Tour du Grand Doménon : Grande Lance de Domène, Croix de Belledonne, Grande Lauzière, Grand Colon - à véloski depuis Grenoble
{{ '2012-03-17' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Tour du Grand Doménon : Grande Lance de Domène, Croix de Belledonne, Grande Lauzière, Grand Colon - à véloski depuis Grenoble
{{ '2012-03-17' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

quality: medium

Rating

4.3
D+

heights

elevation_max: 2926 m

elevation_access: 213 m

height_diff: +3000 m / -3000 m

Access

public_transport: yes

snow

elevation_up_snow: 1500 m

elevation_down_snow: 1500 m

participants

Nicolas Hairon, Jérôme

weather and conditions


Voir récit.


Itinéraire emprunté

  • Montée à véloski : Grenoble (213 m), Gières, Murianette, Revel, Freydières (1131 m)
  • Montée à pied jusque vers 1500 m
  • Montée à ski au lac du Crozet, col de la Pra, face SE de la Grande Lance de Domène (2790 m)
  • Descente face SE jusque vers 2430 m
  • Montée à la Croix de Belledonne (2926 m)
  • Descente SE jusqu'au Lac du Bois (2378 m)
  • Montée E à la Grande Lauzière (2741 m)
  • Descente face W jusqu'au Lac Claret (2020m)
  • Montée jusqu'au Lac Merlat (2044 m) puis au Grand Colon (2394 m)
  • Descente à ski jusque sous le carrefour des Quatre Chemins
  • Descente à pied jusqu'à Freydières (1131 m)
  • Descente à vélo par Revel, Domène, piste cyclable le long de l'Isère jusqu'à Grenoble (213 m)

Conditions

Portage obligatoire depuis Freydières jusqu'aux arbres en travers du chemin (1500 m environ). Possible de cheminer skis aux pieds jusqu'à la sortie de la forêt sur d'anciennes plaques de neige (quelques passages déneigés).

Limite de neige continue à la sortie de la forêt. Au délà et pour l'instant, l'enneigement est demeure très bon sur tout l'itinéraire parcouru.

Début de tempête le matin retardant de quelques heures la transformation de la neige.

La descente par la face W du Grand Colon permet d'éviter une descente laborieuse par la trace de montée du lac du Crozet. Entonnoir Ouest encore très bien rempli jusqu'à la cabane du berger. En dessous, quelques déchaussages jusqu'à atteindre la route qui permet de descendre à ski jusque vers le carrefour des Quatre Chemins. Ensuite, portage jusqu'à Freydières.

Activité avalancheuse

Très peu de coulées de fonte. Les quelques rares aperçues sont superficielles.
Ce jour, avec le simulacre de tempête du matin, le cycle de transformation de la neige fut retardé de plusieurs heures, permettant de skier toute la journée.

timing

05h00. Départ de Grenoble à vélo.
07h15. Arrivée à Freydières.
07h45. Départ à pied en portage.
11h15. Sommet de la Grande Lance de Domène.
12h30. Sommet de la Croix de Belledonne.
14h00. Sommet de la Grande Lauzière.
15h45. Sommet du Grand Colon.
16h45. Retour à Freydières.
18h15. Retour à Grenoble.

personal comments

Nicolas

Comme chaque année, mars est la période de prédiléction pour un pélerinage à véloski de Grenoble jusqu'à la Croix de Belledonne. Avec l'inusable Jérôme, toujours d'attaque, le rendez-vous était donc fixé à cinq heures tapantes.

Jérôme a abandonné son vélo cargo pour un modèle plus conventionnel et je m'en rends bien vite compte. Sur le plat entre Gières et Murianette, le bougre me laisse déjà seul à plusieurs longueurs derrière, plus occupé à digérer un petit déjeuner trop copieux avalé trop vite plutôt qu'à pédaler...

Heureusement la montée me requinque et plongés dans l'obscurité de la montée de Murianette, Jérôme et moi discutons de tout et de rien. Entre le ciel orangé derrière Belledonne et les premiers rayons sur le Vercors, le lever de soleil est magnifique et nous rappelle sans conteste que le plaisir du véloski, c'est aussi de pouvoir assister à cela aux premières loges ! Quelques voitures de skieurs sidérés (qui ne connaissent sans doute pas encore le concept du véloski) nous doublent dans la montée, non sans avoir échangé quelques sourires avec nous à travers les vitres.

Après 02h15 de montée à vélo nous arrivons à Freydières. Si la route avait été déneigée, nous aurions pu poursuivre à vélo plus haut. Or, ce n'est pas encore le cas : des plaques de glaces émaillent la route et empêchent de progresser sur le vélo. Plus tard dans la saison, nous pourrons poursuivre jusqu'au Pré Marcel, sans doute avant que les voitures ne peuvent y accéder. Pour information et pour une autre raison, cela marche aussi avec Prabert...

