Profitis Ilias, depuis Areopoli : boucle par les crêtes
{{ '2013-07-08' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Profitis Ilias, depuis Areopoli : boucle par les crêtes
{{ '2013-07-08' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

quality: medium

Location

Rating

T1 

heights

elevation_max: 815 m

height_diff: +800 m / -800 m

participants

chirvette

weather and conditions


Beau, 27° à 5h, qq jolis nuages inoffensifs (pas comme les chardons)


RAS

timing

5h/3h, 30° à 8h. Plus tard, c'est suicidaire...

personal comments

Jolie petite boucle pour voir le lever de soleil, en attendant que les ados se lèvent...

plus de détail ce soir, sinon les djeuns vont m'attendre pour snorckler. Et de toute façon, il faut faire vite, l'eau est à 28°, au-dessus, c'est difficilement supportable...

Départ de la 1ère épingle sur la route de Gythio, par la piste qui monte aux antennes radio situées près du sommet. J'avais repéré cette piste en passant à plusieurs reprises au pied, mais sans savoir si l'accès est autorisé.
Grosse frayeur à 5h du mat, seule, sans lampe, dans la nuit noire: je contourne le portail fermé et après qq min, le chauffeur d'un camion a ouvert le portail et s'est engagé sur la piste. Toute cette activité avant le lever du jour me semble louche... A ce moment précis, une forte odeur me saute au nez: la piste mène également à une décharge à ciel ouvert... ce qui explique les centaines de sacs plastiques que nous avions repérés, jonchant le sol aux alentours, écartelés sur la moindre brindille, le moindre caillou. C'est donc un camion à ordures! Impossible de sauter sur le bord de la piste, au risque de me retrouver dans un tas d'imondices... J'ai remonté la piste comme une dératée (expression datant de la Grèce antique!), passé le 1er virage et ai eu juste le temps de m'immobiliser au ras du sol avant d'entrer dans le champ des phares. L'engin s'est alors arrêté pour dégueuler ses déchets, nos déchets... Ouf, j'ai repris sereinement la montée. C'est étrange comme, entrant dans le monde d'en haut, j'ai tendance à abandonner mes doutes sur la nature humaine...

La suite, magnifique sur fond de lever du jour, m'a menée aux antennes, qu'on oublie en atteignant la chapelle. J'y ai attendu le lever du soleil une bonne demie heure. Puis j'ai suivi les crêtes pour une sympathique partie de montagnes russes en direction du SE. Le 1er sommet est plus haut que Profitis Ilias, un peu plus de 900m mais impossible d'en trouver le nom!

Je me suis arrêtée au 3ème sommet.

Le tout sur un terrain hors piste, à 90% sur un joli calcaire très travaillé (bonnes baskets exigées) Ca tombe bien , j'aime bien voir où je pose les pieds dans ces pays là... C'est que la végétation n'est pas vraiment tendre, et les bêtes qu'elle abrite non plus!

Retour en courant par une piste qui ramène sur la première, puis remontée aux antennes afin de descendre sur Areopoli par le versant W , que j'avais repéré l'avant-veille. Heureusement d'ailleurs, car l'attaque du sentier n'est pas évidente à trouver.
Il mène à Sotiras puis au bourg.

Il n'y a alors plus qu'à aller récupérer la voiture au virage... Dur , le jog par 30°...

Et je constate au retour qu'un sommet porte le même nom à moins de 5km à vol d'oiseau, au départ de Pyrgos Dirou!

Il doit être possible de rejoindre le phare du Cap Tenero par crêtes et vallons, une vingtaine de km au Sud. Ce serait le point le plus au sud de l'Europe continentale, mais rivalisant avec Gibraltar. A vérifier...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca