Punta Rasciassa / Testa Rossa : depuis la Vallée du Po
{{ '2013-03-29' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Punta Rasciassa / Testa Rossa : depuis la Vallée du Po
{{ '2013-03-29' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

partial_trip: yes

quality: medium

Rating

2.1
PD

heights

elevation_max: 2300 m

elevation_access: 1300 m

height_diff: +1000 m / -1000 m

snow

elevation_up_snow: 1500 m

elevation_down_snow: 1500 m

participants

BertrandSemelet, eveli'ne, SabineW, Agnès

weather and conditions


Éclaircies avec sommets accrochés, puis beau mais vent de SW fort à tempêtueux au dessus de 2000m.


Gros enneigement des le départ (60 cm). Sous les 2100m, poudre mouillée d'épaisseur croissante sur fond dur, assez facile à skier. Au delà, accumulations en augmentation, neige compactée par le vent plus difficile à skier. Le groupe devant nous a déclenché une petite plaque au pied d'un ressaut plus raide à 2300m, pas de dégâts mais ils ont quand même perdu 2 bâtons dans l'histoire. Comme le vent soufflait de plus en plus fort, 1/2 tour collectif à cet endroit. Risque 3 annoncé > 2200m, et bien présent. Les 200m sommitaux semblaient très soufflés et avec plein de rochers apparents.

timing

Genève 4:00 / Martigny 4:20, regroupement près d'Aoste a 6:15, départ 8:50, retour 13:00.

access_comment

Genève - Crissolo : 4h de route. Route de Meire enneigée le main, avons du partir de San Isidro 2.5km avant. La neige avait fondu au retour --> re-portage...

hut_comment

Accueil et gastronomie *** à l'Albergo Visolotto de Crissolo , 50€ la 1/2 pension. Le meilleur camp de base de la Vallée du Po. La famille a été aux petits soins pour nous 4 jours durant avec une gentillesse et une chaleur humaine qu'on ne rencontre pas souvent. Des endroits pareils donnent envie de revenir rien que pour eux-même, c'est dire. Allez-y !

personal comments

Le projet initial, muri avec Evelyne lors de l 'AG c2c du Chalmieu, était de profiter des 4j de Pâques pour une virée piémontaise autour du Viso. Un vieux projet une nouvelle fois remis à des jours meilleurs au vu de la météo-nivo typiquement "pascale" annoncée pour ces 4 jours ( et vite confirmée sur place !). Comme la météo était à tout prendre encore pire en Suisse, mes 3 coéquipières se sont finalement laissées convaincre par la perspective d'un petit séjour dépaysant avec - a défaut de grand sommet - la garantie de l'accueil, de la gastronomie et du charme des vallées piémontaises. Malgré la douloureuse nécessité d'un réveil à 4h (voire plus tôt si affinités) afin d'empocher déjà un premier sommet avant la 1ère perturbation annoncée l'apres-midi même...

Bilan des courses :

  • 20 minutes de bouchon sur le périphérique turinois suite à un joli carton

  • impossible de rejoindre ensuite le parking de Meire Bigoire suite aux 10cm de neige tombés la veille et non dégagés le matin. Il faut dire que j'avais intelligemment fait remettre mes pneus d'été la veille. 2.5 kms de portage seront le gage du jour. Bonus : on passera juste les 1000m malgré le 1/2 tour prématuré...

  • merci aux 2 collants-pipette nous ayant double un peu plus tôt d'avoir déminé le terrain, sinon nous y avions droit. Rien de bien gros, mais assez pour se faire sérieusement chahuter quand même !

  • du joli ski sur le bas et un idyllique pique-nique aux chalets de Meire dans une solitude absolue et sous un soleil radieux nous ont rapidement réconciliés avec l'existence...

  • l' accueil et la gastronomie de l'Albergo Visolotto le soir même ont achevé de nous convaincre qu'un réveil au milieu de la nuit et 4h++ de route étaient finalement peu cher payés pour un aussi joli séjour , à fortiori en aussi bonne compagnie (lucky Bertrand !)

La surprise du jour : alors que j'imaginais déjà une longue galère pour se loger à Crissolo sans réservation durant ce WE Pascal, nous avons davantage fait l'expérience d'un village fantôme : pas un chat, la moitié des hôtels fermés, l'OT idem, le buraliste désœuvré qui se lamente de la crise et des turinois paresseux qui renoncent à skier "au premier nuage"...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de