Ben Nevis : Séance dry tooling au pied de Douglas Boulder

{{ '2012-02-16' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

General

General

activities

condition_rating: awful

quality: medium

participants

participants

FMJ, The full band

heights

heights

elevation_max: 1344 m

elevation_access: 680 m

Licence

Licence

personal comments

Première journée loose. Mais on reste chanceux avec une petite séance de dry des plus sympas. Visiblement, il est rare que météo ne change pas de la journée au Ben. Il faut toujours rester à l'affût.

Article sur ce Ben Nevis Winter Trip 2012

weather and conditions


Météo très écossaise


Ce matin, les conditions se sont gâtées : il flotte, les cimes sont dans le pâté et il y a un vent à décorner les boeufs (aller chercher la flotte à la source s'avère sportif dans ces conditions).

Mais pas de quoi à dissuader un brit qui se respecte. Dès le petit matin, le flot habituel des grimpeurs défile devant le refuge. Mais de notre côté, on est un peu moins pressé de prendre la douche écossaise. Ce sera donc farniente une bonne partie de la journée (en fait on s'est remis une grosse bouffe à midi et pour le coup, vaseux comme des huitres, on commence à trouver l'activité plus fatigante que la grimpe). Signe que la météo ne s'arrange pas, les brits se rentrent trempés comme des soupes sur les midis.

En milieu d'aprem le vent se calme, la pluie décline et le plafond nuageux remonte progressivement. Le refuge finit par se vider petit à petit. Pour ma part j'aurais été assez motivé pour aller user les lames dans la face nord de Douglas Boulder, plus noire que les ténèbres. Mais on finit par opter pour une petite séance de dry tooling au pied de la face. Le choix se porte sur un mur bien raide qui finit en dalle : ça se fera donc en "moulins". C'est pas surdur physiquement (dans les M5-M6) mais les placements sont bien fins et on fait un peu fumer les pointes avant. En tout cas ça fait passer une bonne fin d'après-midi. Suffisamment pour creuser l'appétit (ce soir on impressionnera définitivement nos collègues britanniques en engloutissant notre 3eme kilo de pasta en 3 repas. Rude !).

Après cette grosse journée, on improvisera une session de bloc au refuge, histoire de se finir gentiment ! On se demandait depuis le début pourquoi les banquettes étaient soutenues par des lattes : on a fini par comprendre ! Le tout finira en un traditionnel tour de table et de chaise qui scellera définitivement la réconciliation franco-britannique (comme quoi ça tient à peut de chose !).

Associated routes

Associated articles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • en
  • eu
  • es
  • ca
  • de
  • it

Edit

Add images

Comments