Pic Central du Vaccivier : Couloir N Oriental - depuis La Bérarde
{{ '2012-05-03' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Pic Central du Vaccivier : Couloir N Oriental - depuis La Bérarde
{{ '2012-05-03' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

quality: medium

Location

Rating

5.4
ED-

heights

elevation_max: 3312 m

elevation_access: 1720 m

height_diff: +1590 m / -1590 m

Access

access_condition: cleared

hut_status: open_non_guarded

snow

elevation_up_snow: 1910 m

elevation_down_snow: 1910 m

glacier_rating: easy

participants

Cédric Colomban

weather and conditions


Grand beau (avec quelques altocumulus à la mi-journée), pas de vent, douceur.


[i]Après ces mois de février et mars anormalement secs et/ou chauds, avril a changé la donne. D'importants épisodes neigeux doublés d'un froid durable ont redonné une allure hivernale au Massif des Ecrins. En altitude aux environs de La Bérarde, l'enneigement est désormais très bon. En fonds de vallées, les portages n'ont que peu augmentés durant ces cinq dernières semaines. Une belle fin de saison donc ![/i]

  • [b]La Bérarde >> Entrée du Vallon du Chardon (Plan du Carrelet)[/b] : absence de neige. Portage d'environ une heure ; mieux vaut prévoir une paire de baskets.

    Le Couloir N Oriental du Pic Central du Vaccivier, après ma descente
    Le Couloir N Oriental du Pic Central du Vaccivier, après ma descente
  • [b]Entrée du Vallon du Chardon (1910m) >> Glacier du Chardon (2700m)[/b] : on passe des cailloux à un bon enneigement sans réellement de transition ; c'est assez étonnant. Les faces N sont bien platrées.
    Il y a une importante quantité de grains ronds non regelés en profondeur (précipitations d'avril complètement humidifiées par le dernier épisode violent de vent de S), sur laquelle on trouve une petite couche de neige récente humide bien regelée. Et par dessus, 2 ou 3 centimètres de poudreuse (averses d'hier). La skiabilité est excellente avant le réchauffement, mauvaise après celui-ci (très collant avec une quasi-impossibilité de tourner).

  • [b]Versant N et Couloir Oriental du Pic Central du Vaccivier [/b]: leur remplissage est très bon. Des purges rassurantes ont eu lieu les jours précédents. La rimaye est bien bouchée mais les ponts sont assez fragiles (voir "commentaires personnels").
    Sur les deux tiers inférieurs, il y a un savant mélange sans cohésion entre particules reconnaissables, grains fins et neige roulée, et une dominante de grains fins assez denses dans le final très raide (spindrifts). Les quantités de "fraîche" sont conséquentes : l'enfoncement à pied varie entre 30 et 120 centimètres. Gros brassage à la montée mais à la descente c'est excellent. Du grand ski de pente raide.

[b]--->[/b] De nombreuses coulées et avalanches de neige récente humide sont descendues toute la journée, notamment dans les pentes E, S et W. Au N rien à signaler (sur le parcours suivi).

timing

De 7h00 à 15h30 (horaire global). Montée laborieuse en 5h30...

personal comments

Cela fait assez longtemps que j'observe ce Couloir Nord-Oriental, mais je n'étais pas encore parvenu à y aller. Voilà qui est fait ! Pourtant ça a relativement mal commencé.
Après avoir remonté la pente glaciaire de la base, je butte contre la petite muraille rocheuse et glacée qui défend l'accès au couloir (passage normal des dernières années ; à droite de l'ex-entrée directe). Je n'ai en effet pas de corde (indispensable à la descente). Frustré, je me mets à fouiner plus loin...
En crampons/piolets, je traverse donc vers la gauche au dessus de la rimaye (préalablement franchie avec les skis et presque invisible). Un craquement sec plutôt inquiétant se fait entendre. Je me rapproche alors au maximum des rochers pour les utiliser pendant ma progression et amarrer mes piolets. Soudain, une vibration sourde se produit et le sol entre en mouvement. C'est le pont de la rimaye qui s'écroule sur une quinzaine de mètres de longueur ! D'énormes blocs de neige frittée de trois ou quatre mètres d'épaisseur sont précipités dans le gouffre qui vient de s'ouvrir. Je me retrouve suspendu à mes piolets pendant quelques secondes mais parviens heureusement à m'éloigner du danger. Passablement effrayé, je pense à renoncer. Mais bon, en Oisans on n'est quand même pas du genre à se laisser emmerder par une rimaye (humour noir). Et surtout, il est probable que toute la partie fragile soit tombée, que le reste soit sain.
Je poursuis donc ma montée en me faisant léger. En passant à gauche de l'ex-entrée directe pour suivre une goulotte neigeuse, on parvient à traverser par une large écharpe très exposée, et à rejoindre le couloir principal (voir photos associées). Il eut été dommage de ne pas franchir cet obstacle tant les conditions étaient excellentes en amont.
La descente se fait intégralement en ski. Seule une petite traversée rocheuse sur une dizaine de mètres a été parcourue à pied. Comme quoi, la déglaciation n'a pas encore complètement tué cet itinéraire !
Ces (inoubliables) virages m'ont pris 50 minutes. En neige assez compacte, les 150/200 premiers mètres sous le col sont vraiment techniques. Je n'avais pas éprouvé pareille difficulté depuis la face N du Rocher de l'Armet. Cotation 5.4 adaptée selon moi - en particulier lorsque l'on skie la vire du bas en complément.
Un seul randonneur dans le secteur, apparemment monté aux Rouies.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de