Traversée Termignon - Val d'Isère - J1 - Col de Lanserlia : Traversée SW >> NE >> Vallon de la Rocheure
{{ '2012-04-07' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Traversée Termignon - Val d'Isère - J1 - Col de Lanserlia : Traversée SW >> NE >> Vallon de la Rocheure
{{ '2012-04-07' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: awful

quality: medium

Location

Rating

1.2
F

heights

elevation_max: 2774 m

elevation_access: 1290 m

height_diff: +1635 m / -565 m

Access

public_transport: yes

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 1880 m

elevation_down_snow: 2352 m

weather and conditions


Couvert dans l'ensemble, puis neige en fin de journée


De Termignon nous avons pris le sentier vers 1400m, en baskets ou sandales. Plusieurs passages avec de la neige.
Chaussage au Suffet mais 1 gros passage sans neige entre l'épingle et le point 1984m. Ensuite on louvoie un peu entre les langues de neige mais ça passe. Neige plutôt dure + fine couche revenue (+ fine couche en train de tomber sur le haut) à la montée du col.

Neige pourrie dans le Grand Vallon, on s'enfonce parfois jusqu'aux genoux
Peu de neige et pas partout dans le vallon de la Rocheure jusqu'au refuge

Pierre et Loïc sont montés par le refuge du Plan du Lac : ok pour portance dans la trace

timing

13h45 Termignon
20h15 refuge pour l'équipe "Plan du Lac"
21h15 refuge pour l'équipe "Lanserlia"

access_comment

Train de Grenoble à Modane : 10h03 - 12h35, 21€ plein tarif
Bus au départ de Modane à 13h, 6€
Compter 1h30 de marche entre Termignon et le Suffet.

hut_comment

Accueil très sympa de Claire la gardienne et de son équipe. Ils nous ont attendus pour nous servir un dîner copieux le 1er soir.

Par ailleurs, le refuge est confort et agréable: même le refuge d'hiver, dans lequel on logeait, est plutôt agréable avec sa disposition et son poêle à bois (bois fourni).

personal comments

Vidéo-résumé sur la sortie récapitulative du raid

Jérome

Nous démarrons un raid (voir J2) de remplacement de la Route du Soleil (Simplon - Réalp) cause mauvaise météo, avec pour objectif le refuge de la Femma où il restait qq places (réservation à l'arrache le vendredi midi). Grasse matinée avec l'horaire de train, mais sur la carte ça parait bien long cette montée en refuge. La majorité du groupe a choisi les TC pour avoir la liberté de terminer ce mini-raid où l'on veut : avantage certes, mais le petit inconvénient est que cela rajoute 590m de déniv sur sentier...
Traversant la route 200m de D- en dessous du Suffet, nous "arrêtons" un fourgon de skieurs qui nous prennent gentiment nos sacs ; merci encore ! c'est tjs ça de gagné. Le début de la montée à skis fait un peu "désolation sur des névés de pente Sud", ce n'est pas encourageant. Sans trop regarder la montre nous choisissons pour la plupart le col de Lanserlia car on se dit que le temps gagné à la descente fera gagner le temps perdu à la montée, avec un peu moins de km que par Plan du Lac. Au final avec aucun regel nous essayons de glisser tant bien que mal sur certaines portions, et nous jouons les baleines prises dans la polenta sur d'autres. Je n'étais jamais arrivé à 21h de nuit dans un refuge gardé, et nous sommes blindés pour toutes les montées en refuge des Alpes ! seule ma montée de Pelvoux au refuge des Ecrins en avril 2010 avait duré 15min de plus... mais dans un cadre plus canon !
Heureusement que Loïc avait prévenu qu'on arriverait tard, et merci pour ce bon repas revigorant.

Loïc

On en était déjà au plan D quand le vendredi, on a réussi à se mettre d'accord sur ce raid de remplacement. Entre les refuges complets et les envies des uns et des autres (des uns surtout ;-)), ça n'a pas été facile. Et oh surprise à la gare, on retrouve Thomas, Florence and co, qui devaient aussi partir en Suisse et qui ont opté pour un plan B un peu similaire au notre. On fera donc le trajet ensemble jusqu'à Termignon.
Il est vrai que j'avais un peu sous-estimé le temps de monter au Suffet (1h30 quand même), et surtout la suite. En tout cas on n'a pas regretté la "polenta de rêve" du col de Lanserlia.
A noter qu'on peut faire le plein de Beaufort dans la petite coopérative de Termignon (pas regardé les horaires).

Sandrine

Sacré 1er jour!!! En effet, nous avions [u]tous[/u] sous-estimé la longueur de la montée de Termignon à la Femma (au stade du plan D, la vigilance sur la longueur de telle ou telle étape en avait clairement pris un coup, d’ailleurs Pierre, sans vouloir balancer, pensait que nous allions mettre 2h-2h30 pour rejoindre le refuge!!!!...). Mais en plus, il faut bien le dire, les conditions étaient particulièrement exécrables.
Passe encore la montée sur chemin avec sac pour 1 semaine, matos d'alpi, skis et chaussures sur le dos (j'aurais bien aimé le peser, ce sac...) et traversée de névés en crocs, la polenta a la descente, ce que j'ai VRAIMENT détesté c'étaient les 3 kg de neige sous chaque pied pour cause de bottage intensif lors de la montée au col de Lanserlia puis, dans la nuit, sur le plat montant infiniment lentement vers la petite lumière du refuge......

Laurent

À un moment, j'ai bien cru que mes skis resteraient prisonniers de la "polenta" quand j'y étais enfoncé jusqu'aux cuisses. Si j'avais déchaussé, je crois que j'aurais touché le fond avec mes pieds. J'ai dû enlever la neige au dessus de mes skis avec les bâtons pour me dégager.
Merci beaucoup aux gardiens du refuge de nous avoir gardé le repas au chaud (et du rab en plus :>) malgré notre arrivée très tardive !

Pierre

Voilà, c'est parti pour ce raid version 2012 revu et adapté plusieurs fois en dernière minute ! J'avoue que, effectivement, passé le plan C, j'ai arrêté de suivre les propositions en détails; vu que les coins proposés m'étaient (presque) inconnu, ça me convenait bien ! J'avais un vague souvenir, suite à cette sortie d'alpi, que la Femma était "un peu" loin, mais j'avais surtout pas calculé qu'on partait, [u]à pied[/u], de Termignon ! Cette montée, plutôt sympa en groupe, est longue, longue, très looonnngue ! Pas sur de la refaire tout de suite tout de suite....
Quant à l'idée de "raccourcir" par le col, je suis bien content de l'avoir zappé (merci Loïc de m'avoir suivi sur ce coup); à la base, c'est surtout mon sac lourd (trop de fromage dans le sac !) qui me donnait plus envie d’économiser le dénivelé. Mes compagnons (certains) avaient beau essayer de me vendre l'iti. à coup de "plus de dénivelé, oui, mais plus de descente !!" (sous-entendu "Que du bonheur !") Mon cxx, oui: mes souvenirs (et la carte) me rappelaient surtout que la descente était loin de valoir l'Olympique Homme de Chamrousse, et quand bien même, avec un sac lourd dans une neige pourrie, ça me faisait pas rêver... J'ai bien fait de suivre mon p'tit doigt sur ce coup (merci p'tit doigt).

[Pour la suite, voir J2, J3 et J4]

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de