Un grand et une Petite un peu loupée mais pas pire!
{{ '2012-03-24' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Un grand et une Petite un peu loupée mais pas pire!
{{ '2012-03-24' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

condition_rating: excellent

quality: medium

Rating

3.1
AD

heights

elevation_max: 2491 m

elevation_access: 1410 m

height_diff: +1500 m / -1500 m

snow

elevation_up_snow: 1410 m

elevation_down_snow: 1410 m

participants

Rozenn, Pascal

weather and conditions

location | altitude | orientations soft snow total snow comment
Grand Eulier / S (montée) /10h30-11h Moquette
Grand Eulier / E (descente) 11h10-11h30 Moquette à poil long, très stable, pas de coulée déclenchée
Jasse Bralard / pente sous le point 2437 / SW (montée) 12h-12h45 Transfo sur fond dur, trace pénible, aucune coulée déclenchée
Jasse Bralard / pente sous le point 2437, puis couloir / NW 13h-13h15 30 cm Poudre. Les rives du petit couloir m'ont semblé en plaque d'apparence poudreuse (se découpant nettement avec la carre du ski, les 5 à 10 cm supérieurs étant plus cohésifs)

timing

Départ Casserousse 9h

personal comments

C'est le printemps. Les broches à glace sont rangées. La saison de ski peut commencer.

Pour la reprise, j'ai joué les ingénues. Il faut savoir profiter de la délégation de tâche pour prendre le pouvoir. Commencer par ne pas trop en dire sur l'itinéraire. Puis, parvenus à la brèche Robert nord, regarder sa montre et feindre la surprise. "Oh Chéri-chéri, regarde, il est 10h30. On va être drôlement en avance pour la moquette. Ca te dirait pas de faire le Grand Eulier au passage?". Chéri-chéri n'a guère le temps de répondre, je trace déjà. Au sommet, je fais celle qui se souvient subitement qu'on peut redescendre plein Est. "Ca permettrait d'éviter la traversée le long des lacs Robert. Allez, on va voir et si c'est trop transformé on redescend face sud". Veni, vidi vici. Nous nous laissons filer le long du vallon avant de remonter une petite pente et un truc plus étroit et pas franchement digne d'un couloir. L'itinéraire de la Pointe de Vaudaine me semble étrangement atrophié.C'est normal, nous ne sommes pas dans la bonne combe. Chéri-chéri est déjà sur la réserve. "On n'a plus grand chose pour atteindre le col de la Petite Vaudaine tu sais". Chéri-chéri avance avec automatisme. "Oh, regard Chéri-chéri cette belle pente SO, ça a l'air tout moquette à poil long, et puis c'est plus près" (sans préciser que c'est plus haut). Nous bifurquons à gauche. Le soleil cogne. La trace devient pénible, les peaux bottent et les skis glissent. Chéri-chéri s'en colle une et redescend de 10 mètres. "Tu as compris ce que je voulais dire, non?" me lance-t-il pas très amicalement. Oui, chéri-chéri, j'ai compris. Mais moi je voudrai la skier du haut cette pente. Je mets les couteaux, on oublie trop souvent que c'est fort utile dans ce genre de terrain. Je parviens au colu. Et là, sur l'autre versant, Ô double joie : non seulement c'est tout poudre mais Chéri-chéri a repris l'ascension. Nous improvisions une descente en face NO dans cette poudre légère inespérée, d'abord dans la pente puis dans un court couloir, avant de reprendre le fond du vallon de l'Echaillon et de se taper deux ridicules coups de soleil, entre les gants et le coude où le T-shirt était remonté. Chéri-chéri m'en a un peu voulu de lui faire tirer sur la corde alors qu'elle est déjà tendue. Il aura été récompensé par 2h30 de sieste.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca