[vélo-TA] Arête des Charbonniers - Arête SO de la Déplasse

{{ '2014-07-13' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

General

General

activities

condition_rating: excellent

quality: medium

participants

participants

niko-GR, orel-GR, Géraud, Etienne, Dudu, François et Christelle

heights

heights

elevation_max: 1000 m

height_diff_up: 1000 m

Access

Access

public_transport: yes

hut_status: open_non_guarded

Licence

Licence

weather and conditions


Vent "modéré" de secteur NO annoncé. Sur les arêtes nous étions finalement assez abrité. Sur le plateau ça soufflait plus fort.


Rien à signaler de particulier le long de l'itinéraire. Nous avons évolué à 3 cordées de 2 en tirant des longueurs systématiquement, sauf les 2 dernières longueurs à plat de la Déplasse où nous avons évolué "corde tendu". Peu fréquenté ce jour là : 1 seule cordée devant nous dans l'arête Charbonnier, personne dans la Déplasse
Pour descendre du sommet et rejoindre le relais chainé, la désescalade n'y est pas évidente (cf. quelques sorties précédentes). Nous avons laissé une sangle et un maillon pour éviter cette désescalade en faisant un rappel de 10m environ. Une fois dans la brèche, nous nous sommes ré-encordé pour remonter celle-ci en direction du NE jusqu'à retrouver un bon chemin.

Orel-GR : "Il ne faut pas sous-estimer la Déplasse, dont la cotation est moindre, mais qui est plus continu et aussi plus compact, donc moins facile à protéger (par endroit) que la Charbonnier."

timing

Départ 10h, fin 18h pour une journée bien remplie. A noter que nous avons déjà parcouru ces arêtes plus rapidement, mais nous étions bien chargé ce jour-là avec les duvets, 3L d'eau / pers, la nouriture et l'apéro pour dormir au refuge de Font Salesse le soir-même !

hut_comment

Refuge très agréable.
eau : ruisseau du Rieutord à 10min en direction de la Déplasse. (micropure utiles ?). Sinon à 45min à Douch.

personal comments

Prenez quelques amis (et quelques friends), un petit coin de paradis parcouru par de nombreux itinéraires variés sur un granite irréprochable et surmonté d’un refuge/cabane, ajoutez-y un zeste de train, une poignée de vélo. Faites déglacer le tout avec un peu de vin (entre autre), Voilà, c’est prêt ! Et c’est copieux ?… Juste ce qu'il faut.

Samedi : départ de Bordeaux en train à 7h30.

2h de correspondance à Toulouse : cela nous a laissé le temps d'aller faire un tour au marcher (bio) de la place du Capitole pour y acheter notre pique-nique, que nous avons dégusté dans le train pour Mazamet.
L'après-midi nous avons pu rejoindre Mons-la-Trivalle par la voie verte Passa Païs : 57km très roulant sur sable stabilisé (VTC nécessaire et suffisant).
Nous sommes arrivés à temps pour faire l'arête NE de la Tête de Braque histoire de régler les cordées.

Orel-GR : "Pour moi qui n'ait pas bien l'habitude du vélo, la transition vers l'escalalde a été douloureuse, j'avais même des crampes dans les fesses sur les premières longueurs en tête !"

Dimanche : escalade

Café/Chocolatine à Mons + courses à la supérette (ouverte même le dimanche à partir de 8h).
Nous avons ensuite remonté les gorges d'Héric en vélo, jusqu'au 3ième pont (départ de la marche d'approche).
Les arêtes sont très esthétiques et d'une difficulté tout à fait raisonnable (ce qui permet de porter les duvets et les victuailles pour le soir).
La soirée au refuge a tenu toutes ses promesses…

Lundi : retour à bordeaux 20h30

Descente par Douch et les gorges d'Héric pour récupérer les vélos.
Puis descente jusqu'au parking des gorges d'Héric, pour aller prendre le p'tit déj au Snack Loulette (accueil toujours aussi sympa !)
Nous avons ensuite récupéré la voie verte jusqu'à Bédarieux (17km) . Pour retourner sur Bordeaux, ce n'est pas le plus simple. Donc nous avons poussé jusqu'à Béziers (40km de plus) par les petites routes (très chouette transition dans les vignes).

CR complet sur grimperoots

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • it
  • es
  • ca
  • eu
  • en
  • de