Grand Ferrand : traversée E > S par la voie du Chourum Olympique
{{ '2012-02-12' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Grand Ferrand : traversée E > S par la voie du Chourum Olympique
{{ '2012-02-12' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

condition_rating: good

quality: medium

Rating

AD     II 
5.2
TD

heights

elevation_max: 2758 m

elevation_access: 1207 m

height_diff: +1350 m / -1950 m

snow

elevation_up_snow: 1207 m

elevation_down_snow: 1207 m

participants

Guillaume Blanc, GUMS-Paris, Anne Soisig, Annef, Thomas, Guillaume D.

weather and conditions


Brouillard avec flocons le matin jusqu'à environ 1800 m ; au-dessus beau et froid.


[b]Montée par la voie du Chourum[/b] : excellente neige, ni trop dure ni trop molle, parfaite pour cramponner. Trois passages délicats : la sortie de la première grotte, 5m de glace (j'ai fait un relais sur corps mort, les skis, 30 m plus haut pour assurer les copains) ; le mur mixte sous les arches dans la deuxième grotte, qui m'a fait beaucoup moins peur que dans mon imaginaire (il faisait là, environ 2-3 m, et j'ai pu placer deux friends pour faire un relais en bas), le relais sur l'arche est avec trois pitons ; enfin, sous la dernière arche, une ultime petite marche de mixte.

[b]Descente par la voie normale[/b] : neige très dure, en particulier dans la pente suspendue du haut. Plus bas, neige dure ou croûtée, très désagréable à skier. Seuls les 500 m sous la cabane d'Oriol jusqu'à quasiment St Disdier étant en excellente poudreuse !

timing

Départ à 7h50 de la cabane d'Oriol, arrivée au pied du Chourum vers 11h30. Sommet vers 14h. Retour à la cabane à 15h50, et St Disdier à 16h45, avec 30 min d'avance sur l'horaire de récup' par le car !

hut_comment

personal comments

Encore un projet qui me titillait depuis un moment. Et voilà le week-end programmé du GUMS dans le massif, l'idée a fait son chemin. En cours de route, je pensais que nous étions un poil trop tôt en saison, et la lecture d'un compte-rendu du 14 janvier sur Skitour m'a convaincu que peut-être pas.
Les prévisions météo restaient dans le potable, la nivologie s'est améliorée en cours de semaine (pas l'état de la neige en revanche, sous les coups de buttoir du vent...), les conditions semblaient réunies pour tenter la chose. L'avantage du Dévoluy est aussi qu'il y a pas mal de cabanes ouvertes, donc si ce n'est un sac lourd au départ, la logistique pré-départ est réduite, et le coût du week-end moindre.
Le samedi ce sera une petite Tête de l'Aupet, avec des paysages et des lumières superbes, mais une neige pourrie de chez pourrie...
Dimanche, réveil aux aurores, dehors il neigeotte. Nous perdons du temps en traversant vers le vallon du Grand Villard, faute de visibilité. D'ailleurs nous sommes trop haut (1900 m au lieu de 1800 m) pour le rejoindre facilement, ce qui nous vaut une traversée de pente raide en crampons. Nous remontons ce superbe vallon austère et pas mal déneigé par le vent, pour arriver en vue de la face est du Grand Ferrand, avec ce fameux Chourum.
J'étais inquiet sur l'horaire, nous avions mis plus de temps que prévu pour l'approche, et la perspective de louper le car du retour ne m'enchantait guère. Néanmoins l'envie collective d'aller y voir de plus près, et finalement, une fois « plus près » d'aller y mettre le nez dedans fut plus forte.
Ambiance tout à fait démente dans la première grotte, avec une sortie en glace, tout à fait sympathique. La suite ne l'est pas moins, avec ces passages sous ces extraordinaires arches de pierre... Dommage qu'un peu pressé par le temps, je n'ai quasiment pas fait de photos. Sortie au sommet avec une superbe mer de nuage sur le Vercors et le Triève. Descente un peu scabreuse jusqu'à la pente de neige, seuls Thomas et moi la ferons à ski (neige béton !).
Nous ne traînons pas, je crains de louper le car. Tant pis pour le pique-nique réclamé à corps et à cri, ce sera une petite barre en guise de collation.

Nous descendons par le vallon Girier, avant de tirer vers le nord pour rejoindre notre cabane avec un minimum d'effort en un temps record.
Les affaires sont empaquetées, puis nous descendons dans une neige de rêve jusqu'à St Disdier, où nous récupère le car à peine 30 min plus tard. Nous étions dans les temps, mais ce fut limite...

Un bien belle balade, en tout cas...

Les photos de Guillaume B.
[url=https://picasaweb.google.com/117529815981366519960/20120212Devoluy?authuser=0&authkey=Gv1sRgCMW7z6mbtomg2QE&feat=directlink]Celles de Thomas et Annef.[/url]

Un récit plus onirique sur mon blog.

PS. La trace était faite, datant de la veille : merci ! Au passage j'ai récupéré une paire de lunettes...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca