Balaïtous : Montée par l'W, descente par la brèche Latour

{{ '2013-07-06' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

General

General

activities

condition_rating: good

quality: medium

Download track as

participants

participants

Philippe Queinnec

heights

heights

elevation_max: 3144 m

elevation_access: 1470 m

height_diff_up: 1800 m

length_total: 20.371 km

Licence

Licence

weather and conditions


Beau


Itinéraire : montée par Larribet puis en ratant l'arête Packe-Russell, retour par la brèche Latour et le col de la Peyre St-Martin.

Conditions:

  • Neige continue à partir de 2000-2100 (au grand lac de Batcrabère, et sous les lacs de Remoulis). Bon regel nocturne.
  • Col Noir : bien enneigé, pas de soucis.
  • Grande Diagonale : partiellement enneigée, surtout la partie finale très exposée, déconseillée.
  • Arête Packe-Russell et environs : secs (sauf très rares petits névés contournables).
  • Brèche Latour : descente du Balaïtous au piton au-dessus de la brèche tout en neige; rocher peu difficile pour rejoindre le seuil de la brèche; bloc coincé du seuil invisible, couloir tout en neige. Tout en bas, il y aura bientôt un passage déneigé avec un petit mur de neige (sorte de rimaye), mais pour le moment, ça passe bien.
  • Versant sud : enneigement continu vers 2300.

Fréquentation : une cordée (de 3 ?) dans l'arête NW, absolument personne d'autre versant français. Pas mal d'espagnols à la brèche Latour, certains à des horaires assez fantaisistes (au pied du couloir après 11h, alors qu'à la descente à 10h30 la neige commençait déjà à être bien molle). Au niveau des lacs de Remoulis, des touristes français surpris de trouver de la neige, absolument pas équipés et se lançant dans des traversées acrobatiques de névés raides et donnant sur des rochers. Autre exemple, partis pour la Haute Route sans piolet ni crampons, espérant franchir le col de Cambalès pour rejoindre le refuge Wallon et le lendemain passer les cols d'Arratille et des Mulets…

hut_comment

Abri Michaud : entrée accessible derrière une congère mais empli de neige, inutilisable.

personal comments

Parti pour l'arête Packe-Russell (arête W), je n'ai rien compris aux topos (que j'avais pourtant pensé à prendre), demi-tour à deux reprises sur l'arête, et j'ai fini en circulant versant N et en coupant deux nervures très haut au-dessus de la Grande Diagonale. Plus c'est raide, plus le terrain est correct et le rocher fiable, principal point positif.
http://philrando.free.fr/20130706

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • it
  • ca
  • de
  • en
  • es
  • eu