Le Rocher Gris : Arête ouest depuis l'alpage d'Arplane
{{ '2012-02-04' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Le Rocher Gris : Arête ouest depuis l'alpage d'Arplane
{{ '2012-02-04' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: excellent

quality: medium

heights

elevation_max: 2701 m

elevation_access: 1050 m

height_diff_up: 1651 m

snow

elevation_up_snow: 1050 m

elevation_down_snow: 1050 m

participants

henri leveque

weather and conditions


Neige dans la nuit, nuit fraîche au bivouac (-25°c à 2000m), soleil le matin, brume à mi-hauteur en début d'après-midi, neige sous le couvert des nuages remontant de la vallée dans l'après-midi


Manteau neigeux très stable, couche fraîche de 15-20 cm, sous-couche homogène, grand froid

timing

Montée au bivouac vendredi soir, reveil au grand frais vers 8h, depart du bivouac : 9h30, sommet 12h30
retour Modane : 15h40

personal comments

Bis répétita dans le secteur de la pointe des Sarrasins. Cette fois-ci le Rocher Gris semble un joli point de chute. Pentes régulières, neige ultra stable, soleil.

Que dire de plus : et bien mes aieux il faisait froid, même très froid. La nuit ne fut pas une sinécure, avec mes pieds qui baigne un froid glacial. Bref une nuit blanche à vérifier que rien ne gèle. Il faut dire qu'il faut être un peu fondu pour monter avec sa tente par une nuit d'à peu-près -25°c, mais bon c'est passé quand même. Le matin il fait grand beau, pas la peine de se presser, il vaut mieux attendre que le soleil rechauffe un peu. Et puis par grand froid ca sert à rien de s'exciter, c'est pas bon pour le coeur. Finalement j'enfile les grôles et les raquettes, et mes doigts de pied se désengroudissent progressivement du froid de la nuit. Finalement sur l'alpage d'Arplane il fait bon a soleil, pas un brin de vent. Je sais pas trop ce que je vais faire, trop heureux d'être ici même si la nuit a été éprouvante. Je passe dire bonjour à Saint-Roch puis me dirige en direction du col d'Arplane. Là j'apercois une cinquantaine de chamois qui monte vers le rocher de Bonnenuit en file indienne, j'assiste médusé à ce magnifique spectacle, toutes les contrariétés de la nuit s'effacent devant cette nature si magifique.

La neige est très froide, remarqueblement stable. Je décide de monter sur le Rocher Gris dont les pentes me tentaient depuis la dernière fois. Parvenue au pied de celles-ci, je chausse les crampons. La neige est dure par-ci, par là un peu plus profonde, mais rien de bien méchant ni d'épuisant. J'arrive au sommet ou je déploie pour la photo mes traditionnels drapeaux Kirghize et Péruviens.

Quelques skieurs montent au Rocher de Bonnenuit, puis redescende dans l'autre versant, peut-être vers la pointe des Sarrasins.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de