Le Pavé : Face S - Voie Rébuffat
{{ '1993-07-17' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Le Pavé : Face S - Voie Rébuffat
{{ '1993-07-17' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

quality: medium

Rating

TD     IV 

heights

elevation_max: 3823 m

elevation_access: 2841 m

height_diff_up: 1000 m

Access

hut_status: open_guarded

snow

glacier_rating: easy

participants

Arnaud Foucher, tigrane

weather and conditions


Accès à la première longueur déjà délicat en raison du recul glaciaire

timing

attaque 8h30 sommet vers 20h30, refuge 2h (ouais ouais ...)

hut_comment

Toujours pas de pédalo sur le lac du Pavé

personal comments

Nous attaquons pour une fois à l’heure (vers 8h30 ça va)
Nous connaissons déjà les deux premières longueurs redescendues l’année précédente sous la pluie .
Le topo dit "remonter le long d’une dépression/couloir" : nous remontons.
Faire une traversée à gauche : nous traversons(dommage j’aurais bien tiré tout droit)
Monter puis retraverser à gauche : nous retraversons (mais pourquoi nous envoie-t-il à gauche ? ça à l’air mieux encore mieux que tout à l’heure tout droit !)
Etc.
Là ça se corse, je suis en tête et je dois dégager au marteau toute une longueur de la glace qui la recouvre, Tigrane râle parce que je traine mais je suis au taquet !
Il passe devant mais depuis un moment plus rien ne ressemble au topo. Il franchit un surplomb trempé plus de dix mètres au dessus d’un mauvais clou .
De toute évidence nous ne sommes plus dans la voie, nous avons traversé près de la moitié de la face à force d’essayer de suivre religieusement le topo plutôt que notre idée .
Nous continuons laborieusement.
Plus haut plus moyen de progresser mais une vieille corde pend d’un surplomb à quelques mètres de nous, Tigrane se dévoue, l’attrape, se pend dessus (je ne fais pas le fier car notre relais n’est pas très brillant) puis remonte à la force des bras. Je le suis...
Arrivé en haut je fais ce qu’il n’a même pas songé à faire : je regarde comment est fixée la corde, pas même un nœud : une simple boucle qui s’est coincée sous l'effet de la traction, dans un piton rouillé comme il se doit !
Ensuite le reste se passe sans trop d’histoires, après le sommet vers 20h la descente se finit dans la nuit, je remonte plusieurs fois décoincer un rappel puisque Tigrane s’est collé les plus grosses sueurs à la montée, pour l'anecdote les deux frontales rendent l’âme.

Dans une autre voie Rébuffat nous avions essayé de suivre ses indications et nous étions perdus aussi, depuis je lis avec intérêt ses grandes tirades sur le sens de l’itinéraire, d’autant que Terray je crois disait de lui qu’il ne connaissait personne ayant un aussi mauvais sens de l’itinéraire.
Un ami nous dira avoir tiré tout droit sans se préoccuper du topo et que « ça passait partout »…

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • de
  • en
  • it
  • eu