Abruzzes J1 : Monte Velino, boucle Vallone di Sevice / Vallone della Chiave
{{ '2012-02-25' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Abruzzes J1 : Monte Velino, boucle Vallone di Sevice / Vallone della Chiave
{{ '2012-02-25' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

quality: medium

Download track as

Rating

AD-

heights

elevation_max: 2487 m

elevation_access: 1000 m

height_diff: +1600 m / -1600 m

length_total: 12.505 km

snow

elevation_up_snow: 1000 m

elevation_down_snow: 1000 m

participants

BertrandSemelet, Agnès et son grand-frère, Anne-Laure, Francine & Michel. Parité exemplaire : 50%/50% homme - femme, 50%/50% Suisse - France. La seule journée de grande foule du séjour, nous avons croisé au moins 5 ou 6 Italiens.

weather and conditions


Grand beau frais, vent N fort tout en haut


Neige de printemps bien tassée sur la totalité de l'itinéraire, gelée / tolée au dessus de 2300m, décaillée en dessous, franchement molle à la descente en forêt en bas (bon il était 16h...), ce qui nous a obligé à déchausser en dessous de 1250m (alors que ça passait bien le matin sur neige dure) car l'épaisseur n'est pas énorme et le substrat assez chaotique. Tb ski dans l'ensemble, comme quasiment toute la semaine. Risque 2 annoncé mais plutôt 1 perçu. L'enneigement augmente rapidement dès 1500m, mais il est moins important cette année que vers le Gran Sasso et surtout la Maiella ou on pouvait chausser à 700m !

timing

8h - 16h

access_comment

1h30 depuis l'aéroport de Rome/Fiumincino

hut_comment

Accueil magnifique à l'Hotel Holiday à Magliano dei Marsi, à 10mn du départ. Le patron venait de dégeler 2 chambres (le mètre de neige tombé 2 semaines plus tôt et la vague de froid qui avait suivi avait mis à mal chauffage et plomberie), nous étions sans doute les 1ers clients depuis le Nouvel An...il a tenu à venir nous chercher au péage de l'autoroute vendredi soir à minuit et demie pour nous guider et nous a quand même servi le P-dèj le lendemain à 7h. Sans parler du dîner roboratif de retour du Velino. 40 EUR pp la 1/2 pension.

personal comments

Démarrage en fanfare d'une inoubliable semaine abruzzienne gavée de neige et de soleil. On avait tellement aimé le coin il y a 4 ans qu'il était difficile de ne pas y revenir. Nous avions sauté dans le dernier avion juste sortis du bureau vendredi soir pour arriver à Fiumincino à 22h30, puis à Magliano un peu avant 1h du matin le temps d'avoir exploré tous les couloirs de l'aéroport à la recherche de nos bagages puis du loueur de voiture. Ma si, non è propio ben segnalato...Réveil quelques heures plus tard pour exploiter sans tarder une météo parfaite en ce samedi avant une dégradation annoncée pour les jours suivants.

Montée boisée puis encaissée puis enfin ouverte sur de vastes pentes avec - comme souvent ici - le regard qui porte loin par delà des plaines et des larges vallées en direction des autres massifs abruzziens (qui sont évidemment au nombre de 7, vous l'auriez deviné : Terminillo, Sibillini, Laga, Gran Sasso, Maiella, PN des Abruzzes et Velino-Sirente dans le sens des aiguilles d'une montre). Descente par contre bien plus pimentée que prévu : nous avions pour but de traverser le sommet pour revenir par la Valle del Orso (itinéraire décrit dans le topo de Mazzoleni), comme le vent soufflait tout en haut personne ne s'est préoccupé de sortir la carte et nous avons simplement suivi les traces, encouragés en cela par les Italiens croisés au sommet (si, si scende propio li !) : retour sur le replat, à G toute dans un merveilleux vallon qui se resserre petit à petit, se transforme en gorge...et débouche sur un goulet infranchissable. Damned, nous sommes faits. Un coup d'oeil sur la carte le confirme vite : nous ne sommes pas dans le Vallone del Orso mais dans le Vallone della Chiave qui n'est nulle part décrit comme skiable.

On n'est cela dit pas les 1ers. Nos prédécesseurs se sont scindés en 2 camps : les courageux ont semble-t-il désescaladé le haut du ressaut avant de sauter sur un bouchon de neige 4 (ou plus ?) mètres plus bas. Nous optons pour l'itinéraire des moins téméraires : remontée de 50m sur le flanc D de la gorge, puis descente amusante skis sur le sac dans du terrain à chamois ni complètement rassurant ni vraiment exposé...Francis et Anne-Laure nous dénichent un parcours zigzagant de vire en ressaut et nous rechaussons 45mn plus tard sous le ressaut, dans une neige évidemment un peu ramollie mais encore bien skiable. Un renard mort au pied du ressaut donne lieu à toutes les hypothèses, tué pas la vague de froid récente ou accidenté en ayant tenté lui aussi de sauter...

30 minutes de portage seront nécessaires sur le bas, la forêt étant un peu chaotique et la neige vraiment trop molle et pas assez épaisse. Ce sera la seule fois du séjour. Inutile de dire que nous ferons honneur à la gastronomie locale dès le 1er soir.

La suite ici.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca