Peillon : Derriere le Bloc !
{{ '2012-05-08' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Peillon : Derriere le Bloc !
{{ '2012-05-08' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

quality: medium

participants

Michmuch06, jilivi, Krystof, Cécile

weather and conditions


La Turbie accrochait les nuages à 10h.
Pendant ce temps, le beau temps s'installait sur Peillon.
Entre le plein soleil et un léger voile nuageux, il n'a jamais fait trop chaud.


Michmuch :

La Turbie avait de faux airs de Ben Nevis ce matin là : 10°C, des nappes de brume portées par le vent circulant dans la rue principale en toute impunité etc …
Prévenus je ne sais comment de ce maléfice, mes partenaires du jour l'avaient déjoué et s'étaient bardés de polaires et doudoune plume, accessoires que je présumais impensables sur la Cote d’Azur en plein mois de mai.
Dorénavant, le doute n’est plus permis. La Cote d’Azur, c’est plus ça. Allez plutôt grimper en Normandie, c’est pareil et moins cher.
Pourtant je suis aware question météo. Quand je pars en conquête, j’écoute le vent. Et en sortant de chez moi, le vent m’avait dit : Il fera beau, grimpe en slip !
Je lui aurais bien pété au nez ce matin …
Mais surprise, à peine sortis de La Turbie, le nuage disparaît comme par enchantement. Trois minutes plus tard, au parking du site de Peillon, il fait beau.
Farceur, ce petit vent du littoral (il faut toujours avoir un slip dans sa boite à gants …)

Au fait, on vous a pas dit : à la fine équipe Krystof, JLCannes et Michmuch s’était jointe Cécile, grimpeuse des Terres du Grand Nord, en tournée de décongélation dans nos contrées.
Et les grimpeuses du nord, elles comptent pas pour des prunes.
Après un 6a et 5+ torchés vit’ faits sur l’gaz, elle coche un 6b, deux 6b+ et un 6c sans sac à pof.
Bon … d’habitude, c’est moi qui pose les moulinettes, mais là …
Justement, à l’agonie en moul’ en haut d’un de ces 6b+, je perçois les bribes d’une conversation mondaine qui préoccupe mes 3 acolytes : « … film 127 heures … bras amputé … en situation de survie, vaut il mieux boire son urine ou manger son caca … »
Sans vouloir faire la fine bouche, je préférerais manger mon partenaire, même sans sauce.

Secteur Derrière le bloc :

[code] [/code][u]Décimètre[/u] : bon 6a+ si pourfendu bien dans l’axe
[code] [/code][u]Amuse gueule[/u] : un 5+ pas si évident que ça pour l'échauffement. Assez technique. Penser à bien se placer.
[code] [/code][u]Faites des pères[/u] : Magnifique envolée de 30 m. Pas de pièges, juste un pas un peu plus fin au milieu. 6b.
[code] [/code][u]Mon 'tit piton[/u] : Voie courte avec un pas de bloc, pas bien méchant, au passage du surplomb. 6b.
[code] [/code][u]Neuf mois pour un rêve[/u] : équipé plus serré que A Cloche Marteau, mais + déversant et + péchu
[code] [/code][u]A cloche marteau[/u] : ça grimpe entre les pts, coriace avant la 1ère dégaine

Secteur Chez Pierrot :

[code] [/code][u]Le piège aux 100 000 dards[/u] :
[code] [/code][u]Ca va peillonner[/u] : 1er pas sélectif

Les voies de Chez Pierrot et Derrière le bloc comportent quasi systématiquement des passages + ou – déversants.
De manière générale, c’est très vertical.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de