Chaîne des Gastlosen : Traversée des Gastlosen
{{ '2013-10-31' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Chaîne des Gastlosen : Traversée des Gastlosen
{{ '2013-10-31' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

quality: medium

Rating

T2 

heights

elevation_max: 2151 m

elevation_access: 980 m

height_diff: +2000 m / -1960 m

Access

public_transport: yes

hut_status: open_non_guarded

participants

Thomas Guiblain, Jessica

weather and conditions


31/10 - Beau
01/11 - Voile épais avec quelques éclaircies généreuses l'après-midi.
02/11 - Il a plu toute la nuit. Le vent dégage cependant le ciel et nous bénéficions de belles conditions lumineuses pour la descente sur Jaun.


Pas mal de boue sur les sentiers. Sinon RAS.

timing

31/10 - 14:00 >> 17:00
01/11 - 09:00 >> 17:00
02/11 - 09:00 >> 13:00

access_comment

Accès en TC idéal depuis Broc. Horaires cadencés, trains confortables et "folkloriques", vues magnifiques.

Aller

12:38 - Broc village
13:59 - Rougemont, via montbovon

Retour

13:31 - Jaun
13:59 - Broc

hut_comment

Chalet du Soldat fermé. Grubenberghuette non gardée mais ouverte.

personal comments

Itinéraire

Sur les suggestions de Bertrand S. (merci !), nous avons entamé une traversée vers le Nord depuis Rougemont. Nous avons atteint Jaun en 3 jours car nous étions assez chargés et les journées sont courtes en cette saison. Il est possible d'aller beaucoup vite et plus loin dans d'autres conditions. L'itinéraire suivi est l'itinéraire 1 du topo avec bivouac à proximité du Lapé au soir du J2.

Commentaires

Pour d'obscures raisons, nous n'avons pas pu faire l'accès en TC depuis Grenoble, mais seulement depuis Broc où nous avions notre "camp de base". Bien sûr, il est possible de parcourir cet itinéraire sans s'arrêter ni même passer par Broc (au moins à l'aller...) mais c'est un point central et il ne faut pas hésiter à rester une journée supplémentaire dans la région, comme nous l'avons fait, pour profiter des divers plaisirs de la Gruyère comme la visite de la chocolaterie Cailler, buller aux bains de la Gruyères à Charmey, visiter le mignon village de Gruyère, et bien sûr, déguster une bonne fondue !
En tous cas, que c'est agréable de se faire déposer en train dans la petite gare de Rougemont, village satellite de la station très huppée de Gstaad ! Mais contrairement à nos usines à ski françaises, ce petit village a su garder un cachet typique. On se balade au milieu de chalets multicentenaires en humant une douce odeur de fumier. Et quel calme !...

La période choisie n'était pas forcément la meilleure mais au moins nous étions tranquilles et nous avons pu planter notre tente où bon nous semblait, sans avoir à négocier un emplacement avec le bétail. Cela ne doit pas être aussi facile en plein été, quand on voit toutes les clôtures et la densité énorme de chalets d'alpage répartis dans la montagne, jusqu'à des altitudes et dans des pentes raides comme on n'en voit pas dans nos alpes du Dauphiné...
Il y a des sources partout donc inutile de porter des litres d'eau. Belles vues sur les montagnes de l'Oberland bernois, le Wildstrubel/Wildhorn, les Vanils et Dent de Brenleire qui font penser aux Aravis. Et bien sûr les Gast qui sont très belles depuis les Rodomonts et le sommet du Hochmatt, lui-même apprécié par les chamois.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca