Piz Bernina : Biancograt
{{ '2010-10-10' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Piz Bernina : Biancograt
{{ '2010-10-10' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

quality: medium

Rating

AD     III 

heights

elevation_max: 4048 m

height_diff_up: 1850 m

snow

glacier_rating: easy

participants

Andrey, Hugues Duplantier, Thomas et Max

weather and conditions


Beau temps, presque pas de vent.


Neige: transformée, rares sections ou on s'enfonçait.
Glace: néant.
Rocher: enneigé.
Trace: aucune!

timing

4h, 7h30 pour le sommet, 15h au total jusque Morteratsch

hut_comment

Bizarre, bizarre... On arrive pour dormir tranquillement dans le refuge d'hiver en cuisant sur le poêle, le refuge est en travaux, on a l'impression qu'on dérange, on est autorisé de dormir dans une de leurs chambres luxueuses, mais interdiction de cuisiner au poêle (heureusement que nous avons pris un réchaud et une popote pour nous 4 pour le cas où), et, le comble, ils ont carrément fermé le local d'hiver sous prétexte que quelques caisses de vivre y ont été entreposées: "cuisiner - dehors!".
Et pourtant nous avons demandé gentiment...
Dans ces conditions-là, nous avons refusé de payer la totalité de la nuitée: comme cela on n'était pas les seuls à être déçu!

personal comments

Une sortie aux allures d'une expédition: c'est grand la Suisse!
Nous étions deux cordée ce qui a été un avantage pour tracer.
Une course très variée: il y a même une via ferrata dans l'approche du col, toute glacée sous la douche au petit matin!
La partie la plus technique a été au départ de l'arête, nous avons passé en peu tout droit où cela a été protégeable sur sangles, pour éviter les bandes de neige (les spits, s’il y en a, ont été invisibles). Puis cela déroulait bien. A la moitié de l'arête rocheuse nous sommes descendus à gauche pour passer sous les gendarmes et gagner le début de l'arête neigeuse (c'est là où cela a été le plus pénible à tracer). Sur l'arête même cela passait bien, juste deux petits passage plus raides avec neige dure et quelques coups de piolet.
Arrivé au Piz Bianco, un choc (pour certains) : c’est tout enneigé et encore long ! Pourtant, cela a bien passé, nous avons fait un rappel, puis traversée la tour (corde fixe dans la descente) et monté au sommet.
Un moment d’hésitation : retourner sur nos pas, c'est-à-dire repasser les parties difficiles, ou bien s’engager dans la traversée qui s’avère longue et pénible. Nous avons opté pour la traversée. Encore une section d’arête, puis 2 rappels, une pente de neige ou nous avons lugé (une première pour moi !) et une longue marche. Un passage sous les séracs, contournement de crevasses, 200 m. à remonter, la cordée de tête qui se dirige vers le mauvais éperon… Finalement arrivé à la Fortezza fortement enneigé, quelques rappels, fin de difficultés et une longue marche de retour.
Et voilà le 60ème 4000 pour Hugues avant la fin de la saison… quoique ce ne soit peut-être pas encore la fin de la saison ???

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • ca
  • de
  • it
  • en
  • es
  • eu