Cirque de Gavarnie - 1er Étage : Freezante
{{ '2012-03-10' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Cirque de Gavarnie - 1er Étage : Freezante
{{ '2012-03-10' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: overcrowded

condition_rating: good

quality: medium

Rating

4 

heights

elevation_max: 2950 m

elevation_access: 1500 m

height_diff_up: 250 m

participants

FMJ

weather and conditions


Gavarnie n'est décidément pas un parc à Bisounours. Le cirque nous l'a douloureusement rappelé ce samedi. Un grimpeur catalan est décédé suite à l’effondrement d'une colonne dans la Dame du Cirque. Il s'agit d'un grade 6/6+ situé à la base de la grande cascade. A priori la victime était un grimpeur bien connu et spécialisé dans la cascade, qui était très expérimenté et qui avait déjà grimpé cette ligne. Ses collègues indemnes ont été secourus par le PG. Ils ont eu beaucoup de chance car si la relais avait été plus haut, il y a fort à parier qu'il aurait été arraché (l'assureur s'est retrouvé pendu 4-5m sous le relais).

Même si les conditions semblaient super bonnes dans le cirque et quelque soit leur expérience, on était plusieurs à être très sceptiques avant l'accident quant à la pertinence de leur tentative. A la base on pensait pas trop à l'effondrement de la colonne mais plutôt à son exposition par rapport à Overdose. Les blocs disséminés à sa base témoignaient d'un "activité" récente. Et puis la grande cascade pissait fortement. Rien d'autre n'a bougé dans la matinée, mais difficile de miser un jeton là-dessus. Post accident, il s'est avéré que la colonne qui s'est effondrée pissait également.
Mais a priori, c'est la brusque chute des températures ces deux derniers jours qui a mis la glace en pression et qui a tué. C'est la pioche du grimpeur qui a déclenché le cisaillement. Des copains étaient en train de l'observer lorsque ça c'est produit. Tu parles d'une vision traumatisante. Et la plupart des cordées du cirque, alertées par le bruit, ont assisté à la scène morbide. Choqués, plus que refroidis, autant vous dire que tout le monde a plié les gaules et est reparti avec un sale moral.

Pourtant tout avait bien commencé. Il faisait un peu frisquet (-5°C au parking à 6h30, soit -7/-8°C au pied du cirque) mais grand beau. Le cirque a pas mal profité de cette baisse de température ainsi que des petites chutes de neige de la semaine : les écoulements se sont arrêtés et la couleur turquoise a disparu. La glace/neige s'est bien durcie et la glace "liquide" ("water ice" comme disent les brits) était un brin cassante.
Comme d'habitude au mois de mars, le cirque était pris d'assaut par des hordes majoritairement ibériques. Arrivés sur les 7h30 au pied, il devait y avoir au moins 12 cordées devant nous, quasiment toutes les lignes étant déjà prises. Peut-être 6-8 cordées dernières. Ayant en projet de visiter le secteur Atico, nous optons pour une montée par Freezante. Classique ! Il y a déjà du monte mais le côté droit est complètement libre. Ca déroule tellement bien que nous ne mettrons que 1h40 pour faire le 1er étage. Pas assez rapide car juste avant de sortir sur la banquette, le collègue assistera à l'accident. L'envie de continuer n'étant plus là, nous referons demi-tour dans les rappels du panneau central. Je pense que ce n'est que la seconde ou troisième fois que je passe par là. Je savais qu'elle était conne cette ligne de rappels mais le souvenir était en dessous de la réalité : les cordes se coincent partout, à un moment il faut lâcher la corde pour marcher sur une banquette, sans compter que les relais ne sont toujours évidents à trouver. Bref, on ne m'y prendra plus ! On devrait jamais s'écarter les rappels de Fluide :o) (on m'a indiqué qu'il y aurait une ligne de rappel dans A Quoi Ca sert mais je ne la connais pas ?)

A noter que la cordée malheureuse n'est pas la seule à prendre des risques ce jour-là. Je ne comprends toujours pas comment autant de cordées persistent à passer par les premières longueurs des Mystiques ou de Banana Split alors que des blocs pesant des centaines de tonnes continuent de pendre dans Il maestro !!! "On est est passé plusieurs fois et ça n'a jamais bougé" qu'on m'a répondu. Bel argumentaire ! Il y a deux semaines, j'ai vu un gros bloc y tomber. Le jour où ça va bouger quand il y aura du monde dessous, il est certain qu'ils s'en souviendront !
Dans la même idée, même si la ligne est en super conditions, mieux vaut éviter La Ruflette : une gigantesque épée Damoclès pendouille à sa droite (et celle-là est à 200m du sol ....). Cf. photo. Avec le froid actuel, mieux vaut ne pas tenter le diable.

personal comments

Une pensée pour la famille et les proches. Et également pour les secouristes qui ont pris de gros risques.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de