Le Buclon : Traversée W >> E
{{ '2011-10-22' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Le Buclon : Traversée W >> E
{{ '2011-10-22' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: average

partial_trip: yes

quality: medium

Rating

AD-  
5c
    P2 

heights

elevation_max: 2072 m

elevation_access: 1304 m

height_diff: +768 m / -768 m

Access

access_condition: cleared

participants

oggy

weather and conditions


grand bleu et froid,pas de vent


approche par le chinaillon, sente en terre grasse en cours de dègel (ça prendra une importance particulière pour la suite),versant lessy gelé et enneigé

timing

9h

personal comments

cette sortie TA "revisité" devait clore une saison particulièrement riche, les conditions étaient très froides mais on s'y attendait; en milieu de 2ème longueur, je mousquetonne un piton à bout de bras (lame dans une fine fissure verticale), les pieds sur l'herbe, ce mur lisse de 2.5m de haut entre 2 ressaut rocailleux se passe en tirant au clou, je tire sur la dégaine dans tous les sens, le piton ne bouge pas; je me tracte plusieurs fois en essayant de trouver une astuce en libre, le piton ne bouge pas (pour l'instant la traction restait +/- verticale); au moment du rétablissement la traction devient +/- horizontale, dans la seconde qui suit le piton gicle, arrêt sur image avec le piton dans la main puis 8m de chute dans un terrain très fracturé, gros choc, douleur intense au thorax; ma partenaire me mouline jusqu'à R1, me vache, vu la douleur je suis incapable du moindre mouvement, je lui demande de me mouliner jusqu'à l'attaque (croupe herbeuse plate au soleil), le temps qu'elle me rejoigne, la douleur s'est un peu estompée, je sais que j'ai des cotes cassées, des contusions (mais ne me doute pas du reste), question : hélico ou pas ? imprégné de culture alpine "héroïque", je veux me débrouiller par mes propres moyens (erreur), ma partenaire respecte ce choix(re-erreur) et m'aide au mieux (grand merci à elle d'avoir gérée seule ce sauvetage, respect !) , s'en suit 1h30 de descente éprouvante dans un terrain gras très propice aux glissades et une arrivée aux urgences digne d'une série télé (bilan :6 cotes et une vertèbre cassées,plaie grave à la cuisse,30 points de suture, 4 mois d’arrêt de travail)
enseignements à tirer de cet accident : on aurait du appeler l'hélico, une glissade dans la descente aurait put avoir des conséquences dramatiques (avec ce que vous avez fait, on est au moins sur que la fracture est stable m'ont ils dit),le pantalon scholler à peine déchiré et le baudrier qui a maintenu une compression ont masqué la gravité de la plaie, l'accidenté soutenu par l'adrénaline minimise toujours la gravité des blessures (et pourtant on gravite tous les 2 dans le milieu des secours!!) par refus inconscient, donc ne pas l'écouter, éviter au maximum le sur accident par des déplacements (bien sur,dans un coin perdu on fait ce qu'on peut)
sur le coté technique maintenant(ayant équipé du bas jusqu'à6c+,je pense avoir un avis autorisé sur la question) : le guide auteur du topo était bien ennuyé pour moi, ce piton lui paraissait sur, il l'avait retapé; vu la position bout de bras il m'était impossible de faire un agressive testing en traction horizontale, le piton tenait par le couple de torsion, mais en compression cette lame de 20cm n'était déformée que sur 1/2cm carré;, le froid ambiant à du jouer également,ce genre de piège a été fatal à bien des alpinistes; donc sur un pas d'artif privilégier la traction verticale par une pédale de pied (A1) de préférence à une traction manuelle(A0) qui va fatalement induire une traction +/- oblique, voir horizontale; doublez si possible un piton en place avec un coinceur (problème : la ou il y a un piton, souvent rien d'autre ne rentre); dans les voies TA "revisitées" et parcourues on a tendance à faire confiance à l'équipement en place et au topo qui minimise souvent-par fierté mal placée?- le matos à prendre (au cas particulier un gros friend m'aurait évité des ennuis); le marteau piolet était bien sur resté dans la voiture (pour une petite course facile équipée...pas la peine), pour finir en TA, protéger vos longueurs avec un max de points, une chute dans le "facile" finit souvent mal et quand on est mort c'est pour la vie...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de