Skiturer i Norge til Påske, J3: Liahornet, versant SE depuis Halse
{{ '2012-04-09' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Skiturer i Norge til Påske, J3: Liahornet, versant SE depuis Halse
{{ '2012-04-09' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

quality: medium

Download track as

Rating

PD+

heights

elevation min/max : 4811 m / 5641 m

elevation_access: 140 m

height_diff: +1100 m / -1100 m

length_total: 5.365 km

snow

elevation_up_snow: 140 m

elevation_down_snow: 140 m

participants

BertrandSemelet, Agnès et ses 2 frangins. Sinon personne évidemment, mais il y avait des traces jusqu'aux chalets du bas à 300m d'altitude. Et dire que Pâques est parait-il le pic de la haute saison pour skier à Sunnmøre...

weather and conditions


Pluie le matin, éclaircie au départ à 13h, puis variable mais avec toujours une assez bonne visibilité au loin (mais un fort effet jour blanc de près, typiquement norvégien lui-aussi...). Très doux (+8° au départ...bon en bord de mer d'aucun diront qu'on est encore loin de Rio...), vent du S fort sur les 200 derniers mètres.


Neige présente quasiment dès le bord de mer, chaussage sans souci à 140m. Après le gros coup de redoux, grosse mouillasse jusqu'à 500m, plus ferme au dessus, et poudreux sur fond dur sur les 300m sommitaux (le gradient de température est souvent important en Norvège, ie même avec beaucoup de douceur au bord des fjords le thermomètre baisse souvent très vite avec l'altitude). Nous avons traversé la pente raide entre 700 et 800m avec de gros délestages en raison des accumulations, mais le manteau semblait assez sain avec empilement de couches toutes bien tassées et humidifiées. Bon ski sur le haut, plus délicat sur le bas (mouillasse + végétation dense) mais on a vu pire dans le genre (le soleil n'est jamais bien haut ce qui empêche la neige de pourrir complètement).

timing

13h - 18h

hut_comment

Hytter tout confort au [url=http://www.orstacamping.no/]camping d'Ørsta[/url], 30 EUR pp la nuit avec 2 chambres séparées, cuisine, sdb, écran plat, wifi gratuit et tutti quanti. Attention à Pâques en Norvège, tout est quasiment fermé pendant 4 des 5 jours (samedi excepté) de jeudi à lundi.

personal comments

1ère grasse matinée en ce Lundi de Pâques, pas forcément désagréable après 2 jours plutôt intenses (pour nous !) précédés d'un voyage prolongé. L'un des gros intérêts de la Norvège est que - comme le soleil ne monte jamais bien haut sur l'horizon - on peut partir un peu à n'importe quelle heure ou presque même en avril. 13h étant un tantinet tôt pour l'apéro, nous quittons le Hytter sitôt le trio Wasa-Kaviar-Gudbranddalsost avalé pour tenter ce petit sommet qui domine directement, par d'immenses falaises, l'angle formé par les fjords de Vartsdal et d'Ørsta. A défaut d'ampleur, la vue est vraiment spectaculaire avec la mer un peu de tous les cotés.

La partie inférieure en forêt est assez bucolique ses chalets éparpillés aux toits végétalisés, la rive G du torrent est un peu plus sanglière, les bouleaux sont rabougris mais denses...La forêt rend cela dit les armes dès 550m d'altitude, ce qui donne une petite idée du climat durant les tempêtes hivernales pour lesquelles la région d'Ålesund est tristement célèbre auprès des marins. Cédric nous déniche avec beaucoup de flair une trace entre les branchages, son frangin prend le relais à Mach 2 pour tracer, loin devant les autres, la grande pente un peu suspecte menant à l'épaule sud, laquelle se révèlera pour finir assez sûre. Once again la palette de couleurs du sommet décline avant tout les tonalités de gris, de noir et de blanc mais les lumières sur les 2 fjords restent quand même assez envoûtantes, la vue porte loin sur un relief maritimo-hiverno-montagnard disloqué à souhait, et chacun se plaît à penser qu'il est finalement heureux ici...malgré le vent dans la figure et la perspective d'une descente sous le jour blanc en haut, dans la mouillasse et les buissons en bas...allez comprendre !

Le soir même c'est l'euphorie devant le pastis - sursild (harengs aigre-doux, autre fleuron de la gastronomie norvégienne...) : les 2 sites météo tombent pour une fois d'accord pour annoncer une belle matinée (toute entière !). Le réveil est donc mis à 6h pour attaquer le Kolastinden, course reine des Sunnmørealpane avec ses pentes raides, son vrai glacier crevassé (à 1400m d'altitude) et sa vue infinie sur toute la région. Avant de déplacer notre camp de base l'après-midi même vers le légendaire Fjord de Geiranger, classé à l'Unesco, et où nous retrouverons nos amis du CAF Paris. Mais ceci est une autre histoire...

La suite...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca