Mont Blanc du Tacul : Modica Noury
{{ '2012-03-11' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Mont Blanc du Tacul : Modica Noury
{{ '2012-03-11' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: overcrowded

condition_rating: average

quality: medium

Rating

TD     III 

heights

elevation_access: 3600 m

height_diff_up: 500 m

Access

lift_status: open

snow

elevation_down_snow: 1050 m

glacier_rating: easy

participants

Frederic Djillali, Andrey

weather and conditions


Grand beau.


J'ai mit condition moyenne car il y a plusieurs passages fins ou mixtes à cause du manque de glace.
[b]Pente d'accès:[/b] Très bien tracée; le passage à 70° est marqué par les passages. (marches)
[b]L1:[/b] Mixte et très fin en glace.
[b]L2:[/b] Bonne quantité de glace mais assez cassante.
[b]L3:[/b] Neige polystyrène, un peu de glace et parfois neige sans consistance. Les marches facilitent les passages mais parfois c'est pas pratique car le rocher n'ai pas loin.
Plein de monde dans la Gabarrou. (pire que la Modica)

[b]La vallée Blanche:[/b]
[i]De l'arète jusque sous le Tacul:[/i] Neige béton
[i]Alternance de poudreuse et neige trafollée jusqu'au Sérac du Requin.[/i]
[i]Sérac du Requin:[/i] Neige dure, terrain de bosses, la glace commence à apparaitre.
[i]La Mer de Glace:[/i] Neige tassée et la glace apparait parfois.
[i]Le sentier de descente:[/i] il faut déchausser 3 fois et faire attention à quelques cailloux qui affleurent. Globalement ça passe pas mal.

[b]Ailleur:[/b]
C'est bien sec, Super Couloir, Valéria...

timing

Sortie de la benne à 08h30 environ.
Sortie de la goulotte à 13h30.
Retour Chamonix à 18h30.

personal comments

C'est ma dernière sortie haute-montagne (goulotte,alpi...) en attendant la naissance de notre petit boût à Vanessa et moi-même. Ensuite on verra mais j'ai bien l'intention de profiter de mon fils. Pour le moment, je n'ai plus envie de passer des journées interminables en montagne. J'ai relégé la montagne à ce que je considère comme étant sa place; c'est à dire un loisir.
Il reste le ski, (même en altitude c'est plus court)la grimpe et la randonnée pédestre. C'est le charme de notre loisir favori; on peut varier en fonction de notre vie perso ou des conditions.
De plus la fréquentation du jour a fini de consolider ma décision. C'est absolument insupportable de passer sous les cordes puis dessus et ça nouille dans tout les sens losque une cordée en double une autre pendant que ceux du dessus tirent les rappels. C'est bon saturation!!!
Enfin bref losque l'on en arrive à penser comme ça; il vaut mieux passer à autre chose. (au moins momentanément)
A part ça, la voie est magnifique; on évolu dans un cadre absolument grandiose.
J'ai laissé les commandes de la voie à Andrey qui s'en ai très bien tiré; je voulais finir en douceur...
Reportage sur mon blog dés que possible:
http://www.plaisirdescimes.com/

Andrey

Après notre incroyable tour des rimayes de l’année passée, encore une sortie qui va rester dans ma mémoire !
Je pensais que le risque principal serait la foule : c’est sans compter avec l’humeur changeant de Fred. Nous avons failli renoncer au dépôt des skis, puis à la fin de la corde tendu (env. R6). Finalement, nous avons fait les 2 magnifiques longueurs en glace… Devant, il y avait un couloir en mixte avec un peu de glace raide est assez sec au bout d’une quarantaine de mètres. Franchement pas engageant. Du coup, nous avons pris une décision commune de redescendre.
Du moins, avec ce coup de blues, j’ai eu la chance de tout faire en tête !
Dans le premier rappel la corde coince. Les deux italiens qui sont à un relais intermédiaire au-dessus de nous ne nous entendent pas. Je remonte en m’assurant sur le machard (facile et sûr, quand on tient les 2 bouts). Evidemment, j’ai été trop occupé pour ne pas gêner les italiens en descendant et je n’ai pas fait attention : la corde est passée dans une fissure. Corde décoincée, encore une belle grimpe pour moi, mais maintenant ce sont les italiens qui passent devant dans les rappels… et arrivent à faire tomber une pierre de la taille d’une demi-cuisinière. « Si la corde n’était pas coincée, on serait sous ce bloc » me fait Fred. Brrr…
Dans le rappel suivant, je passe devant un gars au relais sur broche, une clope entre les lèvres qui me demande… du feu. Je m’arrête sur le machard, et lui fait cadeau d’une boite d’allumettes de secours que j’ai toujours dans mon sac (au moins, elles auraient servies !).
A mis-descente Fred me demande (je ne sais pas trop pourquoi) si je saute des rimayes. Je réponds que plus maintenant, surtout s’il y a la corde. Arrivé en bout de corde sur la pente de neige, je désescalade une quinzaine de m. jusqu’à un anneau de rappel qui permettrait de passer la rimaye. Mais comme Fred a préféré faire un rappel supplémentaire, je continue à descendre dans la neige, pour voir. Finalement, elle n’est pas si grosse que ça et a l’air solide, je descend donc exactement à l’endroit où nous l’avons franchi ce matin, et hop, en petit saut avec une bonne réception, cela fait du bien pour terminer la voie !
Finalement, très content de la journée et de Modica-Nouri, mais il fait dire que la partie en glace (du moins, celle que nous avons fait) m’a paru courte et vraiment trop travaillé. Par contre, un bon voyage dans un cadre qui m’émerveille à chaque fois quand j’y vais, avec en prime la descente à ski presque intégrale !
Les photos bientôt ici.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca