Mont Charvin : Du Charvin à Champ Tardif depuis Sous l'Aiguille
{{ '2013-07-07' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Mont Charvin : Du Charvin à Champ Tardif depuis Sous l'Aiguille
{{ '2013-07-07' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: crowded

condition_rating: average

partial_trip: yes

quality: medium

Rating

T4 

heights

elevation_max: 2409 m

elevation_access: 1196 m

height_diff: +1800 m / -1800 m

participants

Sophie Ferlin

weather and conditions


beau le matin, des nuages pile à l'altitude 2100 m bouchant quelque peu la vue à partir de 11 h 30. pas trop chaud, présence d'air appréciable


  • montée au Charvin : la combe de montée au col des Porthets est entièrement en neige. Névé bien décaillé à 9 h 30
  • descente arête du lac : attention les câbles des 2 dernières sections exposées - à la descente - NE SONT PAS ENCORE EN PLACE, une grande méfiance est requise.
    le premier passage - désescalade - se gère bien
    le second est très humide et est plus délicat à la descente
    ensuite un névé raide peut, pour les personnes peu à l'aise nécessiter l'emploi d'un piolet
  • RAS traversée des arêtes (j'ai pris l'option en shuntant la Rouelle), quelques névés sous la face N de la Goenne et le sentier est très mal marqué
  • je ne suis pas allée jusqu'à la Mandallaz mais de visu le haut de la combe de Tardevant semble bien enneigée, méfiance donc

timing

départ 8 h
sommet Charvin 11 h
col lac charvin 12 h
champ tardif 14 h 30
parking 16 h 00

personal comments

J'avais l'itinéraire, je ne savais pas dans quel sens ni jusqu'où j'irais... En voulant assurer le Charvin je n'ai poussé la grimpette que jusqu'à Champ Tardif, de toute manière, cette partie Mandallaz / Tardevant ne m'inspirait guère...
Tout était beau (le ciel, le paysage, la forme, l'entrain) jusqu'au sommet du Charvin. Il a fallut se concentrer dans la descente de l'arête du lac notamment dans les deux sections non câblées. Mais j'ai pas paniqué, et ça s'est bien passé. J'ai voulu descendre en ramasse sur le névé de sortie de l'arête, je saurai désormais que quand c'est raide un piolet c'est mieux pour la ramasse. J'ai su stopper la glissade devenue moins contrôlée que prévue avant de retrouver les cailloux et l'herbe. Mais ça ne m'a pas refroidit que le pantalon, qui du coup était trempé.
Rajoutez quelques nuages par là dessus et la solitude retrouvée sur le sentier de contournement de la Goenne et mon élan a bizarrement chuté très rapidement.
De moins en moins confiante sur la suite des évènements, j'ai quand même crapahuté sévère pour atteindre l'arête menant à la Rouelle. Une fois sur l'arête d'ailleurs ça allait beaucoup mieux. Jusqu'à la grosse brèche pas du tout engageante où, ne sachant pas ce qui m'attendait derrière j'ai pris la décision de descendre. C'était une demi victoire (le Charvin réussi de manière très honorable) mais un demi échec (purée quand est-ce que ces p****n de fantômes vont me lâcher la grapppe ???
Après ça je me baladais dans les pierriers sous ladite brèche en jurant que nom de nom au moins je ne lâcherais pas l'affaire sans avoir tout tenté. Du coup j'ai cherché la sente indiqué en légers pointillés sur l'IGN je l'ai trouvée, et je suis remontée sur la crête pour finir mon parcours à Champ Tardif en ayant, ce coup ci, rempli mon contrat.
Pause dans les rhodos (cet endroit est superbe) avant de descendre tranquillou, l'esprit du coup plus léger !

récit très bientôt sur mon blog http://ski-montagnes.over-blog.com

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • de
  • en