Col des Rouies : Versant S sans oxygène
{{ '2014-04-06' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Col des Rouies : Versant S sans oxygène
{{ '2014-04-06' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: overcrowded

condition_rating: average

partial_trip: yes

quality: medium

Rating

3.3
AD+

heights

elevation_max: 3370 m

elevation_access: 1455 m

height_diff: +1920 m / -1920 m

Access

access_condition: closed_snow

hut_status: open_non_guarded

snow

elevation_up_snow: 1560 m

elevation_down_snow: 1560 m

glacier_rating: easy

avalanche_signs: recent_avalanche

participants

Frédéric Bunoz, Moon

route_description

Départ du parking du refuge Xavier Blanc.
Montée par le sentier d'été jusqu'à 2000m, puis dans le torrent et un affluent jusqu'au dessus du Péou. Puis montée directe au point 2457m par des banquettes et petits couloirs.
Pour sortir de la combe S de la Pointe Duhamel, nous sommes montée sur la rive droite.
Arrêt au Col des Rouies.
Descente par le même itinéraire.

weather and conditions


Beau, un stratus la nuit vers 2000m, des cumulus se formant vers midi.


  • Chaussage sur la route juste après les lacets, quand la route passe en versant E. Déchaussage pour passer le pont au pied de la cascade. 50cm de transfo non regelée, colle à la descente.
  • Le torrent de Muande Bellone n'est pas comblé par les avalanches en dessous de 2000m. Donc montée par le sentier d'été : à pied sur 50m, chiant car le sentier est à moitié enneigé, et à côté ça brasse dans les éboulis, la terre et la bruyère (et la boue). Ensuite, traversée expo et enneigée, que nous avons passé à ski.
    Idem à la descente, avec le risque de coulée en prime. Cette portion mérite donc le qualificatif de "pète-couille" (à la descente, 100m en 10mn au lieu de 30s...).
  • Au dessus de 2000m, l'enneigement est digne d'un début mai, mais on trouve un cheminement pour skier en continu.
    Transfo partout hors glacier, avec du relief sous 2400m (petits pénitents). Sur le glacier, poudre tassée soufflée et humidifiée en surface, bon à skier quand c'est de couleur homogène (car il y a du sable).
  • Regel moyen. A 13h : colle en SE, moquette épaisse (10cm) en S et moquette normale (5cm) en SW.
  • Bon à très bon ski au-dessus de 2100m.

Fréquentation

  • Un groupe de franciliens de 18 skieurs au refuge du Pigeonnier, venus faire les Rouies.
  • Plein de monde venus de la Bérarde, dont un surfeur.
  • Au moins 5 skieurs au refuge de Chabournéou : Col du Loup, Brèche en V et Jocelme.
  • 4 raquetteurs au refuge Xavier Blanc.

avalanches

  • Grosse coulée la veille au soir (vers 20h30) en versant NW de l'Aiguille de la Farsaille.
  • Entendu d'autres coulées.
    Des dépots de coulées de lourde au pied des pentes raides, mais rien d'énorme.

timing

5h30 > 12h > 14h45
Descente du Col des Rouies jusqu'à 2000m : de 12h40 à 13h20.

access_comment

La barrière est fermée. Pour la franchir : gogogadjet-à-la-voiture-toute-plate, et hop, ça passe :-)
Par contre, nous n'avons pas le gogogadjet-à-la-balayeuse, du coup lors de la montée la veille, nous avons effectué une séance de nettoyage des pierres de toute taille tombées sur la route (travail fait aussi régulièrement par les locaux).
Un dépôt d'avalanche à contourner à 1253m, puis c'est bon (sauf les pierres) jusqu'à un dépôt 500m en amont du point 1455m. Par contre les parkings relativement à l'abri des chutes de pierre sont vers le point 1455m.
A part 3 dépôts, la route est sèche jusqu'à 1560m. Ca mériterait de l'ouvrir jusque là. La route de la Bérarde (1700m) est ouverte depuis le 15 mars, donc il n'y aurait rien d’extraordinaire à ouvrir partiellement la route du Gioberney jusqu'à 1560m.
La route a une grosse tonche causée par un bloc qui l'a défoncé sur la moitié de la largeur, juste après le Rif du Sap (le bloc n'est plus là). Ca passe à côté.

personal comments

Bubu

Depuis le camp de base avancé, nous avons sauté le camp 1 et le camp 2, mais à 3300m le manque d'acclimatation s'est fait ressentir, trop lent, pas le temps d'aller au sommet. De toute façon il était trafollé par les expés venus de la Bérarde.
J'ai oublié d'emmener le dernier tourton qui nous restait, afin de farter les skis avant de descendre dans la colle autour du chalet du Gioberney. Du coup j'ai fait la luge à foin sous l'oeil des chamois du coin, qui ont bien glandé (200m de déniv dans la matinée, et sieste l'après midi), et qui ont bien raison vu la chaleur.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca