Brèche Supérieure de la Somme : Couloir SW - depuis La Bérarde
{{ '2012-05-24' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Brèche Supérieure de la Somme : Couloir SW - depuis La Bérarde
{{ '2012-05-24' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

quality: medium

Location

Rating

5.1
TD-

heights

elevation_max: 3380 m

elevation_access: 1713 m

height_diff: +1670 m / -1670 m

Access

access_condition: cleared

snow

elevation_up_snow: 2120 m

elevation_down_snow: 2020 m

glacier_rating: easy

participants

Cédric Colomban

weather and conditions


  • [u]Le matin[/u] : grand beau, avec quelques rares altocumulus lenticulaires et cirrus. Douceur. Pas de vent.
  • [u]L'après-midi[/u] : arrivée massive d'altocumulus et de cumulus congestus. Chaleur lourde. Pas de vent.

[i]L'enneigement est encore bon pour la période dans le Vallon de Bonne Pierre, et le portage limité. Cela est à nuancer pour les versants d'altitude. Certains ne sont pas parvenus à bien se remplir cette saison (le couloir Mayer-Dibona en est l'exemple type). Dans des vallons voisins comme celui du Chardon, la répartition de la neige semble beaucoup plus homogène. Influence des épisodes de vent passés ?[/i]

  • [b]La Bérarde >> entrée du Vallon de Bonne Pierre[/b] : absence de neige et portage négociable assez rapidement (400 mètres à la montée et 300 à la descente).

  • [b]Entrée du Vallon de Bonne Pierre >> front du glacier de Bonne Pierre[/b] : névés habituels en rive gauche avec une totale continuité pour l'instant. Skiabilité excellente après réchauffement.

  • [b]Glacier de Bonne Pierre >> reliques du glacier d'Alvau[/b] : les précipitations tombées les 21 et 22 mai sont visibles. Mais sur les 40 à 50 centimètres mesurés par la station météo automatique des Ecrins il ne reste plus grand chose. Il y a eu un gros tassement hier. Seuls subsistent 5 à 20 centimètres de neige récente (très) humide posés sur une grosse épaisseur de grains ronds sans cohésion / souvent pourris. Le regel nocturne a été très bon au dessus de 2700m (médiocre en dessous). La skiabilité est vraisemblablement excellente avant le réchauffement diurne (manteau globalement lisse ; croûte dure mais sur laquelle les carres accrochent). Elle est mauvaise après celui-ci (pas de glisse ; il faut se contenter de tirer des droites pour garder un minimum de vitesse).

  • [b]Couloir SW de la Brèche Supérieure de la Somme[/b] : à l'exception des cinquante mètres du haut (très étroits), il est encore bien rempli. Il s'est totalement purgé hier mais les coulées l'ont miraculeusement laissé lisse et peu goulotté. En contrepartie, la vieille neige ainsi dénudée (grains ronds) est très dure et complètement vitrifiée en surface (piolets et crampons s'enfoncent à peine)... Le couloir est encaissé et plutôt sensible à son aspect W - même au printemps. En ce moment il n'est totalement au soleil qu'aux alentours de midi. Face à ce dégel tardif, il faut donc s'armer de patience en attendant que la configuration nivologique du jour s'adoucisse un peu. A 13h, la skiabilité est très bonne. Pourtant la descente reste vraiment sérieuse, dans une neige très ferme qui ne tolère aucune erreur.

[b]--->[/b] Des coulées de neige récente humide sont descendues dans la plupart des pentes suffisamment raides (toutes orientations) durant la journée d'hier.

[b]--->[/b] Aucune activité avalancheuse observée aujourd'hui. Uniquement quelques petites purges dans les pentes les plus à l'E vers midi.

timing

De 5h45 à 15h00 (horaire global) :

  • 4h15 de montée.

  • 3h00 à bronzer au sommet en attendant le dégel...

  • 2h00 pour la descente (dont 35 minutes dans le couloir).

personal comments

Brèche et Brèche Supérieure de la Somme
Brèche et Brèche Supérieure de la Somme

Les précipitations neigeuses d'il y a deux jours ont aiguisé ma curiosité. Le Vallon de Bonne Pierre est toujours une valeur sûre au printemps, mais aujourd'hui je désire surtout me faire une idée des conditions en altitude. La saison n'est pas encore terminée.
Je rêvais d'un remplissage aussi tardif qu'inespéré de certaines pentes raides du coin... Cependant le paysage que je découvre me rappelle qu'il faut rester réaliste : fin-mai, la neige c'est "aussitôt tombée-aussitôt fondue" !
Bref, que faire ? Alors que, lors de visites précédentes, je ne l'avais jamais remarqué, voilà que le couloir raide à droite de la Brèche de la Somme me fait de l'oeil. Il paraît bien blanc et lisse en comparaison de ses voisins au N/NW. Un beau morceau. Alors c'est parti.
L'accès à la Brèche Supérieure de la Somme se passe très bien. Mais à la montée on se rend vite compte que pour rentrer à la maison vivant, il sera nécessaire de patienter. Et là, c'est une longue attente qui commence : 3 heures avant que les rayons du soleil ne parviennent à ramollir (un peu) la vitre ! De quoi prendre quelques photos, réviser les noms des sommets environnants, et même faire la sieste.
La descente est technique, dans une neige transformée compacte. La totalité du couloir est skiable, mais sur le haut une quinzaine de mètres doivent être négociés en dérapage (1.75m de largeur). J'ai trouvé la moitié supérieure éprouvante avec une inclinaison parfois au delà de 45° (résultats du passage des coulées sans doute). Un 5.1+ quoi.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca