Pic Né : Demi Lune

{{ '2012-07-11' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

General

General

activities

condition_rating: good

quality: medium

participants

participants

FMJ, JP la Légende

heights

heights

elevation_max: 2640 m

elevation_access: 1400 m

height_diff_up: 1250 m

Licence

Licence

personal comments

La ligne vaut le coup de se déplacer. C'est loin mais le cadre est splendide et le caillou atypique.
La sortie a été également l'occasion de tester le tandem Joker/cordelette. Rien de particulier à signaler à la montée, on avait suffisamment de sangles pour bien gérer le tirage. Je peut pas dire grand chose des rappels, sauf qu'on n'a pas coincé en utilisant un mousquif à vis comme liaison. Par contre la descente sur demi-cab entraîne un toronnage d'enfer, particulièrement pénible en fin de corde. Toujours avoir un tube de rechange dans le sac !

weather and conditions


Très humide puis très beau puis très humide.


J'avais lancé en l'air l'idée de retourner au Pic Né (sachant que j'avais pris un bon but quelques années auparavant dans le départ de la NE Directe qu'on avait pas été foutu de trouver) et depuis le père JP, toujours à la recherche d'une ligne non cochée (qui évidemment se font de plus en plus rares vu le rythme de ses sorties), n'a eu de cesse de me relancer sur la question.
Et fallait-il être motivé pour partir ce mercredi matin sous un crachin tenace. On se gare en début de piste avec la cabane de Laïgues comme point de mire (à cause d'une faible garde au sol, mais la piste vient d'être refaite donc ça passe bien .. pour l'instant) : si on n'est pas sorti de la mer de nuage d'ici là, ça sera un nouveau but. La montée sera doublement humide : on se tape non seulement le crachin mais en plus les herbes mouillés. Bref rapidement les pompes font "floc", "floc". Une sortie qui commence bien. Mais arrivés à la cabane le "miracle" attendu survient : on perce enfin le pâté ! Etant déjà monté là-haut je savais que le chaos est pénible : a priori JP ne me contredira pas sur ce point. Il nous faudra près de 3h pour arriver au pied de la voie. Mais comme le fond de l'air est frais (comme nos chaussettes), la montée fut moins pénible que la fois précédente.
JP est un seigneur. Bien au courant de mes habituels petits oublis matériels, il a eu la gentillesse de faire semblant d'oublier sa plaquette. On la jouera donc à l'anglaise, en assurant le leader sur demi-cab (on a quand même éviter de tester en situation la fiabilité de la manip).
L1 nous secouera un peu à froid. Faut dire que de la dalle en granit et en 7a/b d'entrée de jeu, ça surprend toujours un peu. Le passage est joli, pas facile mais pas forcément mémorable non plus. Ce qui n'est pas le cas de L2 avec une fabuleuse section sur knobs sur au moins 20-25m. Majeur ! L3 comporte une passage en pure dalle pas du tout vilain. Et pour peu que l'on fasse un peu confiance aux pieds, ça passe bien. L4 n'a rien de particulier. L5 présente un autre petit pas en dalle, marrant car il faut faire un petit jeté pour en sortir. Dès L5 le lichen devient un peu gênant. Dans L6, l'équipement est aéré. Un peu trop. En tout cas mauvais temps si on plombe ! Idem dans L6 très dispensable, sauf pour aller au sommet. Rappel dans la voie.
Retour aussi humide qu'à la montée. A la voiture, on aurait dit qu'on avait laissé les pieds tremper dans la piscine toute la journée …

Associated routes

Associated articles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • it
  • es
  • en
  • eu
  • ca
  • de

Edit

Add images

Comments