Du rêve au drame à l'Aiguille d'Argentière : Traversée Couloir en Y >> Glacier du Milieu
{{ '2014-03-15' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Du rêve au drame à l'Aiguille d'Argentière : Traversée Couloir en Y >> Glacier du Milieu
{{ '2014-03-15' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: crowded

condition_rating: average

quality: medium

Rating

AD     II 
4.2
D+

heights

elevation_max: 3901 m

elevation_access: 1220 m

height_diff: +1200 m / -2700 m

Access

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 1220 m

elevation_down_snow: 1220 m

glacier_rating: easy

participants

Florent Genoux, Thibault Raquin, marianne wlassewitch, Rani Dang, Rani, Mar, JL, Thibault

weather and conditions


Ciel très légèrement voilé. Peu de vent. Se couvrant a partir de 13H.


Approche:
Départ à 6H30 du refuge, l'approche à ski est rapide, sur neige dure; une grosse heure pour rejoindre le cône de déjection du couloir. Le couloir est bien visible depuis l'approche, on ne peut pas le rater. Deux cordées devant nous. JL et Thibault sont bien devant, nous les retrouverons au sommet.

Voie:
la rimaye passe bien, puis vient une longueur sympa en glace, avec de bonnes marches, et quelques pas de mixte faciles jusqu'à un anneau en place. Tout le couloir est en excellentes conditions, bien tracé. Si on sort de la trace, ça brasse fort. Les deux branches du Y sont en conditions (tracées toutes les deux). On a pris la branche de droite, plus a l'ombre. Des traces de ski dans la branche de gauche. Un pas de mixte pour sortir sur l'arête. Grosse corniche au sommet, comme souvent.

Vue somptueuse du sommet. Le vent prévu par MF n'est pas encore arrivé. Tout va bien.

Descente:
avec mon piètre niveau à ski, je n'ai jamais imaginé de descendre une telle pente si raide, et surtout si longue et exposée. La gardienne nous avait alerté sur le fait que la descente sur le glacier du milieu était délicate, en neige dure et trafollée. Mais JL est un excellent skieur, habitué aux hors piste de la grave et à ce type de pente, il n'allait donc pas résister à un tel objectif de choix pour les bons skieurs. Nous le regardons faire ses premiers virages sautés, en style impeccable comme d'habitude, puis poursuivons notre descente à pieds, en rive droite. Soudain tout bascule: il a dévissé et nous le voyons dégringoler quelques mètres à notre gauche, puis s'engouffrer dans l'étroiture, où les rochers nous masquent la vue. En quelques minutes l'hélico est sur place. Du monde s'active autour de lui. Il a dévissé jusqu'à la rimaye, plusieurs centaines de mètres en contrebas. On continue notre descente, pas vraiment rassurés, et on rejoint la rimaye a pied, 1H plus tard, alors que l'hélico emporte la civière. Il n'avait aucune chance de s'en sortir. La pente était ensanglantée, jonchée de ses affaires et des débris du casque réduit en miettes. Retour bien sombre au refuge, sur une neige infâme brutalement regelée à cause de l'arrivée du brouillard.

timing

Départ 6H30 - Sommet 12H

personal comments

La frontière entre une journée de rêve et un drame peut être ténue.
Il est parti. Il reste l'image de cette chute qui nous hante, et beaucoup de questions: pourquoi a-t'il raté son virage? Excès de confiance? Erreur? Fixation qui saute? Malaise? Comment aurait-on pu éviter cette catastrophe?
Nous l'avions rencontré quelques mois plus tôt pour l'ascension de l'Alpamayo. Il était devenu un ami, nous avions des projets pour des années, réduits à néants en quelques secondes.
Merci à tous ceux que nous avons croisé pour leur aide (secouristes, gardiens du refuge d'Argentière, skieurs, etc.)

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca