Montagne des Agneaux : Face SE de l'Agneau Noir / Traversée Col du Monêtier >> Col de Séguret Foran >> Combe du Riou - depuis le Pré de Madame Carle
{{ '2014-05-16' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Montagne des Agneaux : Face SE de l'Agneau Noir / Traversée Col du Monêtier >> Col de Séguret Foran >> Combe du Riou - depuis le Pré de Madame Carle
{{ '2014-05-16' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

quality: medium

Rating

5.2
TD

heights

elevation_max: 3664 m

elevation_access: 1835 m

height_diff: +2150 m / -2150 m

Access

access_condition: cleared

snow

elevation_up_snow: 2280 m

elevation_down_snow: 1840 m

glacier_rating: easy

participants

Cédric Colomban

weather and conditions


Grand beau malgré quelques cirrus.
Températures fraîches le matin.
Léger vent de secteur NE au dessus de 3200m. Rien ailleurs.


[i]L'enneigement est toujours bon dans cette partie du Massif des Ecrins. Même si les limites skiables sont désormais très variables selon les orientations. Quant à l'épisode froid et neigeux des derniers jours, il a limité la fonte et redonné une allure hivernale aux hauts-sommets.[/i]

  • [b]Pré de Madame Carle >> sentier du glacier Blanc[/b] : la rive droite du Pré est encore totalement enneigée et permet de chausser les skis tout de suite. Mais le versant S qui suit est désormais sec, ce qui oblige à du portage jusqu'aux environs de 2300m.

  • [b]Les pentes du parcours d'une altitude inférieure à 2800m / 2900m[/b] : elles comportent une neige de type névé, parfaitement regelée la nuit dernière et souillée de sable du Sahara. Parfois leur aspect est assez chaotique (nombreuses irrégularités). Après réchauffement, la skiabilité reste malgré cela très bonne.

  • [b]Les pentes du parcours d'une altitude supérieure[/b] : il y a toujours cette même base de grains ronds bétons, mais sur laquelle repose de la neige récente (entre 1 et 20cms en moyenne / précipitations du début de semaine). Celle-ci est soit croûtée, très dure, vitrifiée ou encore poudreuse en fonction des orientations. Et là aussi, le réchauffement diurne a tendance à améliorer la skiabilité (de moyenne à excellente selon les zones concernées).

  • [b]La face SE de l'Agneau Noir[/b] : elle est relativement bien remplie ce printemps. Malgré des quantités plutôt comprises entre 10 et 20cms, on trouve à sa base jusqu'à 30cms de neige récente. En profondeur c'est dur, parfois gelée. Alors à la moindre humidification, la couche de surface se met à glisser lors du passage des skis (des coulées se produisent, formant parfois des dépôts de bonne taille). La skiabilité est très bonne, mais les endroits où la vieille neige se trouve dénudée ne pardonnent aucune erreur...

  • [b]La Combe du Riou[/b] : malgré les nombreuses pierres qui la tapissent et de grosses irrégularités, c'est le bon plan du jour (et vraisemblablement du week-end) ! En effet, elle permet toujours un retour skis-aux-pieds à la voiture. Mais ça ne va pas durer : sur le haut, un passage nécessitera bientôt une petite désescalade / sur le bas, la fonte fait des ravages.

[b]--->[/b] Hormis quelques purges de neige récente humide dans les endroits les plus raides et chauds, je n'ai pas observé d'activité avalancheuse significative.

timing

De 6h15 à 14h15 (horaire global).

access_comment

La route est ouverte jusqu'au petit parking légèrement en aval du Pont des Bans.

personal comments

La face SE de l'Agneau Noir, après la descente
La face SE de l'Agneau Noir, après la descente

Dernièrement depuis la Cime de la Condamine, j'ai pu observer cette face SE de l'Agneau Noir ; une belle trouvaille de B. Védrines. Son enneigement m'a semblé suffisamment bon pour motiver une visite. Bien qu'actuellement, l'idée de remonter tout le vallon du Grand Tabuc - avec l'inévitable portage associé - ne soit pas particulièrement séduisante.
Mais, un compte-rendu dithyrambique de F. Goyon (du 12 mai) me donne opportunément de nouvelles perspectives... Et aujourd'hui tout se concrétise avec le retour du soleil.
Cette esthétique pente vaut le déplacement. Elle offre un ski rare sur une des montagnes les plus renommées du Massif des Ecrins. Pourtant c'est une friandise qui doit être savourée prudemment. Avec 2000m dans les pattes on ne fait vraiment pas le malin dans une telle couenne. En particulier quand forte inclinaison rime avec exposition maximale - comme dans l'éprouvante traversée médiane par exemple. D'ailleurs, comme seule la brièveté des difficultés justifie la cotation minimaliste de 5.2, je me suis permis de retenir un S6 ponctuel lors de la création du topo.
Concernant le reste du parcours, tout a été parfait. Immense variété des paysages, panorama grandiose sur 360°, et descente d'anthologie de 1500m de dénivelé face au Pelvoux, ont rendu cette journée inoubliable !
Beaucoup de traces datant de la veille sont visibles. Ce jour, la foule est restée concentrée sur les glaciers Blanc et Noir - à l'exception de deux randonneurs qui ont gravi le Pic de Dormillouse en aller/retour depuis Monêtier.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • ca
  • es
  • en
  • de
  • eu
  • it