Col de l'Épaisseur : traversée W >> E - depuis le Chalmieu: une journée loose dans un spot de plat.
{{ '2012-03-31' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Col de l'Épaisseur : traversée W >> E - depuis le Chalmieu: une journée loose dans un spot de plat.
{{ '2012-03-31' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: crowded

condition_rating: poor

quality: medium

Rating

3.2
AD

heights

elevation_max: 2891 m

elevation_access: 1580 m

height_diff: +1500 m / -1500 m

Access

access_condition: cleared

snow

elevation_up_snow: 1580 m

elevation_down_snow: 1700 m

participants

Frédéric Bunoz, Moon

weather and conditions


Beau, frais le matin ensuite assez chaud sans excès à l'abri du vent, du vent de NW au col.


Itinéraire emprunté

  • Montée au Col de l'Epaisseur, en passant vers le point 2240m sous le Gros Grenier : mauvaise idée, il vaut mieux passer par les Manches quitte à descendre un peu.
  • Descente versant E jusqu'à 2690m environ.
  • Remontée au col.
  • Descente versant W en cherchant un peu de pente dans les cônes sous Pierre Fendue avant de rejoindre le Ruisseau de Pradin.

Conditions

Enneigement
  • Route enneigée partiellement jusqu'à 1700m, enneigement continue au-dessus.
  • Versants S raides déneigées sous 2000m.
  • Ruisseaux de la Mullatière et du Pradin bien enneigés.
  • Pentes schisteuses au pied des faces W déneigées sur les croupes et dans les contrepentes S.
  • Couloir sous le col enneigé mais pas gavé.
  • Versant S de Pierre Menue déneigée au dessus de 2950m.
Qualité de neige
  • Transfo sur tout l'itinéraire, mais irrégulière, mal tassée en NW ou sur le plat, sauf qq rares pentes W à 30-35° pas trop ventées en transfo excellente. A la descente, enfoncement de 5-10cm sauf dans des bouts de pentes N en pourrie. Ski mauvais à bon.
  • Couloir sous le col en neige salie par le schiste, plein de pierres, et avec du reliefs. Ski moyen à cause des pierres.
  • Versant E du col en transfo pas lisse, mais bien skiable une fois revenue.

Conditions de visu

  • Couloir/rampe SW de Pierre Menue enneigée mais sale.
  • Couloirs W entre Pierre Menue et Mont Pelard quasi déneigés : gros blocs déneigés dans les étroitures, pentes SW sommitales déneigées.
  • Couloir NW au S du Gros Grenier enneigé (1 trace).
  • Pentes NW sous les Aiguilles d'Arves enneigées mais pas épais (croupes déneigées et rochers apparents). Tout en dure ou carton.

Fréquentation

2 skieurs dans le couloir N du Col de Petit Jean
2 autres skieurs dépassés dans le vallon
4 skieurs dans le Col de l'Epaisseur (descendu en crampons pour 3 d'entre eux car neige encore dure) et qui ont bivouaqué dans le vallon.

timing

8h30 >> 18h en glandant et mode visite :-))

personal comments

Moon

Le Chalmieu on n'y vient pas hasard, le village est un peu au bout de nulle part. C'est la touche personnelle, apportée par Bubu, qui propose ce départ plutôt que le classique Bonnenuit. Comme on ne connaît ni lui, ni moi, pourquoi pas... enfin plutôt pas: on chausse certes dès le village (moyennant 2/ 3 petits déchaussages) mais pour du plat montant-descendant super mal optimisé à la montée (on a été un peu nul). En avançant nous ne pouvons que faire le constat d'un enneigement insuffisant: Pellard en schiste, Pierre Fendue en schiste, le reste guère mieux. Quant au couloir N du col de petit Jean, malgré une trace de montée, il ne semble pas un objectif séduisant: très sûrement probablement carton (2 skieurs y montent en AR). Nous nous dirigeons alors vers le col de l'Epaisseur, précédés de 4 autres skieurs. Une petite descente histoire de en versant E mais nous nous arrêtons rapidement sur un replat pour ne pas à avoir à remonter à nouveau beaucoup de plat... et manger au soleil (agrémenté de quelques rafales de vent rafraîchissantes). Retour par l'iti de montée: il faut d'abord tourner autour des bouts de schistes dans le couloir sous le col, puis on cherche de la "pente" et le meilleur de la neige décaillée jusqu'à la route.
Oublions le ski pour parler du cadre, car on aurait pu looser dans un cadre moche. Il est juste enchanteur: on touche du doigt les Aiguilles, impressionnantes à l'approche le matin, c'est un ravissement à la descente dans le soleil de l'après-midi.

Bubu

[i]C'est la loose finale
Perdons-nous, et demain
Les trois Aiguilles d'Arves
Nous séduirons de loin.

C'est la loose finale
Jetons-nous dans le bousin
Tout en schiste cinq étoiles
Et en boue sur le chemin.[/i]

Du bon, du beau, du but.
Quand je pense qu'il fut un temps où ça skiait jusqu'en juin...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de