Pic du Frêne : Tour par les 4 cols depuis Servion
{{ '2012-03-10' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Pic du Frêne : Tour par les 4 cols depuis Servion
{{ '2012-03-10' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: average

quality: medium

Rating

AD-

heights

elevation_max: 2700 m

elevation_access: 1100 m

height_diff: +1950 m / -1950 m

snow

elevation_up_snow: 1100 m

elevation_down_snow: 1100 m

participants

Franck Pitula, Phil, Marco, Math

weather and conditions


Grand soleil, du vent à chaque col traversé.


[b]Approche[/b]
Du Servion, nous avons commencé par nous tromper pour rejoindre la route forestière qui viens du Replat. A un carrefour nous avons pris la branche qui monte, nous aurions du rester à niveau. La route que nous avons empruntée est écroulée sur une portion que nous avons franchie tant bien que mal ( route visible sur la carte IGN ). Ensuite nous avons rejoint le vallon sans problème, juste un peu de perte de temps.

[u]Vallon de Lescherette, col de la Pierre[/u]
Passage au mieux dans les arbustes pour rejoindre la moraine centrale du vallon que nous avons suivie sur sa crête. Il a fallu faire la trace pour rejoindre notre 1er col ( le col de la Pierre ). En altitude, les quelques cm tombés ces derniers jours ont fait leur effet. Nous terminons les derniers mètres à pied ( étroit ).

[u]Jonction avec la Brèche du Frêne[/u]
Quelques hésitations pour aller en direction du 2ème col, dessus ou dessous une barre rocheuse qui se dresse de profil. Nous nous lançons au plus court en longeant le Pic du Frêne au plus serré, sans enlever les peaux. Un collet rejoint au dessus de la barre rocheuse, il faut de nouveau se laisser glisser en traversée légèrement descendante sur une pente qui ne met pas spécialement en confiance ; C'est Phil qui s'y colle. Heureusement pas long et moins pire que ce que je pensais. De là montée vers le 2ème col, fin à pied.
Pour ce 2ème col, je m'attendais à plus de descente et plus de remontée avec une manip de peaux supplémentaire. Finalement nous avons atteint la brèche du Frène assez rapidement ( à pied sur les derniers mètres ).

[u]Remontée au Pas du Frêne[/u]
Belle descente en neige inégale pour rejoindre le pied du couloir du Pas du Frêne. Se présente à nous la plus longue remontée du tour, un beau couloir bien à l'ombre en poudreuse. Il y a juste une unique superbe trace de descente, il va falloir faire la trace ! Repautage, enfin pas pour tous, pensant qu'il faudra certainement terminer le couloir à pied, deux d'entre nous choisissent directement l'option skis sur le sac. C'est la que j'ai appris ce que voulait dire "têtu comme un Mauriennais" ! Devant l'évidence qu'a skis c'était plus efficace et malgré la relance de nos conseils, nos 2 têtus ont remonté l'intégralité du couloir à pied ! Au delà de la boutade, faire une trace à pied dans cette poudreuse et cette pente, il fallait pouvoir le faire !
La trace à pied c'était le fils, la trace à skis, c'était le père. Même en 2ème position, sans trace à faire, je me suis fait distancé ! Sacré famille !

[u]Col du Gollachon[/u]
A la descente du Pas du Frêne, enivré par les belles pentes en neige transformée, descendus trop bas, nous sommes stoppés par la barre rocheuse du milieu du vallon. Remontée en escalier, nous nous séparons en 2 équipes de 2, une pour contourner par la droite, une autre par la gauche. A gauche cela permet de descendre moins bas sous le col du Gollachon, mais pour ne pas perdre d'altitude il faut traverser des pentes sud entrecoupées de coulées de neige lourde, pas très skiant. A droite cela semble mieux exposé mais il aurait fallu bifurquer plus tôt pour contourner encore plus la barre rocheuse.
Pour éviter de repauter, remontée à pied skis à la main au dernier col à franchir. Le soleil à déjà beaucoup chauffé la pente mais la neige porte encore. Nous terminons à pied en contournant une lézarde dans le manteaux neigeux.

Dernière descente, plein nord mais moins bon que nous l'espérions. Neige assez poudreuse, mais pas de quoi se lâcher, les différences de consistance générer des surprises. En revanche, belle fin de descente neige transformée juste ce qu'il faut.

Retour pénible sur la route qui remonte plus qu'elle ne descend, poussade obligatoire sur les batons. Profondes trace de piétons et de raquettes, marche inégale et pénible.

timing

Voiture garée au Servion, malheureusement manque de neige pour pouvoir avancer régulièrement sur la neige, plusieurs déchaussages nécessaire pour rejoindre la route du Replat.

personal comments

Ambiance sauvage, on comprend pourquoi pour l'accès assez long. Nous avons juste croisé 2 personnes et vus quelques skieurs isolés dans les différentes vallées croisées.
Superbe tour qui mobilise une certaine expérience en ski de randonnée. 4 cols, 3 descentes, les départs de cols sont assez raides et étroits, nous avons souvent fait quelques mètres à pied avant de chausser les skis sur des neiges moins compactées par le vent.
Dans les versant nord, nous n'avons pas eu de neige aussi poudreuse que nous l'espérions, plutôt tassée, fatigante à skier, avec de beaux passages tout de même, fonction de l'aisance de chacun. En tous cas, très contents de notre sortie !

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de