[Véloski] Collective au Charmant Som

{{ '2011-02-12' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

General

General

activities

quality: medium

participants

participants

Nicolas Hairon, Antoine (journaliste pour Arte), une douzaine de véloskieurs

heights

heights

elevation_max: 1867 m

elevation_access: 1326 m

height_diff: +550 m / -550 m

Access

Access

public_transport: yes

snow

snow

elevation_up_snow: 1326 m

elevation_down_snow: 1326 m

Licence

Licence

weather and conditions


Beau se voilant dans l'après midi. Pas de vent.


Itinéraire emprunté

  • Aller vélo : Porte de France, col de Clémencières, Sarcenas, col de Porte.
  • Ski : aller-retour au sommet du Charmant Som par la route.
  • Retour vélo : col de Porte, le Sappey, col de Vence, chemin de Chantemerle, Grenoble.

Fréquentation

Une quinzaine de personnes à pied, à ski de fond et à ski de rando sur la route.
Le parking autour de l'auberge au départ de la route était rempli.

Conditions

On peut encore monter au sommet du Charmant Som par la route moyennant quelques (5-6) déchaussages.
Pour monter au sommet skis au pied, prendre par le Nord. Quelques bons virages dans cette pente lors de la descente !

timing

09h00. Départ de la Porte de France.
11h00. Arrivée au col de Porte.
15h00. Arrivée au sommet.
17h30. Retour à Grenoble.

access_comment

Pour le véloski autour du col de Porte, la montée par Sarcenas reste une valeur sûre : très peu de circulation, petits hameaux chartrousins typiques… À la descente, nous avons préféré la directissime par le col de Vence, mais lors de sorties précédentes, j'avais également opté pour le calme de la descente par Sarcenas.

personal comments

Il y a trois semaines, Antoine, un journaliste d'Arte prend contact avec moi et voudrait savoir s'il serait possible d'organiser et filmer une sortie à véloski. Antoine s'intéresse en effet à tout ce qui touche de près ou de loin au vélo et au cortège de bonnes idées qui découlent de cette magnifique invention. Ses reportages sont disponibles sur son blog.

L'occasion de plébisciter cette pratique est trop belle. J'accepte donc la proposition d'Antoine et je lance un appel aux véloskieurs grenoblois. Succès total : une douzaine d'entre eux répondent présents. Quant au choix du sommet, le Charmant Som par la route enneigée s'est imposé pour sa proximité, sa facilité d'accès (pas de portage) et sa faible technicité.

La petite troupe se retrouve donc ce samedi 12 février au matin à la Porte de France. Il y a là des habitués du véloski, comme Christine, Albanne, Vincent, Philippe, Sébastien (monté s'il vous plaît avec son fils Justin, bien au chaud dans la carriole tirée par son père), Jérôme, Christophe (descendu de Sarcenas où il habite le matin même) et moi-même. Et il y a les curieux pour qui c'est une première : Thomas et Christophe. Enfin, Simone qui ne nous a accompagnés que pour la partie vélo et Jean-Christophe monté en stop. Sans oublier bien sûr Antoine le journaliste (monté certes avec son vélo électrique dont il ne se sépare jamais). Soit en tout douze véloskieurs, si l'on excepte Justin (qui le deviendra certainement un jour).

Nous quittons la Porte de France vers 09h00 et entamons tranquillement la montée pour la terminer presque trois heures plus tard, pauses comprises. Il faut dire qu'entre le tournage du reportage et ses interviews, les petits ennuis de bambins de Sébastien avec Justin et l'inévitable inertie de groupe, le temps passe vite ! Mais tous sont là aujourd'hui pour profiter du soleil et de la chaleur, à défaut de la neige qui manque cruellement ces temps-ci.

La montée à l'Oratoire se fait avec la même tranquillité céleste, rythmée par les plaintes d'Antoine, le journaliste, qui met en cause ses chaussures de location pour le rôle qu'elles jouent dans la formation de ses ampoules. Il faut déchausser à quelques reprises car l'enneigement de la route n'est plus continu.

Au sommet, c'est toujours le même sentiment de satisfaction, celui d'être parvenu là haut depuis chez soi, par ses propres moyens physiques. Les conditions anticycloniques ont engendré une nappe de pollution bien visible qui nous ont inspiré quelques réflexions. Mais nous ne cherchons évidemment pas à systématiser les approches à véloski, mais à promouvoir une pratique qui nous semble aller dans le bon sens, tout en défendant une certaine éthique non consumériste de la montagne. Et à en juger par la fréquence à laquelle certains sortent de cette manière à ski, rando ou grimpe, il faut croire que le plaisir qui en découle s'en trouve décuplé.

Il n'en fallait pas plus pour conquérir définitivement Antoine, qui a décidé de réitérer l'expérience ce dimanche à Chamrousse, et d'aller même passer une nuit à la cabane des lacs Robert !

Les images de la sortie sont dans la boîte. Le reportage en question sera diffusé prochainement dans l'émission quotidienne Global Mag (disponible sur plus7.arte.tv). Nous vous tiendrons au courant.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • it
  • es
  • ca
  • eu
  • en
  • de