Col du Chardonnet : Traversée Aiguilles des Grands Montets - Cabane de Saleina
{{ '2012-04-07' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Col du Chardonnet : Traversée Aiguilles des Grands Montets - Cabane de Saleina
{{ '2012-04-07' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

condition_rating: good

quality: medium

Rating

3.1
PD+

heights

elevation_max: 3323 m

height_diff_up: 900 m

Access

hut_status: open_non_guarded

participants

Rozenn, Pascal

weather and conditions


Quelques belles et brèves éclaircies en mâtinée au milieu d'un brouillard parfois dense qui s'impose dès le début de l'après-midi, accompagné par le vent.

location | altitude | orientations soft snow total snow comment
Glacier des Rognons / Descente 11h 30 cm Poudre sur fond de trafolée regelée - bon ski
Glacier du Chardonnet / Montée 11h30 -14h 20 cm Poudre sur fond dur
Glacier de Saleina / Descente 15h30- 16h30 20 cm Poudre / Poudre tassée / Poudre et carton à mesure que l'on descend
Pente d'accès à la cabane de Saleina 17h-18h 20 cm Neige fraîche tassée humide, bien portante. Beaucoup de rochers ou pierres affleurantes.

timing

Ouverture tardive du second tronçon des Grands Montets. Arrivée à l'Aiguille des Grands Montets : 10h30
Refuge : 18h

personal comments

Nous arrivons avec une heure d’avance sur le parking des Grands Montets. Désert. La ruée des prétendants à la Haute Route n’aura pas lieu. Celle sur la benne est vaine : le second tronçon est à l’arrêt. Les câbles se sont croisés. A cause du vent ? Non. C’est mécanique explique la préposée qui semble penser que c’est là un élément rassurant. Prochain point d’information dans 1H15.

Agitation. Les uns mettent les peaux sur les skis, les autres posent leurs culs sur les sièges. Je descends aux chiottes. Je remonte illico : je suis séquestrée par mon propre pantalon. Fermeture éclair de braguette cassée. En position haute. Direction le poste de secours. Entre un défibrillateur, un brancard et du désinfectant, vous n’auriez pas un trombone ?

L’heure tourne. Les skieurs cherchent d’autre issue que cette benne à l’arrêt. Chéri-chéri est blanc. Blanc sur blanc, tout fout le camp. Nous décidons d’attendre. Un groupe va également à la cabane de Saleina. Non gardée. Non gardé… ? Affirmatif. Vous rigolez, je les ai eus deux fois au téléphone ! Non gardé, insiste la dame, sur de son fait puisqu’elle est avec un guide. Il est vrai que certains sont des professionnels de l’hôtellerie…

10h15. Nous montons enfin dans le transport collectif. Sous le soleil, les sommets plâtrés émergent des volutes. Plus pour longtemps. Nous sommes gobés par le brouillard. Descente du Glacier des Rognons quelque peu hasardeuse. Mais poudreuse.

Chéri-chéri est blanc clair. Mais entre la neige et le brouillard, ça se voit peu. Nous traversons le Glacier d’Argentière et remontons en crampons la moraine en rive gauche avant de mettre nos skis dans la trace. Chéri-chéri devient rapidement transparent. A ce rythme, je serai avec l’homme invisible avant le col. Je baratine sur le dénivelé restant. J’ai de toute façon oublié l’altitude exacte du col.

La descente en rappel est un joyeux bordel. On se presse avant le bouchon. Je délove ma corde avant de voir que le maillon rapide du relais est occupé par une main courante. Nous la prenons, plutôt que de flinguer nos cordes sur un anneau de cordelette – d’autant plus que le second relais semble planqué sous la neige. Un prussik. Qui, avec la neige pulvérulente, ne se bloque pas. Je m’en colle une : sous la fraîche, de la glace. Pas de crampons. Glissade accélérée. Et répétée. Pendant ce temps un guide mouline deux clients. J’en prends plein la tronche. De la neige, des clients, des skis, des bâtons. Je suis au bout de la main courante, sans piolet, sans crampons, sur la glace et encore à plus de 15 mètres du bas. Oui-oui première de cordée. Quelle cruche. Et tant va la cruche à l’eau… Il neige. C’est tant mieux.

Nous prenons pied sur le Glacier de Saleina. Je suis frigorifiée, énervée et inquiète. Le brouillard est omniprésent et Chéri-chéri est absent. Enfin… non. Il est là. Il est transparent clair mais il est là. Je le sais parce qu’il grelotte. Comme quoi le son peut remplacer l’image. Je descends parce qu’après une montée, on descend. Je n’ai guère plus d’arguments. Tellement peu que je m’arrête au milieu du glacier. Les rares instants de visibilité m’offrent un relief inattendu. Logique quand on a étudié une carte en pensant que les courbes de niveaux étaient à la même échelle sur tout le document. En réalité, tout est deux fois plus raide. Et j’ignore absolument où est le refuge.

Merci pour la trace, me lance un professionnel de la profession qui, lui, a réservé au refuge. Je le remercie d’avance pour la sienne. Sinon, Chéri-chéri et moi allons finir dans un igloo.

Nous nous inspirons de l’itinéraire du groupe auquel, progressivement, de coups de mains en vannes puis discussions, nous nous greffons. Les clients sont meilleurs à la descente qu’à la montée. Faire des conversions dans une pente soutenue, encombrée de rochers, n’est pas dans leurs compétences. Nous nous arrêtons tous les 10 mètres. Chéri-chéri retrouve des couleurs grâce à ce changement de rythme. Tout en compulsant avec inquiétude ma montre, je poursuis mon baratin sur le dénivelé restant. De toute façon, dans la purée de pois, il n’a guère de repère pour réaliser l’itinéraire parcouru. Long, quand même... Trop long. C’est bien ce que se dit aussi le professionnel qui me demande combien j’ai à l’altimètre.

18h. La chaleur du poêle du refuge envahit la pièce principale. Les bols à notre attention sont déjà sur la table. Les gardiens nous offrent le thé chaud, avec douceur et bienveillance. Bienvenue loin du refuge où on n’est pas là pour nourrir les chocards. Et ça, c’est délicieux.

Le lendemain ici

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca