinéraire en plein Est rapidement, laissant une grande distance entre chacune.
J’arrive plus à manger ou boire grand chose… C’est fou ce soleil !
On finit la journée avec une superbe descente à 35 degrés (attention aux plaques) !! En arrivant à Jean Collet, Amel se prend une belle gamèle dans la neige « soupe »… impossible de se relever avec le sac sur les épaules. On est mortes de rire.
Petite toilette avec l’eau de fonte du toit ! C’est sympa ce retour à la nature ! C’est aussi ce qu’on est venu chercher. Le refuge se trouve sur un promontoire avec une vue merveilleuse ! C’est quelque chose ce coucher de soleil !
On appelle le refuge de la Pra pour les informer des conditions de la journée.

MERCREDI 8 AVRIL 2015

Refuge Jean Collet >>> Cabane d’Habert d’Aiguebelle D+ 800 D-1000
On remonte le vallon vers le col de la mine de fer puis à la brèche de la roche fendue. On passe sous un superbe couloir en nord plein de poudreuse (petite hésitation… mais Amel l'a déjà fait et il fait chaud ! faut pas trainer sur l’itinéraire). C’est le couloir du col de la Pierre… Je note et j’observe car peu connaisseuse du massif de Belledonne, c’est la découverte !
Petite descente avant la traversée sous le Ferouillet : et ça peaute… et ça dépeaute…. Et ça repeaute… au rythme des « heu, ça passe ? »
Petite pause au soleil du Pas de la Coche !
On retrouve Stéphane dans la descente sur Habert d’Aiguebelle. Ah encore un ruisseau !!! c’est dément ce raid à ski !
Ce soir Robin nous rejoint également avec le ravito !!! ahah, après 1h de bouchon à la sortie de grenoble, notre collant pipette refoulé met 25 minutes, remonté comme un coucou, pour nous rejoindre !

JEUDI 9 AVRIL 2015

Cabane d’Habert d’Aiguebelle >>> refuge de la Combe Madame via Aigleton, le Pic de la Belle Etoile, Col du Mouchillon. D+ 1400m D- 1380m
Petit départ aux couteaux et aux aurores… La journée va encore être chaude !!! Que calor ! Depuis le col de l’Aigleton on redescend pour rejoindre le couloir de la belle étoile qui necessite qu’on mette les crampons. On s’enfonce.
Au sommet il y a du monde, au sommet de la dent du Pra aussi… C’est sympa, on a plaisir a repartir vers un coin plus sauvage! la descente est merveilleuse… Je me mets une belle boite d’excitation la machoire la première !
On traverse encore en plein cagnard vers le col du Mouchillon, ca mérite bien une douche neige ! On decouvre la montée du lendemain assez impressionante vue d’ici. Arrivées au refuge de la combe madame, c’est le luxe quand meme : dortoir n co. On a encore l’envie de remonter mais ca pu les avalanches de fonte alors on se retient et on va barbotter/papoter au torent un peu plus loin.

VENDREDI 10 AVRIL 2015

Refuge de la Combe Madame >>> l’Oule D+1500
Ah bah elle est belle la face à monter !!! raide mais surtout recouverte d’avalanche de boules ! le clavaire à monter. On met des plombes à rejoindre le col du Tepey puis le col d’Arguille. La descente commence à pied puis en ski… mais finalement c’est pas mieux. Rhoo j’avais jamais skier aussi mal. D’ailleurs je sais même pas si c’est possible de bien skier dans une neige plaquée comme ça ! Même Amel pourtant très bonne skieuse ne trouve pas de solution agréable… Bref , on finit par remonter avec plaisir et une ptite pause déjeuner jusqu’au col de la Valloire par le lac Blanc. Ah une belle fin de journée avec cette descente raide, longue et pourtant souvent craignosse. On arrive à l’Oule, il y a quelques voitures.

Amel rentre à Grenoble, moi je rentres sur Doussard ! L’aventure se prolonge un peu avec le stop chaussures et ski !

timing

5 jours

personal comments

Amel et Anaïs ont une caractéristique : nous sommes toujours partantes ! La traversée de Belledonne c'est un itinéraire classique mais peu parcouru : les refuges ne sont pas gardés, les courses sont accessibles à la journée. Elle peut se faire en 2 jours en dormant à l'hôtel en mode "collants et pipette".
Anaïs : je connais peu le secteur bien que grenobloise ! Beaucoup de raids à ski mais à l'étranger. Du coup la découverte de ce secteur à proximité
Amel : elle connait plus, grenobloise depuis longtemps mais pas mal de sommets pas encore réalisés

Bref, l'aventure nous tente ! et avec le créneau météo, on décide de prendre notre temps ! De se perdre volontiers sur les cartes puis sur les skis.
Notre rencontre : toutes 2 membres ou ex membres du Groupe Féminin de Haute Montagne du CAF

  • Il y a eu de la complicité, un vrai plaisir à observer la ville et la vallée depuis de superbes belvédères tout en se sentant complétement déconnectées de l'agitation plus bas.
  • Pas de téléphone sauf urgences / des bouquins / des cartes / du savon biodégradable pour se laver dans les torrents / quelques micropures
  • Un plein de liberté, d’apaisement, de reprise de contact avec la nature
  • Une vraie équipe féminime avec la même prise en compte des risques, de l'itinéraire, des horaires, du plaisir !

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • it
  • de
  • eu
  • ca
  • en