Après une bonne demi-heure de transition (pas efficace), nous partons skis sur le sac. Pour l'heure il faut porter jusqu'au arbres en travers du chemin. Si l'on sacrifie momentanément la propreté de ses skis et ses peaux, il est possible de cheminer entre les taches de neige jusqu'en haut de la forêt. Dès sa sortie l'enneigement est continu.

De violentes bourrasques nous déstabilisent au niveau du lac du Crozet. Mince, la météo est en avance, la tempête arrive. Vite vite, la doudoune ! Nous sentons poindre le B2m (but météo non loin de l'objectif). Mais dans le souci de rendre le but encore plus magistral, nous poursuivons. Les bourrasques poursuivent de plus belle, des flocons tombent.

La montée au col de la Pra est des plus mouvementées, et nous incite à une pause à l'abri (relatif) du vent. Jérôme me fait signale un coin de ciel bleu derrière le Vercors. Je ne crois pas une seule seconde au retour du beau temps. Les quelques groupes dépassés dans la montée ont tous effectué un repli stratégique sur le Grand Colon : nous les observons monter en file indienne par la face NE.

Le soleil refait une percée sur les crêtes du Vercors, et nous repartons. Au niveau du lac des Doménons, c'est notre tour. Nous n'avions jamais vu une perturbation arriver plus repartir si rapidement... Qu'à cela ne tienne, on oublie le but météo et on repart pour l'objectif initial.

Nous décidons même de mettre d'abord le clignotant vers la Grande Lance de Domène. Encore sonnés par le début de tempête, nous avançons à une allure de vieux papys dans la montée. A l'approche du sommet, un groupe de deux est perché sur l'antécime de la Grande Lance : nous n'avons pas été les seuls à nous entêter malgré la météo...

Depuis le sommet, nous entammons la descente de la Grande Lance par la face Nord Est. Sans suprise, c'est encore tout gelé, même s'il est déjà onze heures ! Le début de tempête a retardé de plusieurs heures le cycle de transformation de la neige. De quoi nous donner quelques heures de ski en plus...

La remontée à la Croix sera plus dynamique. Un groupe de trois dont deux splitboarders nous rejoint au sommet. Discussion pleine d'humour sur nos disciplines respectives...
- Vous êtes montés à vélo et vous faites Grande Lance et la Croix ensuite ? Mais vous êtes fous ?
- Et vous, vous avez vu la taille de vos couteaux avec vos splitboard ? Mais c'est vous qui êtes fous !

Depuis le sommet nous constatons la situation : les Grandes Rousses et Ecrins encore ennuagés, et Belledonne comme le Vercors sont complètement dégagés. Le mauvais temps a dissuadé pas mal de monde à la montée et hormis nos deux groupes, personne en vue.

Jérôme et moi décidons de poursuivre par une descente sur le Lac du Bois, côté Romanche, en neige transformée à point. L'idée est désormais de remonter sur la Grande Lauzière afin de boucler le Grand Tour des Doménons, que nous finirons bien sûr par le Grand Colon et sa face W.

L'envers de Belledonne est magnifique. Désert, bien sûr, mais aussi truffé de cols et pentes. La faible fréquentation vient probablement du dénivellé qu'il faut accumuler pour y parvenir. Je ne sais pas si l'accès côté Romanche est possible. En tout cas, nous y reviendrons...

Depuis le sommet de la Grande Lauzière s'offre à nous la pente W de la Grande Lauzière. Encore une belle suprise, transformée à point et plutôt longue, jusqu'au lac Claret.

La dernière montée en face Sud du Grand Colon, vers les 15h00, ne sera pas si horrible que cela. La neige est revenue sur une dizaine de centimètres mais n'est pas encore de la soupe, et on monte plutôt bien dans la trace.

Au sommet du Grand Colon, petite délivrance pour Jérôme qui est le véritable homme fort du jour. Je n'ai aucun mérite à grimper 3000 mètres avec mes skis-allumettes, mais lui se trimballe ses télémarks depuis le début...

Une dernière contemplation de Belledonne et notre ballade de la journée, et nous plongeons littéralement sur Grenoble. L'entonnoir Ouest du Grand Colon est encore très bien rempli, sans grosse coulée de fonte. La descente dans la forêt nécessite quelqus micro déchaussages mais est de toute manière plus intéressante par cet itinéraire plutôt que par celui de montée.

Le soleil est déjà rasant quand nous arrivons aux vélos. En quelques minutes nous remontons le matériel sur nos attelages, prêts à entammer la deuxième partie de la descente. La température est plus qu'agréable, et Jérôme sort le short...

Nous décidons de filer droit vers Domène, puis rattrapons la piste cyclable le long de l'Isère. Nous assistons en direct au coucher du soleil sur le Vercors. Encore un bon timing, sans oublier de profiter du paysage et de discuter ! Vivement le printemps...

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de