Traversée col des Planereuses >> col de la Tita Neire >> col du Chardonnet
{{ '2013-07-14' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Traversée col des Planereuses >> col de la Tita Neire >> col du Chardonnet
{{ '2013-07-14' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: average

quality: medium

Rating

F  
3.3
AD

heights

elevation_max: 3323 m

elevation_access: 1975 m

height_diff: +1280 m / -1980 m

Access

lift_status: open

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 2600 m

elevation_down_snow: 2300 m

glacier_rating: possible

weather and conditions


Grand beau et assez chaud, pas de vent. Bon regel.


Itinéraire emprunté

Cabane de Saleina >> glacier de Saleina >> col des Planereuses >> col de Tita Neire. Traversée ascendante sous la face N du Petit Darrey, puis jusque sous le col de la Grande Lui. Descente sur le glacier de Saleina. Montée au col du Chardonnet. Descente jusqu'à Lognan.

Conditions

  • Montée au col des Planereuses : une pente raide et en neige dure bosselée nous a fait préférer les crampons (sur 30m environ). Sinon tout en ski. Pas de crevasses visibles. Il est possible de rejoindre le col sans descendre sur le glacier de Saleina, mais une traversée raide et expo nécessite sans doute de passer aussi en crampons.
  • Descente versant S : 20m à sec (rocher facile), puis neige
  • Montée col de la Tita Neire : neige de névé, ramollisant à 9h. Quelques crevasses visibles, mais pas de difficulté en contournant par le haut la zone chaotique près du col.
  • Montée sous le col de la Grande Lui : glacier bouché. Neige de névé plutôt dure.
  • Descente sous le col de la Grande Lui : assez bien bouché, des crevasses visibles qui se contournent ou se franchissent sans problème (en passant plutôt rive droite). Neige de névé bien dure (en haut) et bosselée, sauf en bas où trouve des passages en moquette. Skiabilité : 2 à 4/5 (pour les rares passages en moquette).
  • Remontée du glacier de Saleina : assez bien bouché, des crevasses visibles qui se franchissent sans problème. Neige transfo s'humidifiant.
  • Montée col du Chardonnet : rimaye ouverte, un pas un peu délicat (mieux vaut être grand !). Puis neige dure ou ramollie selon l'exposition.
  • Descente glacier du Chardonnet : glacier bien bouché (crevasses visibles se franchissent facilement). Moquette à poils longs au-dessus de 2900m, puis neige de névé plus ou moins bosselée. Un peu de pénitantifiante sous les séracs (ça faisait longtemps que je l'avais pas casé celui-là ;-)). Court déchaussage pour rejoindre la langue de neige en névé, qui se descend jusqu'au glacier d'Argentière. Skiabilité : 4/5 à 3/5.
  • Descente glacier d'Argentière : plusieurs déchaussages assez courts (glace, moraine, cailloux), sinon ça skie jusqu'à 2300m. Zone chaotique vers 2400m, sinon pas de problème de crevasses (bien visibles, se contournent ou se franchissent aisément).
  • Conditions moyennes pour le ski, mais bonnes pour l'alpi.

Fréquentation

  • un couple croisé au col des Planereuses. Sinon personne jusqu'au glacier d'Argentière où il y a foule.

De visu

  • la facette NE de la Grande Lui est tracée
  • la face N de l'Aiguille d'Argentière a sans doute été faite (frontales visibles à 5h) : ça a l'air en neige
  • la rimaye du Couturier n'a pas l'air de passer

timing

4h45 >> 16h45 (12h !)
Col des Planereuses : 8h30
Sous le col de la Grande Lui : 10h
Pied du col du Chardonnet : 12h
Col du Chardonnet : 13h30
Glacier d'Argentière : 14h45

access_comment

Gorges d'Arly ouvertes.

hut_comment

Voir J1

personal comments

Loïc

Suite de la traversée de la veille. L'idée initiale était de faire une traversée des 5 cols : col des Planereuses >> Col de Crète Sèche >> col des Essettes >> col de la Grande Lui >> col du Chardonnet. Mais on perd du temps dès la montée au col des Planereuses, notamment dans la pente raide, où on passe des skis-couteaux aux crampons à cause des bosses qui rendent délicate la montée à skis. Poursuivre la boucle risque de nous faire rater la dernière benne de 17h, donc je propose de shunter les autres cols, et de retraverser par le col de la Tita Neire pour rejoindre le col de la Grande lui par le versant N. C'est vraiment très chouette et assez sauvage. Belle vue sur tout le bassin de Saleina. La descente sous le col de la Grande Lui fait bien descendre les chaussettes, le bas est plus sympa. La remontée au pied du col du Chardonnet en plein cagnard n'est pas de tout repos.
Le passage de la rimaye n'est finalement pas si horrible que ça pour les gabarits de plus de 1m80 : il y a des marches (hautes) pour les pieds (pour combien de temps ?). Enfin on fait quand même une manip : je monte d'abord sans sac et 2 piolets, puis j'équipe un relai 10-15m au-dessus (becquet au milieu du couloir), puis fais monter les skis, les sacs et les copains. La suite du couloir se remonte sans problème.
La descente du Glacier du Chardonnet est grandiose : bonne neige en haut, et la descente face à la Verte est magique. On se presse quand même, l'heure tourne, pique-nique torché en 1/4 d'heure (autant dire que je n'ai pas eu le temps d'avaler tous mes sandwichs). On arrive finalement avec pas tant de marge que ça à Lognan.

Bon cette fois-ci, je crois que c'est la dernière sortie ski de cette saison qui n'en finit plus. Pas le meilleur ski de la saison, mais c'est un beau feu d'artifice de finir un 14 juillet avec autant de "sommets qui pètent" autour de soi. De quoi faire des projets pour plusieurs années :-)
Et c'est toujours un plaisir de venir se balader en Suisse, surtout en minimisant le trajet en voiture (mais pas de TC cette fois-ci).

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • en
  • ca
  • eu
  • es
  • it